Partenaire
Inspirer, Faire du bien

Mémoire du corps

Explorer ses mémoires cellulaires, l'expérience de l'astrologue Julie Gorse

Et si la réponse à la plupart de nos questions se trouvait en nous ? Découvrez vos mémoires cellulaires pour vivre réellement au présent.
© Chad Kirchoff/Unsplash
Introspection Introspection
Julie Gorse
Par Julie Gorse
le 12 mars 2021

«Pourquoi je retombe régulièrement dans le même schéma ? Pourquoi je continue à réagir de cette manière ?» C’est en cherchant à répondre à ces questions récurrentes que j’ai commencé un cheminement d’exploration intérieure de mes mémoires cellulaires. Et cela a tellement changé ma vie, que j’ai décidé d’en faire mon métier en quittant le marketing il y a 10 ans.


Partenaire

Le magazine #33 est en kiosque !
(©DR)

Cet article a été publié dans le magazine #33 mars-avril 2021

>> Pour retrouver la liste des points de vente c'est ici

J’ai découvert que notre corps, dans ses cellules, porte la mémoire de tout ce qui s’est passé depuis notre vie intra-utérine, jusqu’à aujourd’hui. S’explorer, c’est partir à la recherche de notre histoire avant notre naissance. «Que vivaient mes parents ? Étais-je désirée ? Quelles sont les circonstances de ma naissance ?». C’est aussi chercher à comprendre la vie de nos ancêtres et explorer nos mémoires transgénérationnelles. Elles peuvent être à l’origine d’une répétition de génération en génération, parfois étrangement précise en terme d’âge et de situation. Faire remonter à notre conscience ce qui vibre inconsciemment dans nos cellules (ce sont parfois des secrets de famille), nous permet de reprendre la responsabilité de ce que nous vivons.

>>A lire sur FemininBio Céline Tadiotto : Guérir nos mémoires

L’astrologie en mémoire cellulaire est un des outils d’éclairage sur ce chemin de connaissance de soi. Elle nous permet de retrouver dans le thème astral toute notre généalogie, nos ascendants comme nos descendants, pour comprendre les interactions vibratoires que l’on a avec eux. La grille de vie (sur laquelle on note tous les événements de notre vie) est un outil précieux et très concret pour voir les cycles de répétitions de nos vécus, trouver notre fil rouge et commencer à le suivre.

Mais comprendre avec la tête ne suffit pas. Parfois après des années de thérapie, on reste dans le même schéma: «j’ai compris, mais rien n’a changé». L’étape la plus délicate est celle de l’acceptation pleine et entière de notre vécu extérieur et surtout intérieur. C’est quand on dit oui à ce qui est, que ça peut commencer à se transformer en nous. Alors, après avoir vu et accepter ce qui se joue et compris d’où cela vient, l’exploration peut réellement commencer en descendant dans notre corps.

Plonger en soi

Il n’y a pas de baguette magique, pas de thérapeute magicien qui remet tout en ordre et nettoie nos mémoires, pendant qu’on est tranquillement allongé et passif. C’est bien nous qui descendons, pas à pas à travers plusieurs couches. La première, la couche intellectuelle, correspond dans le cerveau au cortex, qui permet d’expliquer, de conceptualiser. En dessous se trouve la couche émotionnelle (liée à la partie limbique du cerveau). Le piège est d’y rester coincé, en tournant en boucle dans notre colère ou notre tristesse.

Or, la mémoire cellulaire se contacte dans l’exploration de la couche encore en dessous, par le ressenti et la sensation : «Qu’est-ce que ça fait dans mon corps ?». A ce niveau, on est en lien avec le cerveau reptilien, qui a pour mission d’assurer notre survie. C’est lui qui tire la sonnette d’alarme en hurlant : «Ne monte pas dans l’ascenseur, tu risques de rester coincé et de mourir !». C’est ça le mécanisme des phobies : le réveil d’une mémoire liée à un événement traumatique, au cours duquel notre vie a réellement été en danger. Par exemple lors d’un accouchement compliqué, si l’enfant est resté un moment coincé, les cellules du bébé en détresse fœtale engramment tout et son cerveau reptilien fera ensuite systématiquement le lien de danger de mort avec toutes les situations où il croit qu’il risque de rester coincé…

Régénérer ses cellules de l'intérieur

S’explorer c’est donc descendre en soi pour permettre au corps, à travers nos ressentis, de créer une ouverture, un retournement, de vivre intérieurement une nouvelle expérience, qui est comme une réinformation de nos cellules, qui se mettent ensuite à vibrer différemment. Tout au fond, nous pouvons vivre une rencontre avec ce qui est inaltérable en nous, ce qui reste intacte quels que soient les événements vécus, avec notre essence, notre âme. Cette reconnexion donne un nouvel élan, qui peut changer complètement notre vision de la vie. Les événements vécus et leur mémoire ne s’effacent pas en nous, mais notre exploration et notre descente dans le ressenti ont permis à notre corps d’en modifier la vibration à l’intérieur de nous.

>>A lire sur FemininBio Energie : comprendre les sens subtils et les mémoires énergétiques

On peut alors poser des actes concrets et réels dans notre vie, pour la transformer, car l’extérieur est toujours le reflet de notre intérieur. Si le même schéma se représente à nouveau, on ne retombe plus dedans, on le voit, on l’accepte et notre corps prend tout naturellement une autre posture que celle que l’on répétait auparavant et nous pouvons enfin agir autrement.

Le pouvoir des mots sur la pensée

Dans cette exploration intérieure, les mots sont extrêmement importants, ils sont les portes grâce auxquelles on commence à descendre. Permettre au corps de donner les mots qui correspondent à ses mémoires est essentiel. Ils sont parfois différents de l’histoire que notre mental se raconte. Ils viennent si besoin nous délivrer des messages quand plus personne n’est là pour nous raconter notre histoire. Le corps lui, se souvient de tout, il suffit d’avoir un moyen de dialoguer avec lui, comme par exemple la Bio-Résonance-Cellulaire® ou la Communication Profonde Accompagnée.

Le plus beau, c’est qu’une fois que le corps a intégré ce processus de descente dans le ressenti pour trouver son propre retournement, il peut le refaire à tout moment. La prise de responsabilité s’accompagne donc d’une réelle autonomie, pour réactiver ce processus d’exploration à tout moment dans notre quotidien. Il n’y a pas de perfection à atteindre, de moment où «ça y est, enfin tout est réglé»… Il y a à vivre cette exploration, dans l’accueil de ce qui est là (sans pour autant rester dedans) comme un processus continu en soi, une manière de cheminer dans la vie, où chaque pas est source de joie.

L'autrice

Julie Gorse est l'autrice du livre Décryptez votre thème astral, éclairez votre chemin de vie grâce à l'astrologie, aux éditions Hachette.

Décyptez votre thème astral Julie Gorse Hachette
(©Hachette)

Le livre :

Décryptez votre thème astral, de Julie Gorse, aux éditions Hachette Pratique, 2019.

Partenaire

Vous aimerez peut-être

Coups de cœur

Chaque semaine, des partages conscients et inspirants dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous gratuitement !

Partenaire