Partenaire
Inspirer, Faire du bien

Parentalité

Créer le lien in utero avec son enfant grâce à l'haptonomie

" Lors d’un accompagnement prénatal en haptonomie, les parents entrent en contact peau à peau, offrant le fruit de leur amour à leur enfant. "

Jonathan Borba/Pexels
Famille heureuse Joie familiale
Adeline Salvary
Adeline Salvary
le 14 octobre 2021

C’est avant notre arrivée sur Terre que se crée notre premier lien avec la matière. Alors que notre corps grandit dans le ventre de notre future mère, nous percevons les ébauches de nos contacts humains. Voilà pourquoi il est clé pour les parents d’investir le sens du toucher pendant la grossesse. Explications.


Partenaire

Magazine 36 FemininBio

Cet article a été publié dans le magazine #36 septembre-octobre 2021
Pour retrouver la liste des points de vente c'est ici

Pour l’être humain, le contact tactile est vital. Il nous nourrit, nous rassure, nous relie socialement. Nous traversons une période qui met notre humanité à rude épreuve. Notre cerveau a reçu l’information que toucher et être touchés nous mettent en danger. C’est une véritable injonction paradoxale dont nous ne maîtrisons pas encore les conséquences.

Le contact nous lie à notre humanité

Nous savons, grâce aux travaux de Boris Cyrulnik, que les enfants qui ne sont pas touchés – par exemple en orphelinat où ils reçoivent uniquement des soins " d’entretien " – développent des pathologies de la sphère autistique, voire se laissent mourir. Le contact humain est donc une nourriture, une ressource vitale. Il nous lie à la part la plus vivante de nous-mêmes, aux autres, et à plus grand que nous dans notre capacité à percevoir.

Cette nourriture affective est complémentaire à la nourriture physiologique que nous apportent les aliments et les nutriments, à la nourriture spirituelle et à la nourriture intellectuelle qui alimente notre cerveau. La société valorise majoritairement l’activité intellectuelle, la performance, un rythme effréné et des contacts à distance. Ceci nous éloigne de la réalité de notre vécu, de notre faculté à faire avec nos mains, d’habiter notre corps, de le mettre en musique.

La connexion à son corps de mère

Que faire de ces " têtes sur pattes " au moment de donner la vie ? Recevoir et donner la vie est un miracle et c’est dans le ventre de la femme que cela se passe. Quels espaces s’offrent alors à nous pour dire l’histoire de notre corps, pour sentir, accueillir, toucher et être touchées ?

A lire La naturopathie pour booster l'immunité de la femme enceinte

La connexion à son corps par l’arrivée d’un enfant peut être brutale s’il n’a pas été investi avant par d’autres expériences. Quelle place a votre corps dans votre quotidien ? Comment prenez-vous soin de vous, de lui ? Par exemple, comment avez-vous vécu l’arrivée de vos règles, comment avez-vous été accompagnée ?

Il ne s’agit pas uniquement de " vouloir " un enfant mais d’accueillir la vie comme ce qu’il y a de plus précieux. C’est une grande traversée, un voyage. Bien sûr, cela nécessite du temps et de l’aide qui peut nous être apportée par des professionnels. Ce qui importe, c’est que chacune trouve la ressource dont elle a besoin pour soutenir et être soutenue, expérimenter, oser, sentir, rire, pleurer.

Le sens du toucher

Le toucher est le sens premier de l’enfant à naître. Une des particularités de ce sens est d’être essentiellement réciproque : celui qui touche est évidemment touché. Dans le ventre de la maman, le contact est permanent. Elle touche son petit et il la touche. Ils se perçoivent mutuellement à tout moment.

À tout âge, nous pouvons recevoir ce que l’on nomme en haptonomie l’enveloppement. C'est ce qui nous rappelle ou nous permet de vivre la sécurité sensorielle et affective de notre premier réceptacle : le giron maternel. Cette sensation d’être enveloppés de la tête au pied, de sentir les limites de notre corps, détermine le dedans et le dehors.

Les liens in utero

Lors d’un accompagnement prénatal en haptonomie, les parents entrent en contact peau à peau, offrant le fruit de leur amour à leur enfant. Ici, c’est le père qui incarne le dehors et donne envie à l’enfant, au terme des neuf mois, de montrer le bout de son nez.

A lire Quels aliments pour bien récupérer après l'accouchement ?

La mère peut dédier des moments privilégiés à son enfant au-delà du soin naturel lié aux fonctions primaires. Les femmes décrivent des actes spontanés qui témoignent de leur affection à leur bébé in utero. Certaines leur chantent des chansons, d’autres s’octroient du repos, d’autres encore se caressent le ventre, prennent un bain, leur parlent, expliquent de façon authentique toutes leurs émotions, sans faire de tri entre les positives et les plus difficiles.

Connaître son intimité

L’haptonomie est principalement connue dans sa pratique pré et postnatale. Soyez les bienvenues, si vous êtes concernées par cette étape de vie si intense.

" L’haptonomie permet d’explorer son rapport au toucher. "

Accueillir un enfant dans son giron revient à accueillir un être cher dans sa maison. Encore faut-il connaître sa maison ! Elle peut être petite et très chaleureuse ou immense et froide, ou les deux. Il n’y a pas de règle, et encore moins de convenance dans l’intimité du corps. Cette part intime appartient à chacune, avec ses joies et ses casseroles. L’important est de bien connaître sa maison plutôt que d’en rêver une autre, et d’en explorer et accepter les moindres recoins. Toute maison peut devenir chaleureuse, douillette, pourvu qu’on lui dédie du temps, de l’amour et parfois un peu d’humour et de légèreté.

Réapprendre le toucher

Rares sont les occasions de connaître et d’investir le sens du toucher. Et sans apprendre, nous sommes des " analphabètes du toucher et du contact ". L’haptonomie permet d’explorer son rapport au toucher, de faire le lien entre sa sécurité intérieure et l’amour que l’on peut donner et recevoir grâce à la rencontre tactile avec l’autre.

Être touchés nous permet de nous sentir exister, de nous connecter à notre vitalité et à notre humanité.

Notre experte

Adeline Salvary est spécialiste en accompagnement humain et praticienne en haptonomie. Son site : insensee.fr

Partenaire

Vous aimerez peut-être

Coups de cœur

Chaque semaine, des partages conscients et inspirants dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous gratuitement !

Partenaire