Interview

Jalousie et rivalités : accorder du temps aux aînés à l'arrivée de bébé

Publié le 8 mars 2019
Stagiaire rédactrice chez FemininBio. Curieuse de tout, experte de rien, j'adore découvrir de nouvelles alternatives à partager avec nos lectrices.
En proposant du temps de qualité à votre aîné, vous limiterez les rivalités et la jalousie dans la fratrie.
En proposant du temps de qualité à votre aîné, vous limiterez les rivalités et la jalousie dans la fratrie.
© Richard Jaimes

Comment faire comprendre à ses enfants que nous les aimons tous autant les uns que les autres, et n'en délaisser aucun ? La formatrice en Discipline Positive® Edna Guccia répond aux interrogations sources de culpabilité qui tracassent les mères de famille.

A la tête d'une famille recomposée de quatre enfants, Edna Guccia est formatrice en Discipline Positive®, une démarche qui apporte bien-être au sein de la famille et partage des approches positives sur la discipline, la psychologie, la pédagogie et la santé.

FemininBio : Lors du Sommet Bébé Zen, vous avez traité de l'amour individuel que nous devons porter à chacun de nos enfants. Cette thématique est-elle liée à votre expérience personnelle ?

Edna Guccia : En étant maman de trois enfants, évidemment la question se pose… Nous aimons chacun de nos enfants, c’est évident. Mais la question est : comment leur faire passer le message d’amour inconditionnel qui nous lie à eux, alors qu’ils sont si différents les uns des autres, avec chacun leur caractère, leur personnalité, leurs centres d’intérêts…?

C’est un vrai défi car face à cette individualité, notre message d’amour ne prendra pas la même forme avec chacun de nos enfants.

>> A lire sur FemininBio Comment éviter de transmettre mes angoisses à mes enfants ?

En me formant à la Discipline Positive® de Jane Nelsen, j’ai pris toute la dimension et l’importance de cette question et je sais à quel point c’est essentiel d’en tenir compte dans nos actions éducatives.

Comment rassurer des parents qui attendent un nouveau-né et craignent de mettre à l'écart les aînés ?

À l’arrivée d’un nouveau-né dans une famille, les parents ont de façon inévitable moins de temps à consacrer à l’aîné.

Il existe plusieurs façons de faire en sorte que les ainés ne se sentent pas mis à l’écart. La première façon serait déjà de le faire coopérer, participer à la vie de la famille. Cela lui donnera sa place « de grand » puisqu’il est capable d’apporter son aide là où le nouveau-né est complètement dépendant des autres.

>> A lire sur FemininBio Comprendre les pleurs de bébé

Une autre façon de ne pas le mettre à l’écart, serait de lui proposer du temps de « qualité » (puisqu’il y a moins de « quantité »). Ceci, en lui proposant ce que l’on appelle en Discipline Positive® des « temps dédiés ». Le temps dédié est un moment où l’adulte donne toute son attention à l’enfant exclusivement. Pour limiter les rivalités et la jalousie dans la fratrie, on évitera de comparer nos enfants entre eux. Les rivalités s’aiguisent dans un environnement où les enfants sont en compétition, elle s’atténue dans un environnement où l’on favorise la coopération.

Comment un enfant peut-il perdre confiance en lui à l'arrivée d'un.e petit frère/petite soeur ?

La perte de confiance en soi d’un aîné peut être justement le résultat d’une mise à l’écart de l’enfant car « trop petit » ou « pas assez grand ». Il pourrait finalement croire qu’il n’est capable de rien… En utilisant les outils de La Discipline Positive® on peut éviter ce travers car cette approche éducative utilise une pédagogie par l’encouragement. L’encouragement va justement consister à mettre l’enfant en capacité, lui donner du courage et l’inciter à persévérer.

En quoi consistent vos séances de coaching ?

Le coaching que je propose consiste à guider les personnes, les aider à stimuler leurs compétences et leur créativité. En fonction du besoin et de la demande, je propose également un accompagnement (en ligne ou présentiel) pour la mise en place des outils de La Discipline Positive® dans la famille.

>> A lire sur FemininBio Quand bébé arrive, comment agir avec les frères et soeurs ?

La Discipline Positive® va permettre de conjuguer la fermeté et la bienveillance en utilisant les outils d’encouragement. La fermeté est essentielle pour maintenir un cadre qui aidera l’enfant à grandir dans un monde qui présente inévitablement des contraintes et de la frustration. La bienveillance est, elle aussi, indispensable à la construction de l’enfant. Elle va lui permettre de grandir en confiance. Il se sentira respecté dans ses besoins, reconnu dans ses émotions. Éduqué dans un respect mutuel, il pourra alors développer toutes les valeurs et les compétences de vie nécessaires à son épanouissement.

Edna Guccia a participé au Sommet Bébé Zen qui s'est tenu du 30 janvier au 6 février 2019. Vous avez à coeur d'élever bébé dans un environnement sain, de vous épanouir en tant que femme et en tant que mère, et de gagner en confiance dans votre parentalité ? Découvrez le coffret Bébé Zen, et visionnez les 17 conférences du sommet ! Vous y découvrirez aussi les ateliers des intervenants, ainsi que des cadeaux.

Edna Guccia est l’auteure du blog La Famille Positive. Elle propose un accompagnement aux parents, aux enseignants et aux managers qui souhaitent mettre en place la Discipline Positive®. Elle est également membre du bureau de l’Association Discipline Positive France qui réunit les personnes qualifiées pour animer des ateliers autour de cette approche qui se veut à la fois ferme et bienveillante.

Abonnez-vous à FemininBio en version papier / pdf ou achetez notre dernier numéro en kiosque ou en magasin bio !

Articles du dossier Éduquer autrement
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte