Partenaire
Inspirer, Faire du bien

Parentalité

Quand les parents toxiques nous empêchent d'avancer, la séparation s'impose

parents toxiques
"Vivre avec une personne toxique est une expérience traumatisante. Vous avez besoin de vous débarrasser de toutes les croyances négatives et des conditionnements que vos parents vous ont transmis."
Thierry Zibi
Thierry Zibi
le 14 novembre 2020
Durant toute la phase de construction d'une personne, les parents sont le point de repère, l'ancrage. Nous aimons nos parents et nous grandissons en les admirant, en les prenant pour exemple. Mais quand ils deviennent toxiques pour notre personne, alors il faut savoir s'en rendre compte, et si c'est nécessaire, s'en détacher. Thierry Zibi nous explique les phases de libération de parents toxiques.
Partenaire

Nous aimons tous nos parents, cependant, certains d’entre nous ont des parents toxiques. C’est une relation très difficile et paradoxale, d’un côté nous aimons nos parents mais de l’autre nous les méprisons pour tout le mal qu’ils nous font...  Alors comment se libérer de parents toxiques ?
Il y a cinq phases de libération, il faut toutes les compléter pour pouvoir se libérer des parents toxiques.

Phase 1 : Réaliser que vos parents vous font souffrir

Il faut d’abord reconnaître que vos parents vous font du mal. Il faut que vous réalisiez que les actions des parents toxiques ne sont pas normales, qu’elles ne sont pas acceptables. Ce n’est pas normal que vos parents vous rabaissent, vous critiquent, vous volent, vous manipulent, vous fassent du chantage émotionnel, etc.
Pour la plupart, les parents sont des idoles. Il est donc naturellement très douloureux de réaliser que, même si vos parents vous aiment que vous les aimez en retour, leur comportement vous fait du mal.
Pour vous aider à réaliser si vos parents sont toxiques, vous pouvez comparer leur comportement à d’autres parents dans votre entourage ;  regarder ma vidéo « Bon parent Vs parent toxique » ; ou encore consulter un psychologue ou un coach qui vous aidera à identifier les comportements malsains de vos parents.

Phase 2 : Confronter les parents toxiques

Lorsque vous aurez développé suffisamment de courage, vous pourrez confronter le parent toxique, en lui disant ce que vous n’aimez pas et comment vous voulez que votre relation soit. Ici, il y a deux scénarios :
    1) Soit le parent écoute vos demandes et les respectes, chose très rare pour un parent toxique …
    2) Soit il vous ignore ou vous blâme pour ses actions, et là, rien ne change...
Dans les deux cas, le plus important est que vous soyez passé à l’action. Vous avez reconnu que la situation n’était pas acceptable et vous avez demandé que cela change.

Pour confronter vos parents toxiques, vous pouvez utiliser le moyen qui vous convient le mieux. Certains préfèrent la confrontation verbale et directe, d’autres la rédaction d’une lettre, etc. Choisissez l’approche qui vous met le plus à l’aise. Pour moi par exemple, j’ai directement demandé à ma mère d’arrêter de me poser cette question qui m'agaçait. Chaque semaine, lorsque je la visitais, elle me demandait si j’avais une copine. Lorsque je disais que non, elle avait toujours le même discours. Elle me demandait pourquoi et me blâmait... Un soir, je lui ai directement demandé d’arrêter de me poser cette question toutes les semaines et que je l’informerai lorsque ma situation changerait !

Phase 3 : Imposer vos demandes

Lorsque vous avez confronté vos parents et demandé que les choses changent, il y aura de la résistance de la part du parent toxique même si celui-ci accepte vos demandes. Il a l’habitude de dominer et de vous contrôler, il faudra donc vous imposer pour rééquilibrer le pouvoir petit à petit et faire respecter vos demandes et besoins.
Par exemple, ne pas répondre aux appels du parent toxique, ne pas accepter ses requêtes, vous distancier de lui, prendre vos propres décisions concernant votre vie (travail, mariage, études…) sans tenir compte de son avis, etc. Par ces actions, vous forcez le changement malgré le refus du parent toxique. Ici il faut aussi s’attendre à de la résistance de la part du parent. Il vous fera par exemple du chantage émotionnel pour reprendre le contrôle sur vous. Soyez prêt à lui tenir tête!

Phase 4 : Quitter les parents toxiques

Parfois, même si vous tentez d’imposer vos demandes, les parents toxiques refuseront de changer. Dans ce cas, la meilleure chose à faire si vous vous aimez et que vous tenez à votre bonheur et santé mentale est de les quitter, de vous éloigner d’eux, voir couper la relation avec eux.
Une autre option, à défaut de complètement couper les ponts, est de ne plus partager vos histoires personnelles avec eux. Cela vous aidera à créer de la distance avec des parents toxiques.

Cela peut être très difficile à faire. Vous vous sentez peut-être redevable envers vos parents ou vous avez grandi dans une culture qui vous pousse à honorer et à vous soumettre à vos parents... Vous serez peut-être même stigmatisé à cause de votre décision. Cependant, vous êtes le seul à savoir à quel point la relation est toxique pour vous et ce qui est le mieux pour votre bien-être. C’est à vous de décider comment vous voulez gérer votre relation avec vos parents toxiques : couper les ponts, les voire une fois par an pour les fêtes, continuer à essayer de créer un environnement plus ou moins acceptable pour vous… Faites ce qui vous arrange sans laisser les parents toxiques vous manipuler. Votre objectif : retrouver le bonheur et regagner votre liberté.

Phase 5 : Se libérer des croyances négatives

Vivre avec une personne toxique est une expérience traumatisante. Vous avez besoin de vous débarrasser de toutes les croyances négatives et des conditionnements que vos parents vous ont transmis.
Même si vous avez coupé le contact avec eux, vous avez très probablement intériorisé ce que vos parents vous ont répété toutes ces années. Par exemple, si vos parents vous rabaissaient constamment, vous avez peut-être un manque de confiance et d’estime de vous-même. Finalement, ce ne sont plus vos parents qui vous font du mal mais vous-même. Il faut donc vous libérer de toutes ces croyances négatives pour avancer dans la vie.
C’est en général la phase la plus longue du processus. Dans mon cas, je suis toujours dans la cinquième phase. Même si j’ai beaucoup progressé dans mon cheminement au fil des années, je me rends compte que j’ai des comportements transmis par mon père, comme le fait de crier lorsque je m’énerve, qui resurgissent de temps en temps.

>> A lire sur FemininBio Relation toxique : comment se reconstruire ?

Trouver les bons outils pour vous libérer

Il est important de trouver les bons outils et méthodes pour pouvoir se libérer. Le fait de parler de vos traumas peut vous aider dans les quatre premières phases. Par exemple pour réaliser que vos parents sont toxiques ou trouver le courage de les confronter. Mais ce n’est pas suffisant pour la cinquième phase.
Pour défaire les blocages et traumatismes, il existe plusieurs outils qui ont prouvé leur efficacité. Vous avez besoin de les tester pour savoir lequel ou lesquels sont plus efficaces pour vous. Je vous conseille de tester un premier outil pendant deux ou trois séances et si vous ne constatez aucun changement, passez à un autre outil jusqu’à ce que vous trouviez la meilleure approche pour vous.

Ci-dessous les outils que j’utilise en séance et qui fonctionnent très bien :

L’EFT (Emotionnal Freedom Technique) ou Tapping : c’est une technique où l’on répète des phrases positives pour libérer les abus émotionnels tout en se tapotant certains points du corps. Sachant que chaque trauma est lié à un ou plusieurs abus émotionnels, cette technique libère l’abus émotionnel associé au trauma.
La PNL (Programmation Neuro-Linguistique) : c’est un ensemble de techniques de communication et de transformation de soi.
L’hypnose : c’est une technique qui vous permet de connecter à votre inconscient pour lui demander son aide et vous libérer.
Le TRE (Trauma Release Exercise) : c’est une technique développée par Docteur David Bercelli et qui aide à libérer les traumas qui sont à l’intérieur du corps. Dans cette approche, c’est le corps qui décide quel trauma libérer. Cette technique a été utilisée par de nombreux vétérans américains souffrant de Stress Post-Traumatique. Cette technique est efficace, par contre elle n’est pas la meilleure méthode si vous cherchez à libérer un trauma particulier.
La méditation guidée : vous pourrez trouver plusieurs médidations guidées gratuites sur Youtube

Une fois que vous avez trouvé l’outil qui marche le mieux pour vous, il vous faudra persévérer pour éliminer vos traumas l’un après l’autre.
Vivre avec un parent toxique est une expérience très douloureuse. Elle vous oblige à évoluer, à grandir, à regagner votre liberté... C’est vraiment un chemin de vie, un parcours pour devenir votre meilleure version.

Notre expert 

Thierry Zibi a grandi dans une famille dysfonctionnelle. Il était une personne toxique et codépendante avant de faire un travail de 10 ans sur lui-même pour se transformer. Il est diplômé d'un M.B.A. et possède des formations certifiées en PNL, Hypnose, TRE et Libérations des traumas. Il est accrédité par l’I.C.F. et RITMA. Son site : thierryzibi.com

 

 

Abonnez-vous à FemininBio en version papier/pdf ou achetez notre dernier numéro en kiosque ou en magasin bio !

Partenaire

Vous aimerez peut-être

Coups de cœur

Chaque semaine, des partages conscients et inspirants dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous gratuitement !

Partenaire