Source de vie

Eau du robinet, eau en bouteille, eau filtrée... Comment choisir la meilleure pour notre corps ?

Publié le 8 octobre 2018 - Mis à jour le 11 octobre 2018
L'eau que vous buvez à un impact sur votre santé
L'eau que vous buvez à un impact sur votre santé
© Artem Bali / Unsplash

L'eau compose en très grande majorité notre organisme et nous maintient en bonne santé. Selon Jacques Collin, chercheur sur le sujet, c’est en portant un nouveau regard sur elle que nous pourrons aller vers une nouvelle conscience du monde. Prête à surfer cette nouvelle vague ?

L'eau, cet élément si commun dont nous sommes constitués, et dont la qualité est essentielle à notre santé.... Nous le savons désormais, il faut boire "la bonne eau" car elle impacte notre vie mais aussi sur notre conscience, comme nous l'explique Jacques Collin dans cette interview réalisée pour Femininbio magazine #17

FemininBio : Quel est le problème de l’eau que l’on boit ?

Jacques Collin : Le premier problème est qu’on ne boit plus assez d’eau ! On voit de moins en moins d’eau dans les supermarchés, remplacée par les sodas et autres boissons. C’est déjà le cas aux États-Unis où certaines épiceries ne proposent même plus d’eau.
Ensuite, l’eau de distribution qui nous est donnée à travers les réseaux publics est une eau oxydée et chargée en chlore et en fluor. Cette eau est également très calcaire, du calcium brut non métabolisé qui va envahir tout le système hydrique de notre corps et en bloquer le fonctionnement cellulaire exactement comme les tuyaux d’une machine à laver entartrée. De plus, cette eau contient des éléments chimiques non filtrés, des pesticides, et aussi tous les médicaments que nous rejetons. Les animaux, les plantes et nous-mêmes ingérons ces éléments ; cette eau est donc morte et souillée, et concourt à notre dégénérescence.

L’eau de source est-elle préférable ?

Ce qu'il faut savoir, c’est que l’eau de la source n’a rien à voir avec l’eau enfermée dans les bouteilles. Si vous allez faire une cure à Vichy ou Vittel, vous aurez accès à une eau énergétisée ; c’est ainsi qu’elle sort de sa source. Dès que cette eau stagne, comme dans une bouteille, elle perd toutes ses qualités. De plus, ses minéraux deviennent inassimilables par l’organisme et cela crée des dépôts dans le corps (calculs rénaux, par exemple). Il existe bien sûr des eaux en bouteille relativement pures, mais elles sont "mortes", en termes d'énergie, une fois embouteillées.

Quelles solutions avons-nous à disposition pour consommer une eau bénéfique pour notre corps ?

Lorsque vous achetez une bouteille d’eau, regardez bien la mention inscrite en petites lettres "total des résidus sec" en mg/l. Cette mesure ne doit pas dépasser 100 mg/l (type Rosée de la Reine ou Montcalm). Or, vous verrez que la plupart des eaux du commerce sont très lourdes en minéraux.
L’idée est de "filtrer" cette eau pour la régénérer grâce à des systèmes de dynamisation et ainsi rétablir son potentiel électronique. Le métabolisme de notre corps, qui ne fonctionne que par échanges électroniques, se remet alors en route peu à peu.
Il ne s’agit aucunement de théories farfelues mais bien de reprendre le pouvoir sur notre santé.

Quel est l’effet d’une "mauvaise" eau sur notre santé ?

La mémoire de l’eau telle qu’étudiée par le docteur Jacques Benveniste prouve que l’eau fonctionne avec des paramètres qui n’ont rien à voir avec les mécanismes expliqués par la chimie actuelle.
Toutes nos réactions métaboliques au niveau du corps ne se font pas par une affinité physique mais à la vitesse de la lumière. Il s’agit d’un système électromagnétique qui réalise 6000 milliards de réactions métaboliques par seconde. Et notre santé dépend strictement de la richesse et du potentiel électronique de notre corps. Le gros problème de la santé en général est qu’on essaye de guérir les effets et jamais les causes. Notre santé se désagrège car nous ne sommes pas du tout en accord avec les lois de notre univers, et ce parce que nous ne les connaissons pas ! Nous les ignorons et nous sommes confortés par le fait que nous vivons dans un système matériel bien cadré.Or, aujourd’hui, tout le monde se pose des questions: qu’est-ce que je fais sur cette planète ? Pourquoi j’existe ? Pourquoi je meurs ? 
Pour moi, il faut dépasser cette notion matérialiste et y intégrer l’esprit que nous avons, à l’origine, séparé de la matière. Il nous faut développer ce sens du monde en sortant de nos formatages et de nos conditionnements.Et chacun de nous a en lui toute cette potentialité.

Et quel est le lien avec cette nouvelle conscience du monde dont vous parlez ?

L’eau est le conducteur privilégié de cette nouvelle conscience car elle contient toute l’information de l’univers.
Ainsi, quand un corps se régénère, toute l’intelligence de l’univers y entre.
Mais j’insiste sur le fait que c’est votre volonté qui fait que les choses vont changer. C’est un travail personnel dont il faut avoir le courage. Il faut apprendre, s’inspirer des bonnes personnes.

Quel est le rôle du féminin dans cette nouvelle conscience ?

Les femmes ont un rôle considérable à jouer dans cette évolution de la planète grâce à leur intuition naturelle. Oui mesdames, vous êtes capables de connaître le futur avant qu’il n’arrive ! Nous pouvons ensemble, hommes et femmes, développer cette intuition et rééquilibrer cet univers. La femme est celle qui va porter le message de l’eau, car elle porte la vie. Pour un nouvel être, tout se construit à travers l’eau, à l’intérieur du corps de la femme, et lui apporte une information étrangère.Messieurs, nous devons faire parler notre pôle féminin pour rejoindre les femmes et sortir des dominations des institutions et des religions. Et rappelez-vous qu’il n’est jamais trop tard pour devenir ce qu’on aurait pu être. Nous sommes de l’infini en mouvement évoluant dans l’éternité du temps !

Notre expert : 

Jacques Collin travaille depuis trente ans, au fil de ses recherches, sur une des plus grandes énigmes de l'univers : l'eau de notre corps, aussi bien dans ses dimensions physiques que métaphysiques. Il est l'auteur sur ce sujet de L'eau, le miracle oublié (1990), L'insoutenable vérité de l'eau (1997), L'eau-delà de l'eau (2011), tous parus chez Guy Trédaniel éditeur.
Articles du thème Bien-être au naturel
Envie de réagir ? Je prends la parole
Réactions à l'article
Par nat_yukette le 12 octobre 2018 à 12h01
Quelles solutions ?!

Bonjour, alors la solution proposée c'est d'achetée de l'eau en bouteille (en plastique donc ???) type Rosée de la Reine ou Montcalm et de la filtrer !!!?
Sérieurement...?

Par nat_yukette le 12 octobre 2018 à 12h03
"c'est d'acheter". Désolée :)

"c'est d'acheter". Désolée :)

Par Sashalala le 12 octobre 2018 à 19h56
?

Quelle eau est la meilleure ? Il n y a pas de solution apportée par cet article

Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte