Partenaire
Inspirer, Faire du bien

Diane 35

Diane 35 : retour du médicament anti-acné et solutions naturelles pour éviter de le prendre

Pilule contraceptive
Diane 35 de retour sur le marché
Fotolia
Audrey Etner
Audrey Etner
le 14 janvier 2014
En janvier 2013, l'Agence du médicament (ANSM) annonçait la suspension prochaine des ventes du Diane 35 suite aux décès par thrombose qui lui étaient imputés. Un an après, le médicament anti-acné utilisé comme pilule est de retour sur le marché. Voici pourquoi et comment on ne va pas le reprendre comme moyen de contraception.

Partenaire

C'est officiellement annoncé par l'ANSM, le médicament anti-acné Diane 35 (et ses génériques minerva 35, holgyème, lumalia, evepar etc..) qui avait soulevé une grosse polémique il y a un an est remis sur le marché en France "avec restriction de l'indication, modification des contre-indications et renforcement des mises en garde". Pourtant, en 2013, l'ANSM le retirait des ventes parce que son rapport risque/bénéfice est défavorable dans le traitement de l'acné, sa principale indication !  

Rappelons que le Diane 35, autorisé sur le marché depuis 1987 pour le traitement de l'acné était largement prescrit abusivement comme pilule contraceptive.

Voilà qui relance la question de la contraception et des risques liés à la prise de n'importe quelle forme de contraception orale. 

>> Voir le tableau : Pilules de 2ème, 3ème, 4ème générations et risque associés

"Sous Diane, le risque de thrombose est trois fois supérieur à la normale, de l’ordre de 3 à 4 sur 10.000. Il est plus élevé que pour les pilules de deuxième génération et même un peu plus, ou en tout cas du même ordre, que pour celles de la troisième", explique ainsi l’hématologue Jacqueline Conard dans les colonnes du JDD.

Comme l'indiquait le Dr Bérengère Arnal dans une interview à notre magazine, la pilule a été, à tort, banalisée, et prescrite même sans réel besoin de contraception : empêcher des règles douloureuses, éviter l'acné, réguler la prise de poids etc...

Quel moyen de contraception ? 

Le Dr Bérengère Arnal préconise le stérilet au cuivre, même pour les femmes sans enfants. 

Et aussi : les méthodes de contraception sans hormone, l'approche symptothermique

Quelles solutions pour soigner l'acné ? 

Et aussi, l'acné et l'aromathérapie, l'acné et la phytothérapie...

Quelles solutions contre les règles douloureuses ? 

Il existe de nombreuses solutions naturelles et qui ne présentent pas de risques pour la santé. Et vous, quel choix avez-vous fait ? 

(Lire les précautions avant d'utiliser les huiles essentielles)

Partenaire

Vous aimerez peut-être

Coups de cœur

Chaque semaine, des partages conscients et inspirants dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous gratuitement !

Partenaire