Partenaire
Inspirer, Faire du bien

Médecine chinoise

Vent, humidité, chaleur, froid : ce qu'ils signifient et par quoi ils se traduisent dans notre corps

Souffler le chaud et le froid Souffler le chaud et le froid
Clémentine Serieys
Par Clémentine Serieys
le 06 décembre 2020

Au fil des saisons, et de plus en plus fréquemment au cours de l'année, notre corps est soumis à de nombreux changements de températures. Chaud, froid, humidité, vent... voici ce qu'ils signifient en médecine chinoise.



Le froid

Le froid est Yin, c’est une énergie perverse. Associé à l'élément Eau, donc l'Hiver. Il blesse généralement le Qi yang du corps.

Le froid ralentit et resserre. Quand le froide pénètre le corps, il entrave la circulation sanguine vers les extrémités. Si le froid pénètre les organes internes, il aura des répercussions sur l'énergie yang, provoquant une perte de vitalité et des problèmes de stagnation peuvent survenir : céphalées, maux de ventre, fatigue chronique, troubles digestifs, douleurs articulaires.

Le manque d'énergie yang de certains organes, en particulier la rate, provoque des symptômes tels que le souci, l’inquiétude, l’anxiété.

La chaleur

La chaleur est Yang. La chaleur est associée à la croissance, à la stimulation, à l'évaporation. Excessive la chaleur peut devenir Feu : il monte, cuit, consomme les liquides. Dans le corps, si la chaleur est en excès, notre métabolisme interne peut être en suractivité : la chaleur lèse les liquides, et en particulier le sang, ce qui perturbe l’énergie du cœur.

Dans le cas d'une suractivité des organes, on sera agité, énervé. Mais le feu peut aussi servir de vecteur de propulsion, créer une «poussée», pouvant provoquer des douleurs de type inflammatoire. Pour éviter cette explosion il faut tonifier le QI, c'est à dire rétablir l'équilibre avec le froid.

Le vent

Le vent est un courant Yang, car il est mobile et rapide. Il sert de véhicule, de porte d'entrée aux énergies perverses.

Le vent affaiblit notre énergie défensive (appelée Wei Qi), il la disperse. En Médecine Chinoise, la dispersion correspond à une mise en mouvement qui peut être positive, ou négative. En interne, la présence d'un vent est souvent due à l'insuffisance du Yin et c'est à lui que l'on associe les pathologies du foie.

L'humidité

L’humidité est associée au Yin. Elle donne une sensation de lourdeur, elle est lente, collante et insideuse. Ayant tendance à se tenir près du sol, vers le bas du corps, on a l'impression qu'il est difficile de s'en débarrasser.

L’humidité perturbe ou bloque les mouvements de l’énergie (Qi). Elle est liée à la rate et sa présence dans le corps provoque des sensations de lourdeur dans les membres, une respiration compliquée, de la rétention d'eau, une extrême fatigue...

Stagnante, elle a tendance à arrêter les mouvements naturels des organes, pouvant provoquer une mauvaise circulation, des sinus bouchés ou encore des intestins qui fonctionnent mal.

Partenaire

Vous aimerez peut-être

Coups de cœur

Chaque semaine, des partages conscients et inspirants dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous gratuitement !

Partenaire