Beauté au naturel

Quels soins naturels complémentaires pour soigner sa peau à l'heure de la ménopause ?

Publié le 7 avril 2020 - Mis à jour le 9 avril 2020
Dermatologue, ancien Chef de Clinique en Endocrinologie-Nutrition, le docteur Paul Dupont est l'auteur de nombreux ouvrages en relation avec une approche scientifique et documentée de la Médecine Naturelle.
Après la ménopause la peau est plus sèche : elle perd sa souplesse ; puis les rides commencent à apparaître car le tissu conjonctif se relâche.
Après la ménopause la peau est plus sèche : elle perd sa souplesse ; puis les rides commencent à apparaître car le tissu conjonctif se relâche.
© Thomas Hefeneth/Unsplash.com

A l’approche de la ménopause, la peau comme la plupart des organes va subir un changement lié au déséquilibre hormonal : la chute plus ou moins brutale des œstrogènes et de la progestérone va causer un certain nombre de désagréments, contre lesquels il est néanmoins possible de lutter. En particulier, on peut conseiller une supplémentation par des compléments alimentaires naturels permettant de passer ce cap difficile.

Plusieurs effets relatifs au changement hormonal sont à noter : une perte de souplesse de notre peau, une augmentation des androgènes et l'affaissement des seins.

Un délabrement lié au changement hormonal qui se voit sur la peau

Après la ménopause la peau est plus sèche : elle perd sa souplesse ; puis les rides commencent à apparaître car le tissu conjonctif se relâche. Dans certains cas le changement est brutal et il est alors très mal ressenti.

Parallèlement, on assiste à une augmentation relative des androgènes. Ces hormones masculines sont sécrétées notamment lors du stress. Elles n’ont pas d’effet majeur tant qu’il y a des œstrogènes pour compenser. Mais après la ménopause elles vont provoquer d’autres troubles. Les androgènes perturbent par exemple l’équilibre du cycle pilaire. Les cheveux sont alors plus fins, ont tendance à pousser trop vite et donc à tomber prématurément. Si rien n’est fait, cela peut aboutir à une alopécie de type androgénique qui peut aller jusqu’à la calvitie : les cheveux tombent alors au sommet du crâne et au niveau des golfes fronto-temporaux qui se dégarnissent.

Ces mêmes hormones masculines qui prennent la place des hormones féminines (celles sécrétées par les ovaires qui sont désormais au repos) provoquent également des impuretés au niveau du visage, et parfois une pilosité de type masculine.

Ainsi tout concourt à un vieillissement accéléré : commencent à apparaître des taches brunes, ou au contraire des taches dépigmentées, ce sont là les signes de l’oxydation de l’épiderme. La peau sur le dos des mains commence à s’affiner et se déshydrate plus facilement. Un signe qui ne trompe pas est le test du pli cutané : lorsqu’on pince la peau au niveau du dos de la main entre deux doigts et que se forme un pli qui a du mal à s’estomper, cela traduit une déminéralisation et une déshydratation.

Au niveau des seins, il y a une diminution des amas graisseux est un affinement de la peau, et peu à peu cela provoque un affaissement de la poitrine, et l’apparition de rides notamment entre les seins.

Les soins naturels adaptés pour la période de ménopause

  • L’huile d’onagre biologique : on pourrait la qualifier d’huile spécifique de la ménopause tant elle est bénéfique pour la peau et pour les muqueuses. Cette huile renferme en effet des acide gras essentiels : l’acide linoléique et le gamma linolénique. Ces acides gras permettent d’éviter la sécheresse cutanée, ils fluidifient le sang et maintiennent un bon équilibre du cholestérol. On conseillera plutôt de prendre cette huile sous forme de capsules la protégeant de l’oxydation et associée à des vitamines E végétales, comme dans le complément alimentaire OEMINE BIONAGRE.
     
  • Les hormones végétales : dans le règne végétal on trouve la plupart des hormones du corps humain, et notamment les œstrogènes et des progestatifs-like. Même si à proprement parler ce ne sont pas les mêmes hormones, leurs effets s’en rapprochent. Ainsi pour passer le cap difficile de la ménopause, on peut avoir recours à la prise de compléments alimentaires qui les contiennent ; par exemple OEMINE GYNE, qui est à base de plantes riches en phyto-œstrogènes : lin, houblon, soja. Associé à de l’igname et à du Vitex agnus qui peut préserver en partie des bouffées de chaleur.

Des ingrédients actifs pour la peau mature

Les soins locaux que l’on peut proposer doivent être bio, sans allergènes et sans ingrédients pétrochimiques pour éviter les risques de dégénérescence. On peut citer 2 ingrédients particulièrement intéressants en association :

  • Le calcium-ketogluconate* destiné à stimuler la synthèse d’acide hyaluronique et la production d’élastine dans le derme. Ce qui permet de maintenir souplesse et fermeté à la peau.  
  • La Phycojuvénine®*, un extrait de laminaire qui favorise l’oxygénation cellulaire, stimule la synthèse de collagène et ainsi réduit le vieillissement cellulaire prématuré.

Vous pouvez trouver ces deux actifs concentrés dans la gamme Jeunesse Intense de Belle Oemine Bio, qui contient de 75 % à  93% d’ingrédients Bio.
 

Pour en savoir plus, « Soigner sa peau au naturel. De A comme Acné à Z comme Zona, les meilleurs remèdes » par le Docteur Paul Dupont

 

 

 

Cet article est un publirédactionnel

Articles du thème Bien vivre sa ménopause
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !