Partenaire
Inspirer, Faire du bien

Ménopause

Pourquoi prenons-nous du poids à la ménopause et comment retrouver l'équilibre ?

La ménopause n’est pas une période où l’on grossit, c’est une période de transition qui survient après plus de trente années de cycles mensuels et qui chamboule tout, durant plusieurs années.

Thomas Hefeneth/Unsplash.com
Florence Cohen
Par Florence Cohen
le 07 septembre 2021

Arrivées à l'âge de la ménopause, certaines femmes remarquent une prise de poids qu'elles assimilent souvent aux hormones et à cet événement exceptionnel que traverse le corps. Et pourtant, ce sont leurs habitudes et les changements liés à cette période qui pourraient être mis en cause.


Partenaire

Qu’est-ce qui change à la pré-ménopause et comment la plupart des femmes ne prennent pas de poids ? Et oui ça existe car si nous sommes bien informées et bien entourées durant cette phase, notre poids reste à l’identique. Entre idées reçues, articles qui ne font que décrier cette période (alors que c’est une métamorphose merveilleuse) comment y voir clair ?

Pendant la ménopause, est-ce que je grossis ?

La question à laquelle vous seule avez la réponse est la suivante : quel rapport entretenez-vous avec la nourriture ? Mangez-vous pour combler un manque, un vide, pour répondre à une frustration ? Depuis combien d’années faites-vous des régimes sans succès, c’est-à-dire en reprenant les kilos perdus avec les taxes en plus ? Si vous vivez en faisant le yo-yo, il en sera de même à la pré-ménopause. Si vous n’avez pas de problème de poids, la période de transition à la cinquantaine ne devrait pas changer grand chose.

La ménopause n’est pas une période où l’on grossit contrairement à ce que l’on veut nous faire croire, c’est une période de transition qui survient après plus de trente années de cycles mensuels et qui chamboule tout, durant plusieurs années.

La bonne question serait : comment m’adapter à ce changement ? L’homo sapiens déteste le changement et pourtant il veut que les choses se transforment, évoluent, bougent.
Et pourtant nous changeons sans nous en rendre compte : notre corps change, notre mentalité, notre sommeil, nos rapports sociaux, amicaux, amoureux, nos envies, nos besoins et ce que nous consommons par le biais de la nourriture.

Beaucoup refusent cette transformation car elle est dénigrée et décrite dans un portrait peu flatteur. Nous serions irascibles, insatisfaites en permanence, épuisées, épuisantes. Malheureusement c’est parce que nous avons réfréné notre nature changeante durant de longues années, qu’à la ménopause pour certaines ça explose, quand d’autres étoufferont encore et toujours ce qu’elles ressentent.

Plusieurs facteurs peuvent vous faire prendre des kilos

-A cet âge correspond souvent un changement de vie : les enfants quittent le nid ou sont adolescents et les mères vont combler ce départ en mangeant, en grignotant. Vous vous êtes occupées de leur éducation, vous vous êtes rendues utile pour votre famille, le tout en allant travailler.
Vous compenserez donc ces changements qui génèrent un vide, de la peur, de l’incertitude par de la nourriture. Mais si vous le comblez par de la nourriture, il est fort probable que ce mode de fonctionnement soit un mode actif depuis plusieurs années.
Ce qui n’est pas dit, exprimé, verbalisé, tu, est refoulé et génère des tensions physiques et psychiques et vous tenterez par tous les subterfuges possibles d’abaisser ce niveau de tensions, de mal-être, de stress par : du grignotage et/ou la cigarette et/ou l’alcool.

A lire Douleurs de règles, libido et ménopause : 5 plantes pour les femmes

-Il y a aussi nos goûts alimentaires qui évoluent et l’appétit qui n’est plus le même qu’avant car on dépense beaucoup moins de calories. Le corps se régule tout seul, sans effort particulier, si bien sûr on le laisse faire.
Combien de fois se dit-on que les enfants ont de l’énergie à revendre, que les ados sont épuisants : nous ne sommes plus en cohérence avec l’énergie des plus jeunes, et pas encore avec celle des séniors.
Et ce qui nous fait toutes avancer, c’est le nombre de calories que nous allons consommer : pour les jeunes il en faudra beaucoup, à cinquante ans on marche différemment, moins vite. Le tout est de s’adapter à une nourriture plus saine, plus énergisante.

