Jardinage

Faire pousser des avocats à la maison, c'est possible?

Publié le 17 janvier 2017 - Mis à jour le 20 janvier 2017
© Pixabay

L'avocat déchaîne les passions! Et si vous plantiez votre propre avocatier à la maison? Une activité green et ludique, qui peut passionner même les plus petits.

Oui, l'avocat du jardin, c'est forcément le rêve, surtout quand on apprend que celui du marché n'est pas forcément si vertueux, comme expliqué dans l'émission de France 5, L'avocat, un fruit qui fait sa loi. Un peu de patience et beaucoup d’eau devraient vous suffire pour réussir à faire pousser votre propre avocatier à domicile.

Pour espérer avoir vos propres avocats maison, il vous faudra néanmoins beaucoup de patience: les premiers fruits n’arrivent pas avant 8 à 10 ans! 

Il vous faudra bien entendu un beau noyau d’avocat, bio de préférence. Attention à ne pas abimer le noyau lorsque vous tranchez la chair.

A lire: 
L'avocat, un fruit à désormais éviter? 

Mais alors, que manger à la place de l'avocat

 

Faire germer un noyau d’avocat
Nettoyez le noyau à l’eau fraiche afin d’enlever les résidus de chair. Certains spécialistes de jardinage recommandent ensuite de tremper le noyau une demi-heure dans de l’eau tiède (30 à 35°). Que vous suiviez ou non cette étape, faites dans tous les cas sécher pendant au moins deux à trois jours le noyau d’avocat à l’air libre.

Piquez ensuite trois cure-dents ou trois allumettes dans le noyau à un tiers de sa hauteur environ afin qu’il puisse tenir en équilibre sur un verre d’eau, la base devant être bien enfoncée dans l’eau.
Astuce : il vous voudra changer l’eau régulièrement et veiller à ce que la base soit toujours en contact avec l’eau. Pour éviter que celle-ci croupisse, vous pouvez ajouter un morceau de charbon de bois au fond du verre.

Il ne vous reste plus qu’à patienter pour voir apparaitre les premières racines. Puis le noyau se fendille sur la hauteur et une tige commence à sortir. Il est temps de mettre l’avocat en terre.

Préparez le pot : mettez quelques billes d’argile au fond ou des petits cailloux, puis la terre.
Mettez le noyau au centre, en ayant retiré les cure-dents s'ils partent facilement, et recouvrez d’encore un ou deux centimètres de terre. Attention, les racines sont fragiles et il ne faut pas les casser lors de la mise en pot.

Entretenir son noyau d’avocat
La terre doit rester humide et la plante dans une ambiance plutôt chaude et lumineuse. Votre avocatier va grandir et développer ses feuilles.

Astuce : pour éviter qu’il ne pousse qu’en hauteur, vous pouvez « pincer » votre avocatier. Cela consiste à couper le haut de la tige principale après que celle-ci ait bien développé ses premières feuilles. Normalement, cela devrait amener l’avocatier à développer de nouvelles ramifications à sa base.

Pensez à humidifier également les feuilles de l’avocatier, surtout l’été.

A lire: 
L'avocat, un fruit à désormais éviter? 

Mais alors, que manger à la place de l'avocat

Articles du thème Mon jardin bio
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte