Partenaire
Inspirer, Faire du bien

Ménopause

Les aliments fermentés, la meilleure nutrition en cas de mycoses vaginales

Mycose : alternative naturelle

Pour éviter les mycoses, ou prévenir les récidives, il est essentiel de prendre soin de votre système immunitaire.

Cliff Booth/pexels
Un oeil nouveau sur le monde Autre regard
Jackie Lynch
Par Jackie Lynch
le 03 novembre 2021

Les mycoses vaginales peuvent toucher les femmes à différentes périodes de leur vie, en particulier lors des changements hormonaux. Il n’est donc pas étonnant que ces affections pointent plus souvent le bout de leur nez autour de la ménopause. La diététicienne-nutritionniste Jackie Lynch nous explique comment les limiter grâce à l'alimentation.


Partenaire

Cet article est extrait du livre Happy Ménopause de Jackie Lynch paru aux éditions Solar.

Les mycoses vaginales se signalent par des pertes vaginales blanchâtres visqueuses et grumeleuses, et par d’importantes démangeaisons. Il est essentiel de consulter votre médecin si vous pensez avoir une mycose, afin qu’il vous prescrive le traitement antifongique adapté, mais aussi afin d’exclure une autre forme d’infection, par exemple une vaginose bactérienne (VB). Si les symptômes de la VB sont assez similaires à ceux de la mycose, cette infection nécessite pour sa part un traitement antibiotique.

Comment la nutrition peut-elle m’aider ?

Pour éviter les mycoses, ou prévenir les récidives, il est essentiel de prendre soin de votre système immunitaire. Une façon de procéder consiste à miser sur les aliments riches en antioxydants, ce qui vous amènera à augmenter votre consommation de légumes et à les varier autant que possible (ne vous en tenez pas aux deux ou trois mêmes sortes tous les jours). Selon leur couleur, ils contiennent différents antioxydants : faites de votre assiette un arc-en-ciel ! Environ 70 % de notre système immunitaire est logé dans notre intestin, c’est pourquoi il est si important de conserver un taux optimal de bonnes bactéries.

A lire aussi Sécheresses vaginales : les bienfaits des huiles végétales

Le système immunitaire repose sur l’équilibre des différents micro-organismes dans notre corps : un excès de « mauvaises » bactéries ou bien de champignons peut vous rendre plus vulnérable aux rhumes, aux infections et autres maladies, mais aussi occasionner des symptômes digestifs désagréables, tels que ballonnements, flatulences, diarrhée ou constipation. Un cocktail de probiotiques à large spectre peut vous aider à restaurer votre flore intestinale s’il vous semble qu’elle n’est pas optimale, et il est toujours bon d’y penser après un traitement antibiotique, qui élimine sans distinction bonnes et mauvaises bactéries. Les aliments fermentés sont également très efficaces, car le processus de fermentation correspond au développement de bonnes bactéries. Ainsi, vous pouvez vous procurer dans les magasins bio du kéfir (une boisson fermentée à base de lait ou de fruits), du kimchi (un plat à base de légumes fermentés) ou encore du kombucha (un thé fermenté).

Les meilleurs amis des probiotiques sont... les prébiotiques. Il s’agit de fibres contenues dans certains aliments, tels que l’oignon, le poireau, l’endive, l’artichaut ou les flocons d’avoine, et qui servent de carburant aux bonnes bactéries de notre intestin. Tandis que notre tube digestif a besoin d’une grande variété de bactéries pour fonctionner, notre vagin a besoin d’un seul type de bactéries en grande quantité, les lactobacilles, que l’on trouve communément dans les yaourts (c’est pourquoi il est recommandé d’en consommer tous les jours). En cas de problème, vous pouvez prendre une capsule contenant au moins 3 milliards de Lactobacillus acidus à titre thérapeutique, pour restaurer l’équilibre du vagin.

Il est indispensable de réguler votre glycémie pour assurer votre équilibre hormonal, parce que la chute du taux d’œstrogène, qui affecte l’équilibre bactérien du vagin, est un facteur majeur des mycoses de la ménopause. L’ail est un antifongique naturel, qui contient en outre toute une série d’antioxydants. Ses propriétés diminuant à la cuisson, mieux vaut l’utiliser cru, dans vos salades et vos vinaigrettes, ou écrasé sur vos légumes après cuisson. Le pau d’arco est un complément alimentaire aux propriétés antifongiques naturelles, qui peut aider à lutter contre la prolifération de Candida dans le vagin. Les huiles essentielles de cannelle et d’origan partagent également cette propriété, mais mieux vaut demander conseil à un professionnel de santé avant de les utiliser, car leur action est puissante et peut causer une désagréable réaction de Herxheimer (quand beaucoup de Candida sont éliminés en même temps, le corps peut réagir par une inflammation qui se manifeste par des symptômes variés: fatigue, sueurs, frissons, nausée, maux de tête...). L’échinacée renforce le système immunitaire et peut aider à réduire les mycoses.

Quels aliments dois-je éviter ?

Si vous avez déjà fait du pain vous-même, vous savez sans doute que les levures sont activées par le sucre, de sorte qu’une alimentation riche en glucides raffinés fera prospérer Candida. Certaines femmes constatent même une augmentation immédiate de la sévérité de leurs symptômes après avoir mangé beaucoup de sucre. Toutefois, il est important de ne pas tomber dans un extrême en supprimant tous les glucides de votre alimentation, car c’est une source d’énergie rapide et facile pour votre corps.

A lire aussi La candidose, maladie type du déséquilibre de la flore intestinale

Les aliments dont vous devez essayer de vous détourner sont les bonbons et le chocolat, les gâteaux, les biscuits et autres pâtisseries, les céréales du petit déjeuner additionnées de sucre (toutes les céréales dont la composition affiche plus de 10 g de sucre pour 30 g sont beaucoup trop sucrées), les fruits tropicaux, les fruits séchés, les yaourts aux fruits et enfin l’alcool. Comme vous aurez encore besoin de glucides, remplacez le pain blanc par du pain complet, au seigle ou au son, le riz blanc par du riz brun et les pâtes blanches par des pâtes complètes. Ces glucides complexes sont une source d’énergie stable, qui se libère lentement, alors que les glucides raffinés, rapidement transformés en sucres par l’organisme, risquent d’aggraver vos symptômes.

Le livre

Happy ménopause, Jackie Lynch, éditions Solar

Happy Ménopause de Jackie Lynch paru aux éditions Solar.

Partenaire

Vous aimerez peut-être

Coups de cœur

Chaque semaine, des partages conscients et inspirants dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous gratuitement !

Partenaire