Règles

Les chocs toxiques liés aux tampons hygiéniques en augmentation

Publié le 25 octobre 2016
Le choc toxique, un syndrome grave et potentiellement mortel
Le choc toxique, un syndrome grave et potentiellement mortel
© Hospices Civils de Lyon

Les Hospices Civils de Lyon lancent l'alerte: les tampons hygiéniques sont sources de plus en plus de chocs toxiques. Potentiellement mortel, ce syndrome peut toucher certaines femmes qui utilisent des tampons pendant leur règle.

Brisant les tabous toujours pugnaces des menstruations féminines, le centre national de référence des Staphylocoques des Hospices Civils de Lyon met en garde les femmes. Le Syndrome du Choc Toxique (SCT) touche de plus de plus de femmes. Peu connu, il est pourtant indiqué sous la rubrique «risques» des notices de tampons hygiéniques

De 5 cas en 2004 à plus de 20 recensés aujourd'hui, le syndrome du choc toxique inquiète les médecins. Bien que le SCT reste rare, l'augmentation liée à l'utilisation de tampons est bien présente, sans l'ombre d'explications scientifiques. En 2012, Lauren Wasser, une jeune mannequin américain à la carrière prometteuse est retrouvée agonisant chez elle. Quelques jours plus tard, elle se fait amputer de la jambe droite et des orteils du pied gauche. Son tampon hygiénique avait réveillé une bactérie très agressive, le staphylocoque doré. 

Devenue porte-parole de la sensibilisation au Syndrome du Choc Toxique grâce à son interview sur Vice, la jeune femme a fait de son handicap la représentation de la maladie. Très répandu dans les années 80, le SCT a été relégué en maladie des temps anciens. Pourtant, cette maladie est toujours présente dans le sang menstruel des femmes.

En prévention, il faut donc éviter de garder son tampon hygiénique plus de 4 heures. Ou opter pour des protections 100% coton, ou bien encore pour la coupe menstruelle. 

Les options de protections menstruelles de FemininBio :

Le flux instinctif libre : être à l'écoute de son corps
On vous dit tout sur la coupe menstruelle (Cup)
Coupe menstruelle, laquelle j'adopte ?
Protections féminines, pourquoi passer au bio ?

 

Articles du dossier Semaine pas glam' : traiter les petits désagréments
Envie de réagir ? Je prends la parole
Réaction à l'article
Par PliM le 29 octobre 2016 à 16h31
les femmes peuvent trouver des protection saines lors des règles

merci pour cet article éclairant! Heureusement, des solutions saines pour les femmes existent, dont les plim, protections intimes lavables, made in France, jolies, efficaces et modernes (www.plim.fr)

Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte