Partenaire
Inspirer, Faire du bien

Quinoa

Quinoa : Didier Pérréol, PDG d'Euro-Nat, explique la spéculation et l'augmentation des prix

Le prix du quinoa augmentera bientôt en magasin bio en raison de la spéculation qui a lieu sur le marché
Fotolia
Audrey Etner
Audrey Etner
le 24 octobre 2013
Leader français sur le marché du quinoa avec sa marque Priméal, le groupe Euro-Nat doit faire face à la spéculation qui a lieu en ce moment sur les prix du quinoa. De retour de Bolivie où il a rencontré ses collaborateurs, Didier Perréol nous en dit plus sur l'avenir du quinoa.

Partenaire

Didier Perréol, PDG d'Euro-NatDidier, vous étiez récemment en Bolivie pour votre filière quinoa 100 % bio équitable. Quel était le but de ce déplacement ?

Nous nous rendons deux fois par an en Bolivie auprès des collaborateurs de notre société Jatariy (qui signifie "debout lève-toi" en quechua). L'idée est de discuter avec notre gérant des problématiques de la société. Cette année, l'enjeu est de faire face au succès de l'année du Quinoa décrétée par la FAO.

L'afflux de demandes sur l'Europe et les Etats-Unis a accéléré le processus d'augmentation des prix. Nous sommes donc dans une période de spéculation, ce qui est gênant pour nos entreprises puisque le prix a quasi doublé par rapport au mois d'avril, moment de la récolte du quinoa.

Nous pensions que la récolte exceptionnelle de cette année allait stabiliser voir baisser un peu les prix, mais ils ont énormément augmenté en juillet-août, notamment parce que les ventes US ont fortement progressé à cette même période pour des raisons de stockage. A fin août 2013, nous sommes déjà à 4000 tonnes de quinoa vendus aux USA pour cette année. 

Tout cela fait que l'on a atteint des sommets, et le prix de vente consommateur en magasin bio atteindra bientôt 10€ le kilo (12$ aux US). Ces nouveaux prix vont se répercuter en magasin bio dans les prochaines semaines.

Pour notre marque Priméal, nous avons été obligé de réduire nos formats vracs pour proposer des sachets de 250g, et réduire le pourcentage de quinoa dans nos recettes afin d'éviter une hausse des prix trop importante sur l'ensemble de notre gamme.

Est ce qu'il y a aussi un problème d'approvisionnement en quinoa ?

C'est surtout la demande qui s'accélère et ne permet pas que la production suive ! De plus, le Pérou a connu une très mauvaise récolte cette année, ce qui fait que ce phénomène est accentué. Nous espérons que tout cela rentre dans l'ordre dans les prochains mois.  

Le site Euro-Nat

Le blog Priméal 

> Lire : Entreprendre pour changer le monde, de Didier Perréol

EDIT du 25/10/2013 : et pourquoi pas du quinoa français ?

Nous avons reçu de nombreuses questions sur le quinoa français. Pourquoi aller chercher si loin si nous en avons ici ? 

Réponse de Didier Perréol : 

Bien entendu, nous trouvons du quinoa en France, dans des proportions confidentielles et de qualité autre que celle que l’on trouve dans son milieu d’origine. Nous avons construit une filière avec de vrais partenariats ce qui a permis à beaucoup de producteurs de vivre de la graine et de faire en sorte qu'eux aussi la consomme. Nous avons pu améliorer leurs conditions de vie. De plus nous avons des engagements forts avec plusieurs communautés et plus de 200 producteurs qui nous suivent et nous font confiance depuis plus de 17 ans… L’équitable est aussi dans le maintien de ces relations.

Partenaire

Vous aimerez peut-être

Coups de cœur

Chaque semaine, des partages conscients et inspirants dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous gratuitement !

Partenaire