Partenaire
Inspirer, Faire du bien

Do It Yourself

Matériaux, outils et étapes pour créer son propre composteur Bokashi

Tuto pour faire compost Bokashi

Faites un geste pour la planète en fabriquant votre compost !

Neslihan Gunaydin / Unsplash
Un oeil nouveau sur le monde Autre regard
Antonin Padovani
Par Antonin Padovani
le 18 juillet 2021

Le Bokashi est une technique japonaise de compostage. Il commence à faire son entrée dans nos potagers et maisons, et c'est une excellente nouvelle car il permet d'alimenter le sol et de réduire ses déchets. Apprenez à faire votre propre Bokashi en 5 étapes.


Partenaire

Pour parfaire votre démarche écoresponsable, rien de tel que de fabriquer vous-même votre équipement à Bokashi. En privilégiant, si possible, des matériaux de récupération, vous éviterez la production de déchets supplémentaires et embrasserez pleinement votre démarche zéro déchet !

Les matériaux

  • 3 seaux alimentaires de 5 litres (récupérables dans la restauration) et un couvercle permettant une fermeture étanche.
    Le premier fera office de bac à compost, où atterriront vos biodéchets  ;
    le second de rehausseur et le dernier de réceptacle, où se stockera le digestat ⯌, l’engrais liquide issu de la fermentation.
  • 1 robinet adaptable pour fûts plastiques (fourni avec joint et écrou de serrage).
  • 1 litre de pierre ponce ou de gravier d’environ 3 millimètres de diamètre

Les outils

  • 1 perceuse et 1 foret de 3 millimètres
  • 1 feutre
  • 1 cutter

Les étapes

1. Préparer le bac à compost

Percer de nombreux trous dans le fond du bac à compost à l’aide de la perceuse et du foret de 3 millimètres

2. Préparer le bac rehausseur

Ôter le fond du bac rehausseur  : pour ce faire, coupez-le avec le cutter en comptant environ 7 centimètres à partir du bas.

3. Préparer le bac réceptacle

Tracer au feutre le diamètre intérieur du joint du robinet sur le bac réceptacle. Le robinet doit être placé le plus bas possible sur le bac afin de récupérer plus tard le maximum de jus. Attention toutefois à bien prévoir la hauteur nécessaire pour positionner l’écrou de serrage à l’intérieur. Découper le cercle à l’aide du cutter. Visser le robinet sur le bac réceptacle en prenant soin d’intercaler correctement le joint entre le robinet et le bac, puis serrer grâce à l’écrou.

Tester l’étanchéité du système en versant de l’eau dans le bac réceptacle  : aucune goutte ne doit apparaître sur la jointure bac réceptacle/robinet fermé. Puis vider.

>> A lire aussi : Compost d'intérieur : 5 composteurs pratiques pour les appartements

4. Assemblage

Empiler le bac à compost sur le bac rehausseur, lui-même emboîté sur le bac réceptacle.

5. Remplissage

Disposer une couche de pierre ponce dans le fond du bac à compost sur environ 1 centimètre. Cette couche sert de drain pour le composteur, afin que les trous ne se bouchent pas.

Votre Bokashi est prêt  ! Vous pouvez désormais l’utiliser comme tout autre Bokashi. Pour cela, vous n’échapperez pas à l’achat de l’indispensable poudre Bokashi, dont la préparation s’avère particulièrement complexe. Maintenant que vous êtes bien équipés, nous allons pouvoir entrer dans le vif du sujet  : l’usage du Bokashi au quotidien !

Découvrez ici quels aliments mettre dans votre Bokashi !

L'auteur :

Bokashi- Manuel du compost urbain à la japonaise d'Antonin Padovani, aux éditions du Rouergue

Cet extrait est tiré du livre Bokashi- Manuel du compost urbain à la japonaise d'Antonin Padovani, paru aux éditions du Rouergue.

Antonin Padovani est journaliste, spécialiste des enjeux environnementaux.

Par ses lectures et l’observation attentive des luttes actuelles pour le climat, il cherche à concilier les tenants d’une écologie du quotidien aux enjeux politiques et ontologiques qu’appelle la préservation du climat et de nos écosystèmes.

Partenaire

Vous aimerez peut-être

Coups de cœur

Chaque semaine, des partages conscients et inspirants dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous gratuitement !

Partenaire