Alimentation bébé

Les bases pour bien démarrer la diversification alimentaire avec votre bébé

Publié le 19 juin 2020
Nina Bossard est naturopathe certifiée et formatrice à l’école de naturopathie Æsculape et à l’université du Temps Libre d’Aix-en-Provence. Elle anime des conférences et stages d’initiation sur la vitalité et le bien- être au naturel. Profondément humaniste, elle considère que l’Homme ne peut être dissocié de son environnement naturel. Accompagner l’individu pour préserver ou retrouver vitalité et équilibre grâce à une alimentation saine, à une hygiène de vie naturelle et au respect de ses besoins fondamentaux l’enthousiasme. Passionnée par l’enfance, période fondatrice, elle aime accompagner les familles sur le chemin de la naturopathie.
"Faites des propositions, diversifiez et laissez bébé choisir ce qui lui convient le mieux. Lui seul sait. Faites-lui confiance"
"Faites des propositions, diversifiez et laissez bébé choisir ce qui lui convient le mieux. Lui seul sait. Faites-lui confiance"
© Andrea Piacquadio / unsplash

Quand débuter la diversification ? Par quoi commencer ? Quelles méthodes adopter ? L’introduction à l’alimentation diversifiée (autre que le lait) soulève bien des questions chez de jeunes parents. Même si l'alimentation est un besoin vital, elle est aussi le lien de base d'une relation affective entre le bébé et le parent. La diversification doit donc se faire dans le plaisir, la confiance, et au rythme du bébé. Pour favoriser ce processus, voici quelques règles pour bien démarrer.

Il n’y a pas une méthode meilleure qu’une autre. Faites selon vos envies et ressentis. La DME (diversification menée par l’enfant) est une méthode apparue au début des années 2000, aujourd’hui très en vogue, qui répond aux convictions éducatives de dévelop- pement libre de l’enfant. Le principe est simple : l’enfant découvre les aliments en toute autonomie. Concrètement, les parents proposent des morceaux de taille (d’un poing de l’enfant) et de consistance (ni trop dure ni trop molle) adaptées à l’enfant et le laissent libre de découvrir à son rythme, sous leur surveillance, les aliments.

La maternité est un sujet qui vous touche ? Découvrez Si Mère ! Le Podcast de maternage féministe, présenté par FemininBio en partenariat avec Radio Médecine Douce et Biostime.

Attendre que l’enfant ait 5-6 mois

Pour démarrer la DME en toute sécurité, quelques conditions doivent être réunies :

  • bébé doit avoir un tonus musculaire suffisant pour se tenir droit ;
  • être capable de coordonner des mouvements main-bouche ;
  • être en mesure de mâchouiller, pour pouvoir bien avaler.

En général, il est conseillé d’attendre les 5-6 mois de l’enfant, âge auquel il tient seul ou avec peu de soutien, arrive à attraper des objets et les mettre à la bouche, et à partir duquel le réflexe inné antiétouffement se déplace vers l’arrière-gorge, lui permettant d’avaler du solide sans avoir de haut-le-cœur.

>> A lire sur FemininBio Biberon ou allaitement maternel : quel impact sur le sommeil de bébé ?

Eviter des sentiments négatifs

Cette méthode a l’avantage de respecter le rythme d’éveil de bébé, de le valoriser dans l’acquisition de nouvelles compétences, de fortifier sa mastication et de favoriser le développement de son palais. Laisser bébé libre de découvrir les aliments implique moins de logistique à la préparation des aliments, mais plus de nettoyage. Sol, chaise haute, vêtements, les parents devront faire preuve de lâcher-prise sur la « saleté », mais aussi sur leurs éventuelles peurs de fausse route pour vivre cette aventure de manière sereine et donc positive avec leur enfant. C’est pourquoi elle ne convient pas à toutes les familles ni à tous les enfants. Il vaut mieux respecter ses valeurs que de vouloir à tout prix « forcer une DME » au risque de générer chez le parent comme chez l’enfant des sentiments négatifs comme frustration, échec, manque de confiance.

Si la DME vous paraît compliquée à mettre en place ou périlleuse, ou tout simplement si cette méthode dite « à la mode » ne vous intéresse pas, ou si vous êtes branché pro-DME mais que votre enfant refuse les morceaux, rabattez-vous sur des purées lisses classiques pour commencer tout en continuant de lui proposer des morceaux. L’idée est de favoriser son propre éveil en écoutant ses besoins, afin de renforcer positivement cette transition vers l’autonomie.

Notre experte

Cet article est un extrait du livre "Mon guide Naturo spécial enfants" de Nina Bossard aux Editions Jouvence. Nina Bossard est naturopathe certifiée et passionnée par l’enfance, période fondatrice, elle aime accompagner les familles sur le chemin de la naturopathie.

 

 

 

Abonnez-vous à FemininBio en version papier/pdf ou achetez notre dernier numéro en kiosque ou en magasin bio !

Articles du dossier Carnet rose
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte