Bien-être de bébé

Les fréquences sonores pour apaiser les troubles du nourrisson

Publié le 17 octobre 2019
Erin Kann est chanteuse, thérapeute énergéticienne. Créatrice de la marque TNSO, elle a conçu la première gamme de soins vibratoires, appelés Baumes sonores®, qu’elle diffuse sur le site de la marque.
Le nourrisson étant particulièrement réceptif au son et à la voix, les fréquences sonores peuvent se révéler d’une grande aide pour résoudre les dysharmonies.
Le nourrisson étant particulièrement réceptif au son et à la voix, les fréquences sonores peuvent se révéler d’une grande aide pour résoudre les dysharmonies.
© Minnie Zhou

L’influence des fréquences sonores sur le vivant n’est plus à démontrer : les êtres humains, les animaux, les arbres et les plantes sont réceptifs aux vibrations sonores, à la musique comme au son de la voix. Quelle place occupe le son dans le développement de l’enfant ?

Depuis la vie intra-utérine, le fœtus baigne dans un univers sonore - celui du ventre de sa mère - et entre en contact avec le monde extérieur à travers les vibrations qu’il perçoit. Une étude française de 2007 a apporté la preuve que “dans le ventre de sa mère, le fœtus associe sons et émotions“. 

L’ouïe, le sens le plus aiguisé du fœtus

De la vie intérieure du corps humain émane une véritable symphonie vibratoire. Les différents systèmes digestif, circulatoire et cardiaque, forment un ensemble orchestral complexe, composé de tuyaux et de conduits de longueurs variées qui, à l’image des orgues dans les cathédrales, émettent des sons en continu : une “symphonie du dedans“ que le fœtus est en mesure de percevoir in utero dès le 7e mois de gestation, avec le développement de la cochlée(1) dans l’oreille interne. Selon de récentes études, ce bruit de fond représenterait un niveau sonore d’environ 30 décibels : l’équivalent d’un chuchotement…

>> A lire sur FemininBio Comprendre les pleurs de bébé

Or, si le fœtus dispose d’une audition quasi-normale à partir de cette période, il a été démontré qu’il était sensible aux bruits avant cela, dès la 25e semaine. Ainsi, au-delà de cette symphonie intérieure, le fœtus est capable d’entendre certains sons extérieurs, plus lointains, tels que les voix, la musique, les bruits provenant de l’environnement…

Mais s’il est un son auquel le fœtus est plus particulièrement sensible, c’est celui de la voix humaine avec ses intonations, ses inflexions, ses changements de rythme et sa richesse harmonique. Habitué à la voix de sa mère, il perçoit mieux cependant les fréquences basses, comme la voix de son père, et les notes graves, qui renforcent son ancrage à la terre. Lorsqu’il vient au monde, le nouveau-né garde une empreinte des sons perçus durant la période de gestation. Cette “mémoire auditive“, en apportant au nourrisson des repères connus, donc rassurants, facilite la transition entre la vie in utero et son entrée dans le monde du dehors.

Dès lors, il est plus facile de comprendre l’influence des fréquences sonores sur le bien-être et la santé de l’enfant. Ceci explique également l’intérêt qu’elles suscitent auprès de nombreux chercheurs, ainsi que l’émergence de nouvelles approches thérapeutiques.

Deux approches thérapeutiques basées sur le son : la psychophonie et le chant prénatal

Dans de nombreuses cultures, l’utilisation du son pour accompagner la femme lors de l’accouchement relève de pratiques ancestrales. En France, en 1960, la cantatrice Marie-Louise Aucher, en observant l’impact de certains sons sur la mère et son bébé, établit des correspondances subtiles entre les sons et les différentes parties du corps humain : la psychophonie est née.

>> A lire sur FemininBio Accoucher avec une doula pour une naissance sereine

Ce n’est que quelques années plus tard, dans les années 70, alors que les femmes s’interrogent sur une façon d’accoucher autrement, que le chant prénatal voit le jour, en proposant un accompagnement musical et physiologique de la grossesse. Dans ces ateliers, pas de recherche esthétique ou de la “belle note“ ; aucune expérience en chant n’est requise : le chant prénatal est avant tout une affaire de sons et de vibrations. Les ondes sonores, émises lors du chant, créent un bain vibratoire pour le bébé et un massage interne pour la future maman, qui se découvre en tant qu’instrument vibratoire. Bien plus qu’une préparation à l’accouchement, le chant prénatal est avant tout une “préparation à l’accueil de la vie“, selon les mots de Judith Bloch-Christophe, Directrice pédagogique de l’Association française de chant prénatal.

Les fréquences sonores pour apaiser les troubles du nourrisson

Dès la venue au monde et durant les premiers mois, les corps physiques et énergétiques du nourrisson se façonnent et se structurent, l’organisme devant s’adapter rapidement à un nouvel univers sensoriel : nourriture liquide puis solide, variations de température, changements de luminosité, couleurs et odeurs… Autant de stimuli extérieurs qui ont un impact sur son développement. Certains troubles du nourrisson peuvent parfois apparaître, affectant différents systèmes biologiques :
• les poumons et la respiration (spécialement chez les prématurés)
• le sang (anémie), la peau (eczéma)
• les hormones (hyperthyroïdie, hypothyroïdie…)
• le tube digestif et le foie (régurgitations, vomissements).

Or, le nourrisson étant particulièrement réceptif au son et à la voix, les fréquences sonores peuvent se révéler d’une grande aide pour résoudre les dysharmonies, sans risque pour son système immunitaire en cours de développement. Les Baumes sonores® de la marque TNSO, composés exclusivement de vibrations vocales et de souffle, permettent sur simple écoute d’effectuer un travail d’harmonisation et de rééquilibrage profond, qui peut atténuer - sinon supprimer - certains troubles. Accessible en ligne, la gamme se compose actuellement de 5 Baumes sonores®, chacun opérant sur une zone spécifique du corps. A titre d’exemple, citons le Baume 02, lié au ventre, conseillé pour les troubles du système digestif, ou le Baume 03, lié aux poumons, recommandé pour les troubles du système respiratoire. Par ailleurs, le Baume 04, dédié à la glande pinéale(2) qui favorise la régulation des rythmes biologiques (veille/sommeil et saisonniers), permet à l’enfant de trouver progressivement ses propres rythmes.

Comment ça marche ?

Pour cela, il suffit de vous inscrire sur la boutique en ligne tnso.me et de choisir le baume adapté aux besoins de votre enfant, ainsi que la durée de l‘abonnement (1 semaine, 1 mois ou 1 an). Puis, chaque jour, via votre smartphone, en utilisant le mode “haut parleur“ ou une enceinte bluetooth, faites-lui simplement écouter le baume depuis votre espace privé. Si une écoute minimum par jour est recommandée, le mode “en boucle“ vous permet de prolonger le bain vibratoire : les vibrations vont ensuite agir en douceur et en profondeur, grâce à des processus d’harmonisation subtils.

>> A lire sur FemininBio Alléger son mental grâce aux fréquences sonores

Héloïse, maman d’une petite Margot, 6 mois, témoigne : “Quand j’ai arrêté d’allaiter ma fille, alors âgée de 3 mois, elle avait énormément de régurgitations et des soucis à trouver le sommeil. On nous a tout d’abord conseillé un changement de lait, sans grand succès. Puis il nous a été prescrit un médicament pour limiter la production d’acide dans l’estomac. Conseil que nous n’avons pas souhaité suivre, n’étant pas adeptes de ce genre de solution. Le baume s’est présenté à nous comme une alternative sans risque pour la santé. Suite à l’écoute du Baume 02 pour le ventre durant une semaine, nous avons pu observer certains changements : position pour dormir, besoin d’être à mon contact, moins de régurgitations… Aujourd’hui, notre fille ne régurgite plus et ne se réveille plus la nuit.“

Les Baumes sonores®, s’ils ne dispensent pas d’une consultation auprès d’un spécialiste, sont de véritables soins vibratoires, bénéfiques pour le bébé, comme pour la maman en cas de dépression post-partum par exemple. Outils d’harmonisation puissants et simples à utiliser, ils constituent une alternative aux solutions “classiques“ et sont une source inépuisable de bien-être pour l’enfant, depuis son développement in utero jusqu’à ces premiers pas dans le monde extérieur… et au-delà.

 

(1) La cochlée est un organe creux en forme d'escargot, située au niveau de l'oreille interne, qui constitue la dernière étape de l'intégration du son avant le nerf auditif.

(2) Située au milieu du cerveau, la glande pinéale secrète la mélatonine responsable des rythmes biologiques du corps (veille/sommeil), indispensables à l’équilibre physiologique et psychologique de l’être. Il est à noter que le volume de cette petite glande en forme de pomme de pin, croît jusqu’à l’âge de 1 à 2 ans, puis se stabilise.

 

Erin Kann est chanteuse, thérapeute énergéticienne. Créatrice de la marque TNSO, elle a conçu la première gamme de soins vibratoires, appelés Baumes sonores®, qu’elle diffuse sur le site de la marque.

Toute son actualité sur Tnso.me
Facebook : Erin Kann
Instagram : Tnso Sound Balms

Abonnez-vous à FemininBio en version papier/pdf ou achetez notre dernier numéro en kiosque ou en magasin bio !

Articles du thème Mon bébé au naturel
Envie de réagir ? Je prends la parole
Réaction à l'article
Par Martabru le 4 novembre 2019 à 16h47
Mon quotidien est devenu beaucoup plus agréable

Bonjour,
Je ne saurai par où commencer.J'ai le regret de ne pas avoir fait appel aux dons du Grand Maître AMANGNON plutôt.
Mon quotidien est devenu beaucoup plus agréable avec mon conjoint merci !Le retour de l'être aimé grâce à des travaux occultes j'en avais entendue parler mais je n'imaginais pas que ça pouvait marcher
vraiment, eh bien oui pour moi tout a fonctionné à merveille car de ma situation sentimentale désespérée me voilà heureuse à
présent et je félicite ce médium qui m'a étonné par son travail de retour !!

Son whatsApp: +22997788791

Cdlt

Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte