Partenaire
Inspirer, Faire du bien

Inspiration

La "nécessité à chérir cette vie si précieuse", le bilan positif 2020 de Camille Sfez

camille sfez miss bio
"J'ai cette foi indestructible que l'humanité est bonne, que je suis un être libre, que l'avenir est lumineux et que pour y accéder, nous avons besoin de traverser nos ombres."
Yasmine Bennis
Plume Positive 2020 : nos personnalités préférées partagent leur bilan de l'année
Rédaction
Par Rédaction
le 04 décembre 2020

Psychologue, formatrice et autrice de La Puissance du féminin, Camille Sfez a, cette année, découvert des formes nouvelles : dans son lieu de vie, dans ses relations familiales, dans sa manière de travailler. Dans son bilan, elle nous raconte tout le bon qu'elle voit en l'humanité, et le désir du collectif à trouver du sens, à se relier à une conscience supérieure. Merci chère Camille !


Partenaire

Qu'allons-nous retenir de cette année 2020 particulièrement forte en énergies ? Afin d'aborder 2021 dans les meilleures dispositions, nous avons proposé à nos figures d'inspiration de partager avec nous tout le positif qu'elles retiendront de cette période chamboulée.

Camille Sfez est une fervente convaincue de La Puissance du féminin. Autrice d'un livre sur le sujet, elle anime aussi des cercles de femmes depuis 2011 et y propose des rituels et un travail d'art-thérapie.

FemininBio : Quel est ton bilan positif de 2020 ?

Camille Sfez : A titre personnel, 2020 a été une année de grands changements. J'ai déménagé, je me suis mise à travailler complètement différemment, je vis des relations apaisées dans ma famille, un peu comme si tout ce qui poussait intérieurement depuis quelques années venait de prendre une forme nouvelle. J'aimerais croire que c'est aussi ce que nous vivons collectivement, même si une mue n'est pas toujours confortable. Ce que j'observe au niveau collectif, c'est un désir immense de nous relier à notre conscience supérieure ou à une transcendance, trouver du sens, agir en cohérence avec notre âme, faire avec ce qui nous dépasse... bref, réintégrer notre dimension spirituelle dans le quotidien ou dans nos compréhensions du monde. Je crois que cela est nouveau, que cela a jailli particulièrement cette année.

Si tu avais une baguette magique et que tu pouvais l’utiliser dès aujourd’hui, que ferais-tu ?

J'aimerais prendre soin. De la terre, de l'eau, des plantes, des plus vulnérables. Peut être est-ce à cause de mon déménagement, je passe beaucoup de temps dans ma journée à créer un cadre de vie harmonieux et chaleureux pour les miens et ce désir pourrait toucher toute forme de vie autour de moi. Comme une nécessité à chérir cette vie si précieuse. En réalité, avec une baguette magique j'aimerais faire naître cette soif dans le coeur de chacun, celle de l'étreinte, du geste qui part de notre profonde humanité et nous fait ouvrir les bras.

Si tu devais retirer une clé de compréhension majeure qui s’est révélée à toi cette année, ce serait quoi ?

J'ai découvert cette année l'importance d'une "écologie" énergétique, c'est à dire de prendre soin de mes corps énergétiques autant que de mon corps physique. Par exemple, par des pratiques de reliance à la terre et au ciel, par la respiration, par des pratiques de nettoyage, par la prière. Disons que ce sont des choses que j'avais en tête mais que je ne pratiquais pas régulièrement, et cela a changé cette année, j'y accorde maintenant une place régulière dans mon quotidien.

Une astuce pour ne pas céder à la peur / le stress ambiant ?

Revenir dans l'espace du coeur, dans cette cathédrale immense où je retrouve calme et soutien. Dans cette dimension de ma cage thoracique je me sens infiniment aimée et cela me ressource d'y plonger. Cela peut se faire dans l'immobilité, par la danse, le chant, peu importe, ce qui compte est que je me reconnecte à ma foi. C'est aussi une ressource qui s'est développée chez moi cette année, cette foi indestructible que l'humanité est bonne, que je suis un être libre, que l'avenir est lumineux et que pour y accéder, nous avons besoin de traverser nos ombres.

As-tu envie de partager une phrase, un mantra, un rituel, une pratique pour bien finir l’année ?

J'aime beaucoup cette période de fin d'année, entre le solstice d'hiver et ces jours suspendus entre Noël et l'Epiphanie. Depuis quelques années, j'y accorde de l'attention, comme une préparation à accueillir la nouvelle année avec une vigilance affectueuse. Concrètement, je me relie chaque jour à un mois de l'année qui vient pour lui souhaiter la bienvenue.

Partenaire

Vous aimerez peut-être

Coups de cœur

Chaque semaine, des partages conscients et inspirants dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous gratuitement !

Partenaire