Info ou intox

Crème de jour et de nuit, sérum, huile...Pourquoi tous ces soins de peau ?

Publié le 4 mars 2019
Sylvie Hampikian, docteur vétérinaire et expert pharmaco-toxicologue pratique la cosmétique naturelle depuis une vingtaine d’années. Son activité professionnelle l’a amenée à travailler notamment sur les plantes et les actifs naturels.
"La nature offre de nombreux actifs hydratants, contenus notamment dans le miel, les fruits et le suc de certaines plantes"
"La nature offre de nombreux actifs hydratants, contenus notamment dans le miel, les fruits et le suc de certaines plantes"
© Ian Dooley / Unsplash

Les expressions du langage populaire sont souvent très intuitives. À ce titre, "être bien dans sa peau" évoque clairement l’étroite relation qui existe entre notre enveloppe cutanée et notre bien-être général. Prendre soin de sa peau et booster son tonus constituent donc bien plus qu’un simple geste esthétique.

Cet article a été publié dans le magazine FemininBio #21 février-mars 2019

>> Pour retrouver la liste des points de vente, c'est ici

La peau est un organe à part entière, et même le plus lourd du corps humain. De fait, elle exerce de nombreuses fonctions vitales : protection contre les chocs, régulation de la température corporelle, défense contre les microbes, perception tactile, etc. Et cet organe vivant, en perpétuel renouvellement, est aussi le support de notre propre image, le reflet de notre santé physique et de notre équilibre émotionnel.

Le poids des agressions

L’épiderme, la couche la plus superficielle de la peau, se situe en première ligne face au monde extérieur. C’est un tissu plutôt solide et résistant, mais qui peut être affaibli par les polluants, qu’ils soient apportés par les cosmétiques chimiques, les textiles ou même l’air ambiant. Ces polluants peuvent en effet contrarier le bon fonctionnement de la peau, notamment les molécules irritantes qui altèrent la fonction d’hydratation cutanée et rendent la peau plus perméable aux toxiques, aux allergènes voire à certains microbes.

>> A lire sur FemininBio Sélection de cosmétiques anti-pollution

À l’inverse, les substances cosmétiques trop couvrantes, de type silicones ou polymères chimiques, entravent son rôle d’échange et la bonne circulation de l’eau.

Faire peau neuve

Une peau saine et tonique est une peau qui respire. Pour la débarrasser des cellules mortes, des impuretés, voire des reliquats de cosmétiques chimiques, qui l’étouffent et qui ternissent le teint, le premier réflexe reste le gommage.

Pour cela, il existe de nombreuses méthodes naturelles. Celles-ci peuvent être mécaniques, reposant sur l’action abrasive de certaines matières (noyaux ou graines broyées, farines, sel fin, plantes en poudre, etc.), ou résulter de l’action d’acides ou d’enzymes contenus dans certaines plantes ou ferments (ananas, papaye, citron, miel, levure de bière, etc.).

>> A lire sur FemininBio Que manger pour avoir une jolie peau ?

Quelle que soit la méthode choisie, le gommage doit toujours se faire délicatement, sans irriter la peau, et ne doit pas dépasser le rythme d’une fois par semaine, au risque de la "décaper". Vous pourrez retrouver plus bas deux recettes pour un gommage qui convient à tous les types de peaux.

Stimuler la circulation

Situé juste sous l’épiderme, le derme est une couche très riche en capillaires. Ces petits vaisseaux sanguins jouent un rôle majeur pour la santé et le tonus de la peau : ils véhiculent l’eau et les nutriments, et ils participent aux fonctions d’élimination et de défense.

Le massage, effectué jusqu'à 2 fois par jour sur la peau préalablement nettoyée, est un geste aussi efficace qu’agréable, qui va stimuler en douceur le réseau des capillaires cutanés. Idéalement, on le pratique à l’aide d’une huile végétale, qui va non seulement faciliter le geste, mais également assouplir et nourrir la peau.

>> DIY recette : Gelée micellaire nectar de rose

Si vous ne souffrez d’aucun problème circulatoire, vous pouvez le pratiquer simplement avec une huile neutre telle que celles de jojoba, de coco, de tournesol ou d'amande. En revanche, si votre visage est sujet à la couperose ou aux rougeurs, mieux vaut optimiser le soin grâce à une huile capable de renforcer la paroi des petits vaisseaux. Par exemple, vous pouvez mélanger 10 ml d’huile de jojoba et 10 ml d’huile de calophylle inophyle, et y ajouter 4 à 6 gouttes d’huile essentielle d’immortelle d’Italie. Vous effectuerez alors le massage avec quelques gouttes de ce sérum précieux.

Hydrater sans étouffer

L’hydratation cutanée n’est pas un simple argument marketing, il s’agit bien d’une condition sine qua non au bon fonctionnement de la peau. La nature offre de nombreux actifs hydratants, contenus notamment dans le miel, les fruits et le suc de certaines plantes. L’un des plus efficaces est le gel d’aloe vera (ou aloès), qui a l’avantage d’apporter, en plus de l’eau, une multitude de nutriments et autres composés utiles aux fonctions de l’épiderme. Combiné à une huile végétale, il couvre tous les besoins de la peau.

>> DIY recette : Crème de jour green aux huiles 

Vous pouvez par exemple l’appliquer à l’état pur, après votre huile de massage, ou vous masser avec un mélange constitué à un ratio de 50/50 de ces deux ingrédients. Si toutefois vous préférez employer au quotidien une crème hydratante du commerce, choisissez une crème bio très fluide. Pour le corps, choisissez également un lait bien fluide.

Laisser le visage s’exprimer

Bien sûr, nous rêvons toutes d’une peau parfaite qui le resterait tout au long de notre vie. Pourtant, le visage buriné et sillonné de rides d’une navigatrice ou d’un montagnard nous apparaît bien plus séduisant que la figure lisse, plastifiée et inexpressive d’une star botoxée.
Le visage est le reflet de notre vécu, de nos émotions, de notre personnalité. C’est pourquoi, bien souvent, on ne se reconnaît pas lorsque l’on est maquillée par autrui.

>> A lire sur FemininBio Peau et cycle menstruel : adapter sa routine beauté à chaque phase

Bien entendu, il est légitime de vouloir estomper quelques taches pigmentaires, ces boutons disgracieux ou ces cernes tristounettes qui nous désolent, et redonner un peu de couleur à ces joues pâlichonnes. Mais, surtout, il faut avoir la main légère et laisser notre peau vivre sa vie et raconter son histoire. Heureusement, les gammes bio proposent des fonds de teint léger, des anticernes discrets et des poudres délicates, parfaits pour les retouches en douceur.

Deux gommages toutes peaux ultra simples

Pour le visage : mélanger 2 c. à café de yaourt brassé nature,
2 c. à café de poudre d'amande, ½ c. à café de miel liquide. Appliquer sur le visage nettoyé, en évitant le contour des yeux. Effectuer un gommage circulaire en insistant sur les zones grasses et les peaux mortes. Rincer soigneusement. Vaporiser un hydrolat tonifiant (lavande, romarin, etc.).

Pour le corps : dans un bol, mélanger 4 c. à soupe de sucre de canne en poudre (fine et régulière) et 2 c. à soupe d'huile d'olive, jusqu'à l'obtention de la consistance d'un miel cristallisé. Ajouter 3 gouttes d'huile essentielle d'orange ou d'eucalyptus et mélanger à nouveau. Effectuer sans attendre un gommage circulaire, en insistant sur les zones de peau épaisse. Rincer soigneusement à l’eau tiède.

 

Sylvie Hampikian est pharmaco-toxicologue spécialisée dans les usages santé et beauté des plantes et des huiles essentielles. Elle a notamment écrit Je fabrique mes cosmétiques, soins naturels à petits prix (éditions Terre Vivante) et Composer sa pharmacie naturelle maison (éditions Actes Sud).

 

Abonnez-vous à FemininBio en version papier / pdf ou achetez notre dernier numéro en kiosque ou en magasin bio !

 

Articles du thème Soin du corps
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte