Partenaire
Inspirer, Faire du bien

Immunité au naturel

Carences, alimentation, repos... Les clés naturo pour de meilleures défenses immunitaires pendant la grossesse

La grossesse : comment booster son immunité ?
Un environnement sain et bienveillant favorise un soutien immunitaire chez la femme enceinte.
Migs Reyes / Pexels
Candice Levy
Par Candice Levy
le 06 mai 2021

Il arrive que les futures mamans vivent une baisse d'immunité pendant la grossesse. Pour lutter contre la fatigue et booster son énergie, la meilleure solution est d'améliorer son alimentation. La naturopathe Candice Levy nous donne les clés pour soutenir le système immunitaire d'une femme enceinte.


Partenaire

L'alimentation joue un rôle essentiel dans la santé des futures mamans. Mais, d'autres facteurs peuvent servir d'alliés dans le renforcement de leur immunité : profiter du soleil, bien équilibrer le travail et le repos, limiter l'impact des ondes-électromagnétiques... Voici les habitudes à adopter pour soutenir au mieux son système immunitaire.

Adopter une hygiène de vie en conscience tout en se faisant plaisir

L'alimentation :

  • Maintenir une alimentation saine : éviter les produits laitiers qui ont tendances à encrasser l’organisme, remplacer-les par des produits végétaux à base d’avoine, d’amande, de chanvre ou de noisette.
  • Limiter les céréales à gluten comme le blé et ses dérivés. Remplacer-les par des céréales non surchargeantes comme le petit épeautre riche en fer et en protéines, ou encore le riz semi-complet, le quinoa ou le sarrasin.
  • Enfin ralentir sur le sucre blanc et raffiné. Adopter des sucres naturels comme le sucre de noix de coco ou encore le sucre complet et rester très raisonnable sur les produits transformés et sucrés.

Les habitudes :

  • Dormez suffisamment et respectez vos besoins, en alternant les phases de travail et de repos. Une bonne qualité et quantité de sommeil régularise et renforce le système immunitaire.
  • Profitez d’un environnement sain. S’exposer à la lumière du jour, prendre le soleil du matin, être en contact avec la nature le plus souvent possible facilite le contact avec différentes souches bactériennes et microbiennes pour fortifier son système immunitaire.
  • Eloignez vous le plus possible des écrans, et limitez vos activité sur les tablettes et ordinateur. Certaines études mettent en lumière l’impact néfaste des ondes électromagnétiques sur la fonction thyroïdienne et la baisse immunitaire.
  • Cultivez la joie et la gratitude, les moments de complicité et de partages avec ses proches sont des émotions qui encourage la production d’ocytocine, l’hormone de l’amour. Un contexte bienveillant et affectueux permet de bloquer les récepteurs de cortisol hormone du stress qui favorise la baisse immunitaire.

>> A lire aussi : Pour une grossesse épanouie : mangez savoureux et équilibré !

Focus sur 4 micro-nutriments indispensables pendant la grossesse

1. Le fer :

En fin de grossesse 60 à 75 % des futures mamans sont carencés en fer. Un déficit en fer fragilise et occasionne une moins bonne résistance aux infections ainsi qu’une baisse immunitaire.

Le fer est indispensable pour la respiration cellulaire et le transport de l’oxygène. Un apport quotidien de 20 à 30 mg de fer organique type bisglycinate ou sulfate de fer est recommandé durant la deuxième moitié de la grossesse.

2. La vitamine D :

Les besoins en vitamine D sont eux aussi essentiels pendant la grossesse. Son rôle dépasse largement ceux pour laquelle on lui reconnait ses propriétés protectrices de l’ossature. On sait aujourd’hui que la vitamine D sert à régler le système immunitaire. De plus, un taux correct de vitamine D protège des risques de complications pendant l’accouchement tels que la pré-éclampsie. Les besoins se situent entre 2000 à 3000 UI de vitamine D naturelle (lanoline ou lichen) par jour.

3. Le zinc :

Les besoins en zinc sont augmentés pendant la grossesse. Il est l’élément central du support de l’information dans nos cellules et le développement normal du fœtus. Il permet le bon fonctionnement du système immunitaire. D’autre part, il réduit l’incidence des fausses couches et les naissances prématurés. Un apport quotidien de 11 à 14 mg de zinc organique type picolinate de zinc est recommandé durant toute la grossesse.

4. L’iode :

Pendant la grossesse les besoins en iode augmentent. La thyroïde est stimulée par l’abondance de deux hormones pendant la grossesse : les œstrogènes et la bêta HCG. Ce mécanisme destiné à fournir au fœtus plus d’hormones thyroïdiennes nécessite plus d’iode. L’iode sert à optimiser le fonctionnement du système immunitaire et lutter contre les virus et bactéries. Les apports recommandés sont d’environ 100 à 200 μg par jour.

Notre experte :

Candice Levy est naturopathe et créatrice du concept de santé Naturopédiatrie, médecine intégrative au service de la femme et de l’enfant. Passionnée et engagée par les médecines naturelles, elle a cœur à offrir une prévention authentique fondée sur les lois naturelles de santé et un accompagnement global.

Son livre :

L'assiette de la femme enceinte, Candice Levy, éditions Hachette Cuisine
(©Editions Hachette Cuisine)

Pour plus de conseils, retrouvez son livre L'assiette de la femme enceinte aux éditions Hachette.

Elle est également l’auteure des livres Les nouveaux goûters, 0% sucres ajoutés, paru aux éditions Nathan, Mon p’tit cahier Soins au naturel aux éditions Solar, L’assiette de bébé aux éditions Hachette et Quels laits pour mon bébé ? aux éditions Le Souffle d’Or.

Partenaire

Vous aimerez peut-être

Coups de cœur

Chaque semaine, des partages conscients et inspirants dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous gratuitement !

Partenaire