Amour

Comment la gestalt thérapie peut sauver mon couple ?

Publié le 27 mars 2019 - Mis à jour le 28 mars 2019
Ancienne infirmière et depuis plus de 20 ans coach et thérapeute individuel ou de couple, Sophie a toujours travaillé dans l’accompagnement, l’émergence des talents, dans l’épanouissement de la personne, dans le courant humaniste. Son cabinet Bilanciel existe depuis 2000. Son nouveau centre UDC de thérapies holistiques a ouvert en 2019. Etre bien dans son corps et dans sa tête est son leitmotiv.
Lorsque le couple vit un manque de communication, la gestalt thérapie peut aider à retrouver une complicité.
Lorsque le couple vit un manque de communication, la gestalt thérapie peut aider à retrouver une complicité.
© Frank Mckenna / Unsplash

Dans un couple, lorsqu'un blocage survient et empêche toute communication, il faut savoir briser la glace pour retrouver l'autre, et rechercher l'harmonie du début. La gestalt thérapie, basée sur le contact, peut apporter des réponses à ceux qui s'aiment mais ne se le disent plus.

La Gestalt-thérapie fut fondée par Fritz Perls en 1951. Souvent nommée "thérapie du contact" (Serge Ginger), la Gestalt est la recherche de la satisfaction de nos besoins dans la relation. Il s'agit d'être présent pour nourrir la relation en prenant soin de soi et de l'autre, d’explorer les croyances de chacun, d’être dans l’ici et maintenant. C’est une thérapie inter active, co créative entre le couple et le thérapeute.

>> A lire sur FemininBio Jalousie dans le couple : comment avoir confiance ?

Au démarrage de chaque séance, la « météo » permet à chacun de s’exprimer sur ce qu’il ou elle a vécu juste avant d’arriver au rendez vous et entre les deux rendez-vous. Puis un temps de parole équitable sera dédié à chacun pour permettre de vider les écuries, nettoyer tout ce qui s’accumule comme blessures et outrages.

La gestalt permet de reformuler, d’exprimer, de se toucher, de se mettre en mouvement, d’oser dire ce qui est là.

Les étapes de la rencontre

Au bout de 6 mois, un an, deux ans, la relation fusionnelle de départ évolue. Chacun a envie de retrouver sa propre identité et aussi dévoile sa vraie personnalité. L’autre qui nous permettait de nous réparer narcissiquement, de combler notre vide, de nous compléter n’est plus celui que l’on avait idéalisé. Chacun va désormais consacrer une bonne partie de ses forces non plus au « nous » mais à son nouveau « je ».

>> A lire sur FemininBio Intelligence amoureuse : les clés pour faire durer son couple

Parfois la défusion n’arrive pas au même moment pour les deux partenaires, ce qui va impliquer une incompréhension pour celui qui continue à se consacrer à l’autre. Les frustrations, insatisfactions vont apparaitre et au fur et à mesure créer des conflits ou une usure psychologique. L’autre, cet autre, cette passion, n’est plus celle du début et sur laquelle on avait tout misé.

Quels sont les signes avant-coureurs qui devraient nous alerter lorsqu’on vit en couple et comment y remédier ?

Le manque de communication. Je parle de ce quart d’heure minimum que l’on devrait accorder à l’autre en se regardant dans les yeux, pour s’aimer, se dire, se raconter, progresser, cheminer. La vie de famille prend toute la place et il n’y a plus de vie de couple ni de vie intime.

Dès lors que l’un des deux a besoin de raconter à l’extérieur les dysfonctionnements de son couple, c’est qu’il ne trouve pas de solution en interne, c’est donc une brèche dans l’intimité du couple. La télévision est une tierce personne que l’on invite à la maison. Le fait de prendre ses repas avec le petit écran tue la communication.

>> A lire sur FemininBio Se comprendre pour mieux vivre en couple

Le temps de parole est important pendant les repas et chacun peut s’exprimer ainsi tour à tour. Je conseille d’une manière ludique de prendre un sablier de 2 à 5 minutes et ainsi de ne pas intervenir pendant que l’autre parle. Ensuite, il est intéressant de demander à reformuler ce que l’autre vient de dire avant d’y répondre puis de le faire valider par celui qui a parlé. On s’aperçoit que très souvent la perception des mots, la compréhension ou l’interprétation peut être rocambolesque par rapport au discours initial.

Le couple c’est du lait sur le feu, il ne faut jamais cesser d’étonner, surprendre l’autre au quotidien.

Quel rôle la sexualité peut elle jouer dans le couple ?

Ce sujet reste tabou dans les couples. Personne n’ose dire à l’autre ses besoins, ses manques, ses désirs. Parler des positions que l’on aime, des zones érogènes, de ses fantasmes, de sa masturbation, de sa sexualité avant de se connaître… tous ces sujets semblent repoussés de peur de voir apparaître la jalousie, le manque de connaissance de son propre corps, de se sentir en échec car peu compétent pour donner du plaisir à l’autre, d’être moins bien que les partenaires du passé.

>> A lire sur FemininBio Tantrisme : je veux une vie orgasmique

Si le couple prend le temps de se regarder, de se toucher, de se masser, de se prendre dans les bras avant l’acte sexuel, et que les préliminaires sont plus longs, la femme aura plus de facilité à trouver de la jouissance et à vouloir faire l’amour.

Le thérapeute gestaltiste n’est pas un magicien dans la thérapie de couple, il permet d’apporter un éclairage et d’aider à comprendre ce qui dysfonctionne pour élaborer une stratégie d’objectifs réalisables par le couple. A partir du moment où il y a de l’amour et une volonté de se retrouver de la part des deux partenaires, rien n’est figé, tout est possible.

Sophie Touttée Henrotte est l'auteure de Voyage au coeur du lien, paru aux éditions Panthéon, et fondatrice de l'association Oser c'est Vivre. Sophie est joignable à l'adresse suivante : stouttee@bilanciel.fr

 

Abonnez-vous à FemininBio en version papier / pdf ou achetez notre dernier numéro en kiosque ou en magasin bio !

Articles du thème Vie de couple
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte