Partenaire
Inspirer, Faire du bien

Allaitement : 9 femmes témoignent

Mis à jour le 25 février 2021
L’allaitement est un sujet essentiel qui concerne toutes les mamans. Certaines décident de ne pas du tout allaiter, d’autres au contraire y portent une attache particulière. L’ OMS (organisation mondiale de la santé) recommande l'allaitement exclusif jusqu’aux 6 mois de l’enfant. Certaines arrêtent avant, d’autres continuent, voire pendant des années.

Partenaire

Allaitement : 9 femmes témoignent

Différent magazines, plus particulièrement américains comme le Times, ont mis en couverture des femmes actives allaitant leurs enfants âgés parfois de 4 ans. A la question : l’allaitement doit-il avoir une limite d’âge ? Des femmes témoignent.
 

Tiphaine : tant que la maman et l'enfant se sentent bien, je ne vois pas où est le problème. Ça reste un moment ultra privilégié pour le couple mère-enfant, nous n'y avons pas notre place. Je compte allaiter ma fille qui devrait pointer le bout de son nez d'ici 2 semaines. Si je peux l'allaiter jusqu’à ses 6 mois avant de commencer à varier son alimentation je le ferai sans hésiter, ou à tirer mon lait pour compléter ses repas plus tard. J’ai connu une maman qui a longtemps allaité sa fille, jusqu’à  3 ans, elle travaillait la journée et c'était leur moment du soir. Le papa était complètement d'accord. Il les laissait et n'a pas été pour autant exclus. Un jour sa fille n'a plus voulu, c'était le bon moment pour passer à autre chose pour toutes les deux.
 

Jeanne : personnellement, je ne suis pas fan. J'ai allaité plusieurs mois mes 4 enfants dont des jumelles, mais à un moment il est important pour la maman de passer à autre chose, de laisser le papa prendre sa place dans le rythme des repas, d'accepter que son enfant soit nourri par autre chose ou par quelqu'un d'autre. J'adorais allaiter, c'est un moment privilégié et unique, mais au moment où mes enfants commençaient  leur diversification il était important que mon mari m'aide à sevrer.
 

Maëlle : en ce qui me concerne, tant que tout le monde y trouve son compte, je n’ai rien contre. Je suis maman de trois enfants et j'ai allaité le 2eme jusqu'à  ses 10 mois tout en diversifiant son alimentation vers 5 ou 6 mois. Aujourd'hui, j'ai une petite puce de 7 mois que j'allaite toujours et pour laquelle je n'ai pas commencé la diversification. Je pense le faire au 9ème mois. A la maison tout le monde à sa place et ça ne gâche rien.
Je trouve bien que les magazines publient des articles montrant des femmes allaitant leurs enfants même âgés de 4ans. J’apprécie également qu’ils en fassent leurs couvertures car en France il y a encore beaucoup de chemin à faire pour que l'allaitement soit un choix facile à assumer et à mettre en place et surtout pour les femmes qui travail hors de chez elles.
 

Isabelle : qu’on laisse les femmes décider ce qui est bon pour elles et leurs enfants. Ce ne sont pas des idiotes décérébrées!
 

Vanessa B : j'ai allaité ma première fille jusqu’à ses 2 ans et la deuxième jusqu’à 2 ans et 4 mois. La première a été d'accord pour arrêter lorsque je lui ai posé la question d'un arrêt éventuel. Elle était prête. En revanche, j'ai forcé la main à la deuxième pour le sevrage car je commençais à être mal à l'aise. Je ressentais la nécessité d'une coupure pour l'aider à "grandir", l'aider à aller vers les autres (problème que je n'avais pas eu avec la première). Je pense que j'aurais pu aller très loin avec elle dans l'allaitement mais dans la mesure où une de nous 2 n'y trouvait plus son compte, le sevrage s'imposait. Et puis dans les derniers temps, je n’allaitais plus en public, un bambin qui tète et qui parle, c'est bizarre ! J'avais l'impression quelque part de provoquer. Quatre ans, personnellement je trouve ça long, et moi-même je n’ai pas pu. Certains enfants déchiffrent très bien à  4 ans. Dans mon esprit, pour grandir il faut laisser derrière soi les attributs du bébé : le biberon, la tétine mais aussi le sein de maman pour la tétée. Mais c'est aussi une considération culturelle et très lié à mon vécu. Dans d'autres pays, c'est différent. L'essentiel c'est que tout le monde soit épanoui. Si chacun évolue paisiblement et y trouve son compte, pourquoi pas !

 

Frédérique : quand un enfant a des dents, à priori c'est pour mâcher, non?
 

Suzon : pourquoi pas ? Je tiens à préciser qu’un bébé de 16 mois ne s'allaite pas comme un bébé de 6 mois. Ma fille demande le sein seulement le matin. Les industrielles recommandent de boire du bon lait en poudre jusqu’à l’âge de 2-3 ans mais beaucoup de gens recommandent aux mères d’arrêter l’allaitement vers 6 -12 mois car l’allaitement pourrait créer un lien affectif malsain ! Je ne pense pas devoir allaiter ma fille encore très longtemps mais si elle le souhaite, je le ferais avec plaisir.
 

Anne : moi, j’ai allaité jusqu'à 7 mois. Pour les françaises c'est déjà beaucoup. J'aurai bien voulu continuer mais j'étais épuisée. Je n’avais plus rien à lui donner.
 

Vanessa, en réponse à Frédérique : quand on boit à la paille, on ne mord pas sa paille. Et quand on a des dents, il arrive qu'on ne s'en serve pas : pour boire, sucer, aspirer les différents aliments mous ou liquides. C'est pareil avec le sein. Quand on est adulte on n'utilise pas tout le temps ses dents !
 

Alegre Lucie
Partenaire

Vous aimerez peut-être

Coups de cœur

Chaque semaine, des partages conscients et inspirants dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous gratuitement !

Partenaire