Partenaire
Inspirer, Faire du bien

Epanouissement personnel

Comment se sentir bien au bureau quand on est introverti ?

ultrasensible au travail

Des études nous montrent que les introvertis sont extrêmement appréciés de leurs pairs et de leurs collaborateurs.

Mimi Thian / Unsplash
Chrysoline Brabant
Par Chrysoline Brabant
le 01 octobre 2021

Vous appréciez le calme et la solitude ? Ceux que vous rencontrez vous sentent discrets voire... Timides ? Vous pensez manquer de répartie en réunion, lors d’entretiens ? Et pourtant, votre personnalité est un atout considérable dans votre métier. Découvrez pourquoi.


Partenaire

Des chercheurs ont découvert la force des introvertis et le pouvoir des discrets au cœur des entreprises et des équipes.

L’introversion est une forme de tempérament, une tendance ancrée en soi. Selon C. G. Jung(1), c’est la source de leur énergie qui distingue principalement les introvertis des extravertis : les introvertis préfèrent tirer leur énergie de leurs mondes intérieurs, de leurs réflexions, de leurs sentiments et de leurs idées. Alors que les extravertis la puisent dans les sphères extérieures, lors d’activités, en relation avec les autres.

Discrets mais pas timides

1er atout : les introvertis sont enclins à "réfléchir-agir-réfléchir". Par exemple, les introvertis préparent souvent, de manière très fine, leurs arguments en amont d’une négociation. Lors de celle-ci, ils sont observateurs. Discrets mais pas timides. En effet, ils posent des questions précises. Ponctuellement, ils s’expriment de manière posée et ferme. Ils défendent alors des positions fortes, de manière assertive.

Observer, écouter, réfléchir

2ème atout : les introvertis ont tendance à valoriser les temps de réflexion efficients. Par exemple, capables d’appréhender plusieurs problèmes à la fois avec une grande capacité de concentration, les introvertis apprécient prendre le temps de la réflexion. Ils peuvent alors sembler plus lents que les extravertis. Cependant, ce temps qui semble "perdu" leur permet de présenter le fruit de leur réflexion étayée de nombreux arguments posés.

A lire Trop gentille ? Votre bienveillance est un don !

3ème atout : les introvertis trouvent davantage de solutions aux problèmes en y réfléchissant. Par exemple, en réunion, les introvertis sont plutôt en posture d’observer, d’écouter et de réfléchir. Quand ils se mettent enfin à parler, ils partagent souvent la conclusion ou le résultat issu de leur raisonnement. Parfois, leurs interlocuteurs ont envie de leur dire : "Mais à quoi penses-tu donc ?", "Peux-tu nous faire part du cheminement de ta réflexion ?".

Calme et concentration

4ème atout : les introvertis se ressourcent plus volontiers seuls ; dans le calme, avec un minimum d’interactions. Par exemple, lors d'une journée d’un congrès extrêmement sollicitant, les introvertis apprécient prendre leur petit déjeuner à l’hôtel seul et bénéficier d’un temps de ressourcement avant de sortir le soir pour un dîner d’affaires. Cela dit, ceux à qui il est imposé de nombreux déplacements professionnels, le « clean desk » ou l’« open-space » témoignent rapidement de leur épuisement.

5ème atout : les introvertis ont une grande capacité de concentration. Par exemple, les introvertis ont tendance à travailler longuement, de manière approfondie, sur des projets et des sujets complexes, plutôt seul voire à deux ou trois. Si besoin, n’hésitez pas à pousser avec discrétion la porte de leur bureau… Car elle peut se trouver fermée pour un maximum de concentration.

Alors, les introvertis peuvent-ils être épanouis ?

L’hyperstimulation des moyens de communication, la rude compétition, la réunionite aigüe pourraient sembler desservir la carrière de nos contemporains introvertis. Et pourtant, des études nous montrent que les introvertis sont extrêmement appréciés de leurs pairs et de leurs collaborateurs. Leur tendance naturelle à écouter les autres les rend susceptibles de prêter attention aux suggestions et à les mettre en œuvre. Observateurs, ils décèlent rapidement les talents de leurs interlocuteurs.

A lire Pratiquer la bienveillance : prendre soin des autres me fait du bien

Discrets, ils n’apprécient pas particulièrement le devant de la scène et permettent souvent à leurs collaborateurs de présenter eux-mêmes le fruit de leur travail. Ce cercle vertueux suscite l’investissement de chacun valorisé par une responsabilisation au cœur de ses missions.

Est-il donc alors nécessaire de se faire passer pour moins introvertis que nous ne le sommes ? Susan Cain nous en dissuade dans son TED Talk « La force des introvertis ». Et, pour pleinement nous déployer, Nancy Ancowitz nous donne des pistes, dans « Se vendre quand on est introverti ».

Depuis 2012, j’ai mesuré combien il était efficace d'aider les introvertis à mesurer la force qu'ils ont grâce à cette singularité. Lors de coachings individuels ou en équipes, j’aime aider chacun à découvrir comment faire émerger son propre style de leadership, ses tendances naturelles et à en tirer le meilleur parti pour son entreprise et ses engagements sociétaux.

L'autrice

Chrysoline Brabant

Coach certifiée ICF PCC et psychologue clinicienne-psychothérapeute, Chrysoline Brabant est spécialisée dans l’accompagnement de dirigeants et le coaching holistique de trentenaires. En 2012, elle fonde EHO Conseil. Ses années de pratique l’ont conduite à s’intéresser à la question de l’introversion et à accompagner de nombreux introvertis sociables et/ou timides.

06 07 68 70 19
chrysoline.brabant@ehoconseil.com
ehoconseil.com

(1) C. G. Jung, dimensions "Introversion" et "Extraversion", MBTI.

Partenaire

Vous aimerez peut-être

Coups de cœur

Chaque semaine, des partages conscients et inspirants dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous gratuitement !

Partenaire