Partenaire
Inspirer, Faire du bien

Soin des pieds

Mycose au pied : comment dire adieu naturellement aux champignons ?

Pieds secs : les soins hydratants

15 à 30% de la population serait touché par les mycoses de peau.

Cottonbro/Pexels
Claire Boubert
Par Claire Boubert
Publié le 23 juin 2022

La mycose de pieds se manifeste par des desquamations de la peau. Elles peuvent être accompagnées de sensations de démangeaisons et de petits fendillements entre les orteils. Quelles sont les causes du pied d’athlète et quel traitement naturel choisir pour y remédier ? Conseils avec la docteur Laure Martinat.


Partenaire

La mycose des pieds est une infection fongique c’est-à-dire une infection liée à des champignons qui se situe au niveau des pieds et plus précisément dans la zone entre les orteils. "Les mycoses atteignent d’abord les espaces interdigitaux toujours entre les quatrième et cinquième orteils. Puis l'atteinte s'étend aux autres espaces inter-orteils, et parfois à la plante du pied, en donnant des fortes démangeaisons et en causant parfois un eczéma à petites cloques" explique la naturopathe Laure Martinat.

Démangeaisons, brûlures... Quels sont les symptômes ?

L’infection peut quelquefois passer inaperçue avec de simples petites coupures entre les doigts de pieds. Non traitée, elle peut s’étendre à la voute plantaire et à tous les espaces interdigito-plantaires. Une mycose de pied qui n'est pas soignée peut aussi atteindre les ongles de pieds, on parlera alors d’onychomycose. Les ongles commencent à jaunir, s’épaissir et se décoller. "Il existe également un risque de surinfection bactérienne en particulier sur les terrains fragiles à l’immunité défaillante comme avec une personne diabétique" prévient la naturopathe.

De petites cloques apparaissent également sur la peau qui peut desquamer. Des sensations de démangeaison ou de brûlure peuvent aussi se manifester. C’est donc une mycose, le plus souvent due à des champignons de la famille des dermatophytes qui se développent préférentiellement dans un milieu chaud et humide. "C’est une affection très fréquente chez les sportifs, qui portent des chaussures fermées dans lesquelles les pieds macèrent" commente Laure Martinat.

Mais c’est également valable pour d’autres personnes : il suffit de porter des chaussures de sécurité fermées, des bottes de travail,... Les adolescents et jeunes adultes sont souvent atteints tout comme les personnes âgées. Les mycoses de pied sont très contagieuses et se transmettent par contact cutanée soit entre deux personnes soit avec une surface contaminée : "cela peut être des chaussures, le sol des vestiaires ou des douches, les tapis de yoga,...".

Comment se débarrasser d'une mycose des pieds naturellement ?

Les solutions naturelles pour soigner le pied d’athlète permettent d’obtenir des résultats efficaces et surtout sans effet secondaire.

Antiseptique et désinfectant naturel, la teinture mère de propolis est idéale pour éliminer la mycose nommée pied d'athlète. Il suffit de déposer une goutte de teinture de propolis directement sur la plaie. La propolis stimule également la cicatrisation pour se débarrasser plus rapidement de ce petit contretemps.

On peut aussi se tourner vers le traitement antifongique local à base d’huiles essentielles en application locale : "il est possible de se tourner vers des huiles essentielles antalgiques, calmantes, cicatrisantes comme la palmarosa, le géranium rosat ou la lavande officinale". L’huile végétale de nigelle peut être aussi utilisée, connue pour ses vertus antibactériennes, antifongiques, anti-inflammatoires et cicatrisantes.

Les huiles essentielles de tea tree sont particulièrement adaptées pour traiter cette infection cutanée. Ses vertus antifongiques, antivirales et antiseptiques permettent d’éradiquer les mycoses. Associée à l’huile essentielle de menthe, ce traitement naturel permettra d’éviter la transpiration et par là-même, aidera à lutter contre le champignon.

Comment prévenir la mycose des pieds ?

Pour éviter une invasion de champignons au niveau des pieds, voici quelques bonnes habitudes à prendre :

  • Soigner son hygiène et procéder à un séchage minutieux des zones sensibles (entre les orteils et au niveau des ongles) ;
  • En cas de tendance à la transpiration excessive, il est conseillé de prendre des mesures pour la limiter (poudre de talc, bicarbonate de soude) ;.

En parallèle de ces mesures d’hygiène, voici quelques conseils pour éviter l’apparition de mycose au niveau des pieds :

  • Privilégier les chaussettes en coton ;
  • Porter des chaussures bien aérées lorsque cela est possible. Si elles sont fermées, il faut privilégier des matières naturelles et respirantes à défaut du synthétique ;
  • Éviter toutes les carences qui le fragilise comme certaines carences nutritionnelles (zinc, vitamine D, fer etc.)
  • Éviter de marcher pieds nus : utiliser des tongs à la piscine ou dans les lieux publics ;
  • Désinfecter régulièrement et si possible à 60°C les sources de contamination externes (tapis de bain, serviettes, chaussettes…).

A lire également : Pieds gonflés en été : les remèdes naturels et efficaces

Merci au Dr Laure Martinat, anesthésiste-réanimateur, naturopathe, phyto-aromathérapeute et auteure du livre Immunité, maladies infectieuses et convalescence : renforcer sa santé naturellement Éditions Quintessence

Partenaire

Vous aimerez peut-être

Coups de cœur

Chaque semaine, des partages conscients et inspirants dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous gratuitement !

Partenaire