-Vous arrêtez-vous de manger lorsque vous n’avez plus faim ? Des naturopathes affirment que deux repas par jour suffisent contre trois pour les personnes qui réalisent de gros travaux durant leur journée comme les artisans qui travaillent sur les chantiers.
L’ennemi numéro un reste le grignotage du à ce phénomène de société : il y a à manger de partout à toute heure du jour et de la nuit, manger est devenu un geste compulsif, identique à l’allumage de la cigarette ou de toute autre sur-consommation toxique en dehors des repas .

-Savez-vous qu’une heure en moins de sommeil par nuit (selon votre besoin réel de repos) vous fera prendre 210 calories supplémentaires par jour ? Pourquoi ? Tout simplement pour combler l’énergie dont vous allez manquer durant votre journée : vous allez la remplacer par du sucre ou du gras. Alors si vous êtes insomniaque, vous aurez également un terrain propice au surpoids .

-Si vous êtes malade ou avez subi des interventions et que vous êtes sous médicaments, il y a des fortes chances que certains médicaments soient responsables d’une prise de poids.

Vous l’aurez compris, à cet âge un fort déséquilibre s’installe du à des changements de vie mais aussi à de mauvais habitudes prises en amont qui vont s’allier au déséquilibre hormonal .
Si vous avez commencé à apprendre à accueillir ce qui vous déstabilise dans votre vie, il n’y aura pas de raisons de prendre du poids

Des changements qui commencent à 40 ans

La cinquantaine, son alimentation particulière (car elle change) se prépare en amont si cela est possible pour en éviter les effets désagréables.

Sinon, il n’ a pas de jour particulier pour oser son changement.

A 40 ans commence à s’exprimer un besoin, quelque chose qui fait que notre vie a moins de saveurs, on ne sent pas bien sans trop savoir pourquoi et on va s’imaginer que changer de mari, divorcer et/ou être célibataire, avoir un enfant parce que l’horloge biologique tourne, réglera tous nos problèmes. Le dérèglement vient du fait que vous essayez de changer quelque chose à l’extérieur, alors que c’est un appel de l’intérieur.

A lire Sécheresse vaginale : fabriquez votre lubrifiant naturel et bio

Or ce brouhaha intérieur correspond à une profonde remise en question : qui suis-je vraiment ? Et il touche aussi bien les hommes que les femmes. Et cette dizaine est aussi propice à une alimentation déréglée pour faire taire ces fameuses émotions débordantes.

A 40 ans on est à la moitié de sa vie et on a peu de visibilité sur les 40 prochaines années, ce qui va générer du stress, de l’angoisse qui sera compensé par de la nourriture, des maladies, des cachets. On a déjà construit quelque chose qui faisait sens, quel direction vais-je désormais donner à MA vie ? Un sens que vous seule pouvez aller chercher.

Et, bien manger doit être une priorité : car en s’alimentant correctement , on dort mieux, on a une énergie adéquat durant la journée et on se sent bien dans ses pompes. L’alimentation a donc un rôle essentiel sur notre bien être physique au quotidien qui sera allié à un accompagnement avec un thérapeute, si besoin.

Vous allez donc privilégier les fruits et les légumes, les bons gras que vous trouverez notamment dans l’huile d’olive ou l’huile de noix et dans certains poissons ainsi que les aliments à faible ou moyen indice glycémique tels que les flocons d’avoine, les légumes secs… et bien sur vous hydrater. Et au fil du temps vous constaterez que vous ne pourrez plus vous passer d’une alimentation qui vous veut du bien.

L'autrice

Florence Cohen

Florence Cohen est sophrologue psychanaliste et alliée des femmes de 50 ans et + qui veulent renouer avec la joie pour faire croitre THE confiance en leur potentiel féminin.
Son site : florence-cohen.fr
Son mail : florence@florence-cohen.fr
Son Facebook : Florence Cohen Sophroanalyste

Partenaire

Vous aimerez peut-être

Coups de cœur

Chaque semaine, des partages conscients et inspirants dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous gratuitement !

Partenaire