Développement personnel

Modifier les rapports entre les femmes et les hommes pour valoriser le féminin

Publié le 21 février 2020 - Mis à jour le 24 février 2020
Christine Lambert est romancière, formée en Sciences Politiques, Théâtre et Développement Personnel. Elle est aussi accompagnatrice au mieux-être. Sa passion : sortir des rôles inconscients joués dans la vie et retrouver sa nature créatrice.
"En matière du rapport masculin-féminin, cela n’échappe pas à la règle : souvent l’on incrimine l’autre et on l’identifie à une question de genre."
"En matière du rapport masculin-féminin, cela n’échappe pas à la règle : souvent l’on incrimine l’autre et on l’identifie à une question de genre."
© averieclaire

Le besoin de revalorisation du Féminin aussi nécessaire qu’urgent est confronté à plusieurs obstacles. La première difficulté (consciente et inconsciente) provient des modes opératoires du féminin et du masculin.

FemininBio vous présente en 7 chapitres la réflexion d'une romancière, Christine Lambert sur les relations entre le masculin et le féminin. Selon elle), femme ou homme serait un singulier mélange de ces 2 polarités. En les honorant avec justesse, chaque être humain pourrait maîtriser davantage son impact sur la société et l’environnement.

>> A lire : le chapitre 1 L'importance de l’équilibre des énergies féminines et masculines sur Terre

Quand quelque chose ne va pas, le Féminin le vit dans ses tripes. Il a mal et endure, il alchimise à l’intérieur pour grandir. Il ne prend pas les armes pour mettre de limite, il ne recourt pas naturellement au verbe pour exprimer, il ressent la douleur et patiente dans la confiance que le cycle de vie restaurera la justesse.

Obligé de passer par certaines épreuves du cœur, mettre en mots ou se défendre lui demande des efforts parfois surhumains. Donc malgré la perception aigüe que les choses ne vont pas, se mettre en action pour les changer n’est pas le premier atout du féminin.

De son côté, le masculin qui par nature aime se mettre en action, a souvent besoin de preuves concernant ce qui ne fonctionne pas et/ou ce qui fonctionnerait mieux. Double frein, puisque d’une part, le patriarcat en place n’a aucun intérêt à modifier l’ordre actuel des choses, favorable au pouvoir du genre masculin. D’autre part, la nature guerrière du masculin aime se mesurer, s’affirmer dans des jouxtes et montrer sa puissance au monde.

>> A lire sur FemininBio Renouveau : accepter le changement pour se réinventer

Il le fera à travers le verbe et l’action pour prouver que sa position est la plus « raisonnable », ce qui, dans l’esprit masculin, veut souvent dire démontrable par des chiffres et des arguments. Sa position sera aussi renforcée par des actions qui vont « faire autorité ». Donc malgré l’observation que certaines choses ne vont pas, un entêtement conservateur à faire perdurer l’ordre établi est plutôt sa caractéristique, seule une modification du rapport de force le convaincra ou le soumettra...

Dans les deux cas, pour faire image, l’on ne peut exiger de l’élément Eau qu’il se comporte comme l’élément Terre.

Une autre difficulté vient du manque de responsabilité de nombreux êtres humains. Celle-ci peut générer une inertie importante, due parfois à une sorte d’engourdissement des coeurs et des consciences. Plutôt qu’assumer la responsabilité personnelle de ce que nous apportons au monde, nous préférons bien souvent croire en notre impuissance à changer le cours de notre existence et/ou faire porter le chapeau de nos difficultés de vie, à l’autre. La différence nous insécurise au point de vouloir la persécuter, la supprimer, la contourner.

En matière du rapport masculin-féminin, cela n’échappe pas à la règle : souvent l’on incrimine l’autre et on l’identifie à une question de genre (l’homme pour la femme et la femme pour l’homme). Mais, ne serait-il pas plus judicieux de reconnaître en soi notre nature hybride, notre richesse naturelle, composée de ces 2 énergies ? Ne serait-il pas plus sage d’apprivoiser le fonctionnement de cet « autre » qui fait partie de nous ? 

Viser la complétude ... Sortir des rôles à sens unique

Une femme ne se résume pas au féminin, tout comme un homme ne se résume pas au masculin. Autoriser ses 2 pôles à s’exprimer est une condition à notre bien-être et au mieux-être collectif.

>> A lire sur FemininBio L'entreprenariat au féminin, une solution pour lutter contre la discrimination au travail

Pour rayonner cette complétude personnelle, il nous faut bien souvent nous confronter à des idées reçues, souvent très limitantes sur ce qu’est une femme ou ce qu’est un homme, au-delà des caractéristiques anatomiques. Dans certains cas, ces « rôles » traditionnellement assignés peuvent devenir de réelles prisons pour la personne qui en est investie. Ils définissent une façon de se comporter, de parler, de s’habiller, etc. et des fonctions leur sont souvent attribuées.

Les conditionnements familiaux, culturels et sociaux sont insinués avec une telle puissance et une telle subtilité qu’il est devenu très difficile de les épingler en nous et donc aussi de s’en émanciper. C’est à cet endroit que les études du masculin intrinsèque et du féminin intrinsèque sont très précieuses, car elles éclairent sur le modus operandi du féminin et celui du masculin.

Quelles sont leurs caractéristiques spécifiques en dehors des différences anatomiques et influences du contexte familial, culturel, religieux, politique, économique, etc. ?

>> Chapitre suivant : Equilibrer le yin et le yang pour améliorer son rapport au monde

Notre experte

Christine Lambert est la fondatrice de Grandir Libre, qui propose un accompagnement au mieux-être. Ses piliers principaux sont le déblocage de croyances et schémas de vie limitants, le ressourcement dans la Nature, la connexion au coeur et l'activation de mécanismes de création. Par des jeux de rôles et en équilibrant les énergies féminines et masculines, il s’agit de libérer, réveiller et aligner la personne avec son projet de vie.
 

Abonnez-vous à FemininBio en version papier/pdf ou achetez notre dernier numéro en kiosque ou en magasin bio !

Articles de la même rubrique
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte