Interview

La "coloc' bio" pour vivre ensemble de façon eco-responsable, avec Vincent Ravalec

Publié le 5 septembre 2019
"L’éco-coloc participe aux changements que nous devons nécessairement effectuer aujourd'hui"
"L’éco-coloc participe aux changements que nous devons nécessairement effectuer aujourd'hui"
© unsplash / boxedwater

Vous vivez en colocation ? Et si votre coloc' devenait bio ? Règles de savoir-vivre ensemble, gestes eco-responsables à adopter à plusieurs, alimentation consciente... Vincent Ravalec s'est penché sur les questions soulevés par ce mode de vie qui séduit de plus en plus de personnes.

Autrefois réservée aux étudiants, la colocation fait de plus en plus d'adeptes.. Motivés par l'aspect financier ou social, les nouveaux coloc' sont de tous milieux socio-professionnels et de tous âges. Et si le modèle de la famille se prête de plus en plus à une vie plus saine et consciente de son environnement, qu'en est-il de la colocation ? Vincent Ravalec partage avec nous les règles d'or de la "coloc' bio". 

FemininBio : La coloc bio, il fallait y penser ! Qu’est ce qui vous a mené au projet d’écriture de ce livre ?

Vincent Ravalec : Ma proximité avec beaucoup de coloc, et l’envie de parler plus en détails d’un phénomène dans lequel se joue beaucoup de choses essentiels, la vie avec les autres, l’urbanité, les enjeux de demain. Le traiter sous un angle « bio », c’est à dire comme révélateur des questions liés aux éco-système, et qui plus dans un contexte urbain était un bon sujet.

Le profil type du colocataire a-t-il évolué avec le temps ? Qui est-il/elle aujourd’hui ?

Le « coloc » a maintenant un statut social parfaitement identifié. Cela ne veut pas dire qu’il n’est pas divers. Par définition n’importe qui peut être en coloc. Mais c’est quelque chose maintenant qui dépasse le cadre de l’étudiant. Il y a de plus en plus de coloc, et le prix exorbitant des loyers dans les grandes villes ne risquent pas, pour l’instant du moins, d’inverser cette courbe. Tout le monde, travailleurs en déplacement, récemment séparés, senior voulant rompre sa solitude, est un coloc potentiel.

Qu’est ce qu’une "cohabitation éco-responsable" ?

Nous sommes bien entendu soumis à des flux globaux qui dépassent notre capacité d’action, et sur lequel on ne peut rien. Mais il est évident aussi que « chaque geste compte ». Dans une coloc, tout est crucialisé. Notre rapport à l’autre. Le tri. L’alimentation. La végétalisation des espaces. Notre capacité à gérer des conflits. Les matériaux que nous employons. Notre façon de penser et d’être. Une colocation éco-responsable interroge forcément toutes ces problématiques. C’est en ayant cela à l’esprit que l’éco-coloc participe aux changements que nous devons nécessairement effectuer aujourd'hui.

Quels sont les 3 ingrédients d’une coloc réussie selon vous ?

Respect de l’autre. Écoute. Gentillesse.

Quels sont les « nouvelles » difficultés du vivre ensemble ? Qu’est ce que la coloc nous apprend sur ce thème ?

Je ne sais pas s’il y a des « nouvelles » difficultés de vivre ensemble. Vivre a toujours été compliqué pour certains, et plus facile pour d’autre. Mais la coloc, selon l’unanimité des témoignages recueillis, est une école formidable d’apprentissage et d’altérité.

 

L'auteur : Vincent Ravalec est écrivain, cinéaste et auteur. Il a reçu le prix Flore pour son livre "Cantique de la racaille". Son livre "Le guide de la coloc bio" est disponible aux éditions Mama. 

 

Abonnez-vous à FemininBio en version papier/pdf ou achetez notre dernier numéro en kiosque ou en magasin bio !

Articles du thème Eco-citoyenne
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !