Astrologie

Vivre la Super Lune du 8 avril : relier le masculin et le féminin en nous

Publié le 4 avril 2020
Julie est l'auteure du livre "Décryptez votre thème astral, éclairez votre chemin de vie grâce à l'astrologie", aux éditions Hachette, et Christian est astrologue, coach-artiste spirituel et symbiologue énergéticien.
"Nous trouvons ainsi une suite à la Nouvelle Lune : sortir de la guerre, c’est guérir la blessure d’égo du féminin et du masculin pour les accueillir en nous dans une complémentarité positive."
"Nous trouvons ainsi une suite à la Nouvelle Lune : sortir de la guerre, c’est guérir la blessure d’égo du féminin et du masculin pour les accueillir en nous dans une complémentarité positive."
© Altinay Dinc/Unsplash

Après la nouvelle lune du 24 mars qui nous invitait à nous concentrer sur nos valeurs les plus essentielles, nous nous apprêtons à vivre la prochaine pleine lune qui aura lieu le 8 avril 2020. Il s'agit d'une Super Lune, la plus grosse pleine lune de l'année, qui nous offre la possibilité de réconcilier le féminin et le masculin.

Julie Gorse est enseignante en astrologie, auteure de Décryptez votre thème astral, paru aux éditions Hachette, une méthode simple pour comprendre enfin votre thème. Elle est également praticienne en mémoire cellulaire. Son site : juliegorse.com

Christian Maillé est coach, artiste spirituel et symbiologue. Sur son site associatif souffledartmonie.com vous trouverez toute sa présentation, ainsi que ses propositions d'ateliers et de stages.

De la Nouvelle Lune du 24 mars à la Pleine Lune du 8 avril

La Nouvelle Lune, c’est le moment où le Soleil et la Lune sont en conjonction, c’est à dire positionnés au même degré. C’était le 24 mars à 4 degrés du Bélier. Cette Nouvelle Lune mettait en évidence une ligne entre les signes de terre Taureau et Capricorne, amenant chacun à regarder dans la matière et dans son corps. Cette ligne est la base d’une pyramide et à son sommet, on voit Neptune qui envoie sa fréquence de bienveillance, en nous rappelant au cœur spirituel, il interroge le cœur de chacun.

Les aspects entre les planètes transpersonnelles nous indiquent que la portée de cette Nouvelle Lune est mondiale, qu’une possibilité s’offre pour notre humanité de prendre conscience de la cause de la guerre. « Nous sommes en guerre » nous a dit Emmanuel Macron. Derrière le virus, de quelle guerre parle-t-on ?  Neptune nous appelle à cesser nos violences, notre virulence, à faire la paix en soi, chez soi, puis de par le monde. Cette Nouvelle Lune interroge notre rapport à la puissance et à nos excès machistes sous une forme ou une autre. Et pas seulement pour les hommes, mais pour tout égo dans le jeu du dominant/dominé, gagner/perdre.

Le féminin, à travers les deux signes de terre Taureau et Capricorne et les aspects planètaires, nous met en garde contre « les abus » en tout genre et nous invite à mettre en place des valeurs féminines sociétales. A chacun d’accueillir en lui ces valeurs et ces qualités féminines dans le respect du sacré. Mars (celui qui acte, se vit en combattant, avec des désirs puissants, le fonceur et son besoin de vaincre les obstacles, de passer en tête) est invité par le féminin à entrer dans le temple de cette Nouvelle Lune pour aller dans le Grand Yin. Ce qui est nécessaire après avoir fait subir le Grand Yang pendant des siècles. La Terre va reprendre ses droits, on voit bien aujourd’hui combien, au bout de quelques semaines seulement, la Nature respire à nouveau. Au sortir du confinement, plus rien ne sera comme avant et c’est pour le mieux.

En repérant l’endroit de la Nouvelle Lune dans notre propre thème astral (c’est-à-dire où se situe le 4° du Bélier), nous pouvons poser l’intention de guérir la cause de la guerre, de la violence, de la prise de pouvoir en nous. C’est une opportunité de vivre ce cycle de la Lune de 28 jours en conscience. Nous pouvons poser une intention de guérison en lien avec le domaine de vie qui correspond à la maison astrologique où se situe le 4 degré du Bélier dans notre propre thème. Dans ce domaine de vie, nous pourrons comprendre le sens de notre confinement de façon positive.

La Super Lune du 8 avril 2020

Puis, 14 jours après, soit le 8 avril, la Pleine Lune sera le moment de « voir en face » ce que nous avons ensemencé lors de la Nouvelle Lune. A ce moment le Soleil, à 18° en Bélier, sera opposé à la Lune à 18° en Balance, dans l’axe de moi et l’autre, du masculin et du féminin. C’est l’axe de l’art martial, qui offre l’opportunité de vivre en équilibre l’art (Vénus) et le martial (Mars), dans la voie du guerrier spirituel. Relier le masculin et le féminin en soi, dans nos relations, entre les états, c’est la possibilité de guérir la blessure de l’humanité, qui est une problématique d’égo dans le masculin et d’égo dans le féminin. Nous trouvons ainsi une suite à la Nouvelle Lune : sortir de la guerre, c’est guérir la blessure d’égo du féminin et du masculin pour les accueillir en nous dans une complémentarité positive.

Saturne et Mars seront ce jour-là en conjonction en Verseau. Pluton et Jupiter seront toujours en conjonction en Capricorne, ainsi que Mercure et Neptune en Poissons. Nous aurons donc trois grandes conjonctions autour de cet axe de la Pleine Lune, comme trois forces alliées qui viennent prêter mains fortes et douces à l’intégration de cet axe : l’intégration des énergies et des principes du masculin/féminin dans l’harmonie.

Articles du dossier Lune : pouvoir céleste
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte