Nutrition

Vegan, végétarien : pourquoi la vitamine B12 est encore plus importante en hiver

Publié le 21 novembre 2018 - Mis à jour le 22 novembre 2018
Pendant la saison froide, votre métabolisme nécessite un bon équilibre en B12 pour lutter contre les infections hivernales
Pendant la saison froide, votre métabolisme nécessite un bon équilibre en B12 pour lutter contre les infections hivernales
© Freepik

Troubles de l’assimilation, apports insuffisants, besoins spécifiques... Les causes sont multiples mais le résultat est le même : nous sommes tous carencés en vitamine B12.

En règle générale, il est prudent de trouver l’origine d’une carence avant de se supplémenter. Les végétariennes et les véganes ont un régime alimentaire qui ne couvre souvent pas naturellement tous les besoins nutritionnels en vitamine B12. Pendant la saison froide, votre métabolisme nécessite un bon équilibre en B12 pour lutter contre les infections hivernales. Les personnes vivant un stress intense sur une longue période ont un besoin nutritionnel plus important de cette vitamine, les femmes enceintes également.

A lire aussi : Les signes avant-coureurs du burn-out

Quels signes pour les carences ?

La malabsorption affecte particulièrement les seniors qui souvent se nourrissent mal et insuffisamment. Les personnes ayant des troubles digestifs de l’intestin ou de l’estomac présentent également une carence en B12, car ils provoquent des petits saignements qui passent souvent inaperçus. Les excès d’alcool également peuvent être la cause d'une carence due à de petites hémorragies dans l’estomac. De plus, de nombreuses pathologies nécessitent une supplémentation de B12 : gastrite et infection par l’Helicobacter pylori, maladie de Crohn, maladies hépatiques et pancréatiques, etc.

Dans quels aliments trouver la vitamine B12 ?

La vitamine B12 provient, en quantité suffisante, exclusivement de produits animaux : abats, palourdes, poulpe, huîtres, mais également, en moindre quantité, poissons, (maquereaux, sardines...), fromage et œuf.

Les végétaux ne contiennent pas de cette précieuse vitamine, ou alors en quantité si infime que cela ne couvre pas les besoins nutritionnels de l'organisme. De plus, la cuisson détruit une partie de la B12. 

Les besoins quotidiens sont pour les adolescents en moyenne de 1,8 microgramme (mcg), et de 2,4 mcg pour les adultes, un peu plus pour les femmes enceintes ou qui allaitent.

A lire aussi : Les vertus de la spiruline

Quels suppléments choisir ?

Privilégiez la forme méthylcobalamine ou hydroxocobalamine, en ne dépassant pas 2,5 mcg/jour pendant un mois. N'en consommez pas si vous vous soignez pour un cancer. Dans tous les cas, il est déconseillé de se supplémenter sans en parler à son médecin traitant !

 

L'auteur : Jean-Claude Secondé est ostéopathe et micronutritionniste.
Son site : jcseconde.com

Je m'abonne au bimestriel FemininBio magazine en version papier, ou en version pdf à partir de 15€ par an

 

Articles du thème Vitamines et oligoéléments
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte