Covid-19

Renforcer son immunité en temps d'épidémie grâce aux huiles essentielles antivirales

Publié le 24 avril 2020
Arbre à thé, citron ou encore ravintsara, les huiles essentielles antivirales sont à utiliser en application cutanée ou en diffusion.
Arbre à thé, citron ou encore ravintsara, les huiles essentielles antivirales sont à utiliser en application cutanée ou en diffusion.
© Kelly Sikkema

Si l'épidémie de Coronavirus risque de durer un certain temps, il est essentiel de booster son système immunitaire pour prévenir une éventuelle contagion. Vous pouvez éventuellement vous tourner vers l'aromathérapie, un traitement naturel où les plantes aux propriétés antivirales et antibactériennes ont un rôle efficace. Voici 5 huiles essentielles à privilégier.

Attention : Cette sélection d'huiles essentielles n'a pas pour but de remplacer un traitement médicamenteux et ne se substitue pas à un diagnostique médical. Ces huiles essentielles sont complémentaires, préventives mais non alternatives. Si des symptômes se manifestent, nous vous conseillons de consulter au plus vite votre médecin.

1. Le ravintsara

Véritable purifiant et connu pour renforcer la vitalité, le ravintsara a une action immunostimulante et reste un incontournable dans les huiles essentielles antivirales et antibactériennes. Appliquer chaque jour en local, comme un parfum, une goutte derrière les oreilles, sur les poignets et sur le plexus solaire sans frotter, ou en diffusion/inhalation.

2. La lavande

Les bienfaits de la lavande sont connus depuis des millénaires, et son huile essentielle est la plus utilisée en aromathérapie. Son action bienfaisante est en majeure partie expliquée par sa grande proportion en acétate linalyle et linalol. Ces deux chémotypes ont notamment des effets régulateurs sur les neurotransmetteurs, et agissent donc sur le cerveau, le système hormonal et le système immunitaire. Antimicrobienne, elle lutte efficacement contre les infections. Antispasmodique et apaisante, elle agit sur les atteintes du système respiratoire et du système génito-urinaire en diminuant les douleurs menstruelles et les infections urinaires.

>> A lire sur FemininBio Coronavirus : se protéger et renforcer son immunité pour éviter la contagion

3. Le niaouli

Utilisée pour traiter les rhinites, les sinusites, ou encore les bronchites, l'huile essentielle de Niaouli est principalement connue pour son action contre les infections respiratoires. Grâce à ses propriétés anti-infectieuses, expectorantes et immunostimulantes, elle est recommandée pour lutter contre les maux d'hiver et les virus. Appliquer chaque jour en local, comme un parfum, une goutte derrière les oreilles, sur les poignets et sur le plexus solaire sans frotter, ou à utiliser en diffusion.

4. Le citron

Stimulant général et anti microbienne, cette huile est utilisée en cas d'infections répétées. Antiseptique, cicatrisante et bactéricide, elle stimule les défenses immunitaires et est conseillée pour se re vitaminer en cas de maladie. Recommandée dans le traitement des infections virales ou bactériennes, en diffusion, gargarisme, grog ou massage.

>> A lire sur FemininBio Coronavirus : les compléments alimentaires pour booster l'immunité

5. L'arbre à thé

Le tea tree est un arbre qui pousse en Australie. Utilisé depuis des millénaires par les aborigènes pour accélérer la circulation, le tea tree est réputé pour ses feuilles longues et fines. Anti-infectieux, antifongique, antiseptique, antiseptique urinaire, balsamique, cicatrisant, expectorant, nettoyant, stimulant et vulnéraire, l’huile essentielle de tea tree est riche en propriétés. Recommandée pour soigner les blessures infectées, contre la bronchite, les infections urinaires, et les maladies infectueuses. A utiliser en bain, en diffusion ou en massage.

 

Tenir hors de portée des enfants. Ne pas administrer aux enfants de moins de 3 ans. Déconseillée dans les trois premiers mois de grossesse. Ne pas s'exposer au soleil après utilisation. Eviter le contact avec les yeux et les muqueuses. Dilution obligatoire car risques d’irritations de la peau. Oxydation rapide de l’huile qui limite sa pérennité.

Cette posologie générale est donnée à titre indicatif. Pour plus de précisions, demandez conseil à votre pharmacien.

>> Pour en savoir plus, découvrez notre hors série spécial Huiles essentielles

 

Abonnez-vous à FemininBio en version papier / pdf ou achetez notre dernier numéro en kiosque ou en magasin bio !

Articles du dossier DOSSIER COMPLET : Coronavirus et confinement
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte