Nutrition

60 Millions de consommateurs fait le tri dans le rayon des steaks végétaux

Publié le 5 janvier 2017
Quel steak végétal pour votre burger ?
Quel steak végétal pour votre burger ?
© Foodiesfeed

Dans son numéro du mois de janvier, le magazine 60 millions de consommateurs revient sur un produit qui séduit de plus en plus de Français, le steak végétal. Selon le magazine, le consommateur devrait se méfier de certaines marques.

« Des steak végétaux pas si naturels », tel est le titre de l’article du magazine 60 millions de consommateurs, paru au mois de janvier 2017. Le steak végétal fait partie du quotidien des Français qui ont décidé de se passer de viande, qu'ils soient végétariens ou flexitariens. Il est principalement composé de soja, de pois ou de céréales et est vendu comme un produit plus sain pour la santé et pour l’environnement. Pourtant, sait-on vraiment ce qu’il y a dedans ?

Faire le bon choix

« Pour faire le plein de protéines végétales, la meilleure solution est de consommer des céréales et des légumineuses » malheureusement, « tout le monde n’a pas le temps ni l’envie de les cuisiner » rappelle 60 millions de consommateurs, pour expliquer l’engouement des Français pour le steak végétal qui ne cesse de se multiplier dans les rayons des supermarchés et sous différentes marques. Celles-ci peuvent être des marques bio mais également de grandes industries alimentaires. Il faut donc bien regarder l’étiquette avant de glisser une boite dans votre panier de courses.

Un steak végétal est « nutritionnellement correct s’il contient au moins 12 à 15% de protéines », c’est à dire autant que la viande. Mais aussi « pas plus de 10% de graisses (dont moins d’un quart sous forme d’acides gras saturés), et pas plus de 1,25g de sel ».
Il doit également être riche en acides aminés essentiels afin que l’organisme puisse assimiler les protéines végétales. Ces acides aminés sont normalement présents dans ces substituts de viande sous forme de légumineuses. Celles-ci apportent en même temps une dose de fibres, contrairement à un steak de viande. Cependant « ces fibres sont en quantité très variable selon les marques ».

Mais les steaks végétaux contiennent aussi beaucoup d’eau qui « représente près de 30% du poids des steaks ». Ceci pour une raison simple : les protéines végétales sont cuites à l’eau. Pour absorber le surplus, les marques ajoutent en plus des flocons de blé par exemple mais aussi des additifs, typiques des produits transformés mais dont on préfèrerait se passer.

A celles qui auraient eu l’idée de passer au steak végétal pour perdre du poids, ce n’est pas la solution idéale. En effet, « le steak végétal n’est pas un produit minceur » affirme 60 millions de consommateurs, surtout « compte tenu des teneurs en matières grasses de certaines références ». A éviter : les steaks contenant du fromage et les produits panés.

Au moins, « les steak végétaux nuisent moins à l’environnement que la viande » affirme le magazine. Il suffit maintenant de faire le bon choix parmi ces faux steaks qui pourraient être une solution pour préserver l’environnement mais aussi pour rééquilibrer notre apport en protéines. En effet, « Le Programme national nutrition santé conseille un ratio de 50/50 », moitié protéines animales, moitié protéines végétales.

Articles du thème Etre vegan
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte