Partenaire
Inspirer, Faire du bien

Tourisme vert

"Être en accord avec la nature, c'est du bon sens" Tibo Dhermy, fondateur d'un écolodge

Tibo Dhermy

"La Baie de Somme, on s'y sent comme au bout du monde."

Tibo Dhermy
Remettre du sacré dans nos vies Remettre du sacré dans nos vies
Adèle Gireau
Par Adèle Gireau
Mis à jour le 27 décembre 2021

Les pontons traversant l'étang, un dojo de méditation, des lits posés à même les tatamis face à la nature... Vous n'êtes pas au Japon, mais bien à Saint-Quentin-en-Tourmont en Baie de Somme (Hauts-de-France). C'est dans un écolodge d'exception que Tibo Dhermy propose aux visiteurs en soif de vert de se déconnecter du monde.


Partenaire

C'est en 2008 que le photographe de renommée et coach d'entreprise Tibo Dhermy ouvre l'écolodge Le bruit de l'eau, à Saint-Quentin-en-Tourmont. Entre relaxation dans la nature, balades près de la plage et découvertes gastronomiques au restaurant, les séjours proposés sont une véritable excursion au Japon, pays de cœur du globetrotteur. La promesse est dans le nom du lieu, puisque seules les grenouilles et les oiseaux font partie du fond sonore. Rencontre.

FemininBio : Tibo, vous étiez déjà photographe avant de fonder l'écolodge du bruit de l'eau, comment êtes-vous arrivé dans la région ?

Tibo Dhermy : après avoir fait du grand reportage pendant une quinzaine d'années pour des magazines comme National Géographic et Géo, j'ai commencé à faire des livres, dont certains s'intéressaient à la Baie de Somme. En parallèle de ces projets, j'avais besoin de trouver un endroit pour me ressourcer. Je voulais être au contact de la nature, j'ai donc cherché dans cette région où j'ai passé mon enfance et trouvé une pâture en bord de réserve naturelle.

Qu'est-ce qui vous fascine dans la Baie de Somme ?

J'aime beaucoup son ambivalence, c'est à la fois beau et sauvage. J'ai eu des chevaux et j'adorais l'idée de faire du cheval sur les plages, sans les habitations, sans personne. On s'y sent comme au bout du monde. Je me souviens avoir passé trois mois en Mongolie avec des peuples cavaliers, et j'ai trouvé les paysages aussi beaux et sauvages. Ce sont des étendues spectaculaires.

Pourquoi avoir choisi l'esprit japonais pour les lodges ?

Ce côté sauvage me rappelle le voyage, et mes inspirations viennent principalement d'Asie. Je vais beaucoup au Japon, et en étudiant la construction, je me suis naturellement tourné vers les architectures japonaises. C'est à la fois simple et très connecté à la nature, par les multiples ouvertures. C'est parfois même la nature qui rentre à l'intérieur, notamment avec les Tsubo-niwa qui sont des petits jardins intérieurs. J'aime beaucoup cette philosophie d'amener la nature dans la maison. Finalement, le Japon c'est le raffinement, la zenitude, que l'on trouve en se reconnectant à soi et à la nature.

A lire aussi Voyager slow en Asie : une autre manière de voyager

Une belle énergie se dégage des chambres, vous vous êtes inspiré du feng shui ?

Oui, j'ai beaucoup travaillé dans les règles de l'art feng shui en étudiant l'harmonie et l'équilibre. J'ai pris beaucoup de temps et de soin pour chaque lodge, les orienter par rapport au soleil, et que la lumière et la vue soient bonnes. Les couleurs choisies permettent de faire circuler les énergies. L'équilibre du yin et du yang, les matériaux, simples et nobles, peu gourmands en énergie et en carbone... Tout est pensé pour obtenir quelque chose de très naturel.

A lire aussi Feng shui : 7 étapes pour être bien chez soi et dans sa tête

Avec les logements et les menus végétariens proposés, l'écolodge est dans une vraie démarche écologique

Oui, être en accord avec la nature, c'est du bon sens. On laisse la nature s'exprimer sur notre terrain, et on permet aux visiteurs de manger japonais, mais qu'avec des récoltes locales. Un équilibre entre la Baie de Somme et l'Asie, un savoir faire de l'autre bout du monde avec des produits qui poussent dans le jardin.

Quelles nouveautés pourrons-nous bientôt découvrir à l'écolodge ?

On peut déjà y découvrir l'éco spa qui propose des bains de forêt à la Japonaise, pour évacuer le stress et se connecter à la nature. On ouvrira bientôt un espace massage et méditation ouvert sur la nature, et des programmes de quelques nuits seront proposés pour une vraie déconnexion, avec des pratiques méditatives. On espère, finalement, ouvrir une boutique d'huiles essentielles et pierres de lithothérapie pour approfondir l'expérience.

Plus d'informations sur le site de l'écolodge lebruitdeleau.org
Le bruit de l'eau, ça s'écoute également ! Découvrez le podcast dédié à l'écolodge "Invitation au voyage".

Partenaire

Vous aimerez peut-être

Coups de cœur

Chaque semaine, des partages conscients et inspirants dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous gratuitement !

Partenaire