Etude

Une nouvelle étude confirme l'accélération de la fonte des glaces

Publié le 21 décembre 2016
La fonte des glaces s'accélère en Antarctique
La fonte des glaces s'accélère en Antarctique
© Pixabay

Vendredi 16 décembre des scientifiques ont rendu public un compte rendu de leurs observations océaniques sur le grand glacier de Totten situé en Antarctique. Conclusion : la fonte des glaces s'accélère.

Le glacier de Totten fond à vue d'oeil, et en cela il est un symbole de l'accélération de la fonte des glaces. Les recherches menées par Stephen Rintoul, chercheur à l'Université de Tasmanie à Hobart, pour l'Organisation pour la recherche scientifique et industrielle en Australie démontrent que Totten fond à cause du réchauffement de l'eau qui l'entoure. L'étude des scientifiques sur le terrain a prouvé que de l'eau de mer plus chaude coule vers le glacier à raison de 220 000 m3 par seconde, ce qui fait fondre le glacier par le bas. 

Le glacier de Totten: un enjeu pour préserver le niveau de la mer

Le glacier de Totten et son plateau de glace équivalent à la taille de la Californie. Si le glacier fond dans son intégralité, cela conduirait inévitablement à un effet papillon et le niveau de la mer augmenterait d'environ 3,5 mètres. Chaque année, les eaux plus chaudes font perdre entre 63 et 80 milliards de tonnes de masse de glace, soit une perte de 10m d'épaisseur par an. Don Blankenship, glaciologue à l'Université du Texas à Austin et co-auteur de l'étude affirme "Cette plate-forme de glace s'amincit et elle s'amincit parce que l'océan fournit de l'eau chaude à la plate-forme de glace comme sur la partie Occidentale de l'Antarctique". 

Cette arrivée d'eau chaude serait liée au courant circumpolaire antarctique qui traverse l'Antarctique d'Ouest en Est. Sous le glacier, l'océan est profond de plusieurs kilomètres, et les ramifications géologiques font circuler une eau plus chaude vers le coeur du glacier.

Les chercheurs ont pu faire une comparaison entre les périodes chaudes pendant l'époque géologique du Pliocène et les températures actuelles mondiales. Il y a 3 millions d'années, les variations des températures mondiales (sensiblement égales aux températures actuelles) avaient entraîné une élévation du niveau de la mer. 

Une fois de plus, l'étude tire la sonnette d'alarme sur la fonte des glaciers et les conséquences possibles du réchauffement climatique mondial

Articles du thème Santé environnementale
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte