Partenaire
Inspirer, Faire du bien

Le déclenchement médical


le 19 juin 2009

Partenaire

Il se déroule comme suit :

  • Bilan de santé pour vous et votre bébé ;
  • Examen du col utérin et de sa disposition à être « aidé » ;
  • Si la poche des eaux peut être percée, elle le sera. Sinon, un gel de prostaglandines sera inséré afin de mûrir votre col ;
  • Si ces deux évènements déclenchent le travail, il est à espérer que votre accouchement suive son cours physiologiquement ;
  • Sinon, une perfusion d’ocytocine de synthèse vous sera proposée afin de déclencher les contractions ; ce qui peut entraîner un déroulement beaucoup plus médicalisé de votre accouchement.

Les risques et les conséquences du déclenchement médical

Ces risques sont d’autant plus importants qu’il s’agit de votre premier accouchement ou que le déclenchement a lieu avant la date prévue et le terme :

  • L’accouchement ne commence pas physiologiquement et risque de ne plus l’être après ;
  • Les contractions sont souvent plus douloureuses, surtout si la perfusion est faite ;
  • La péridurale est souvent demandée ;
  • La cascade d’intervention est plus fréquente (une intervention en amène souvent car plus on interfère avec le travail, mois votre bébé et vous-même arrivez à faire face) ; d’où un risque plus élevé de naissances assistées.

D’autres méthodes plus douces

D’autres méthodes peuvent déclencher le travail. Il est recommandé de consulter un professionnel ayant de l’expérience dans ce domaine et d’en informer votre sage-femme ou votre médecin qui peut vous guider ou surveiller les effets. En voici quelques-unes :

  • La réflexologie ou l’ostéopathie, en stimulant la glande hormonale « mère » : l’hypophyse ;
  • L’acupuncture : généralement trois séances sur une semaine ;
  • L’homéopathie : calophyllum 30 CH, à prendre jusqu’au début du travail ;
  • La phytothérapie ;
  • Le toucher vaginal effectué par votre sage-femme ou votre médecin afin de stimuler la poche des eaux de votre bébé pour qu’elle sécrète des prostaglandines.

Si vous êtes angoissée, voire traumatisée à l’idée d’accoucher, parlez-en à votre compagnon ou à votre accompagnant professionnel.

Cet article est tiré du livre de Marie Touffet, Ma grossesse bio et naturelle : De la conception à la naissance, paru en 2008 aux Editions Eyrolles.

Marie Touffet
Partenaire

Vous aimerez peut-être

Coups de cœur

Chaque semaine, des partages conscients et inspirants dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous gratuitement !

Partenaire