Partenaire
Inspirer, Faire du bien

Maison

Poussière, humidité, acariens... 9 astuces pour limiter les risques d'allergies chez soi

allergies au pollen d'ambroisie : remèdes naturels

Acariens, température, humidité, animaux... Nombreux sont les facteurs d'allergies à la maison. Heureusement, il existe des méthodes simples pour en venir à bout !

Andrea Piacquadio/Pexels
Claire Boubert
Par Claire Boubert
Publié le 03 mai 2022

Poussières, poils de chat ou acariens… La cause de vos allergies peut se trouver dans votre maison. Voici quelques méthodes pour empêcher les allergènes de s’infiltrer chez vous… et vous empoisonner la vie !


Partenaire

En France, une personne sur quatre est atteinte d'allergie. De plus, il est prouvé que nous passons la majorité de notre temps dans des lieux fermés, où l'environnement est 5 à 10 fois plus pollué qu'à l'extérieur. De la salle de bain au grenier, voici quelques conseils pour permettre de limiter les manifestations allergiques.

Aérer votre intérieur quotidiennement

Pour assainir votre intérieur, il est important d'aérer vos pièces quotidiennement, en été comme en hiver. Il est recommandé de laisser vos fenêtres ouvertes trente minutes par jour.

N'oubliez pas de dépoussiérer

Ce n’est peut-être pas votre activité favorite de la semaine, mais les acariens sont une des principales causes d'allergies. Pour éviter leur développement, on vous recommande de passer l'aspirateur trois fois par semaine. Évitez le balai, qui va déplacer la poussière, et privilégiez les chiffons en microfibres et la serpillière. Nettoyez aussi régulièrement vos bouches et grilles d’aération, pour ne pas que la poussière s’y accumule.

Sortez vos animaux de compagnie de la chambre

Les amoureux des petites bêtes savent que ça peut être difficile mais les animaux peuvent impacter votre état de santé. En effet, les petites boules de poils vont déposer des allergènes sur vos draps ou votre matelas, qui seront ensuite en contact avec vos yeux et votre nez.

Empêchez l’humidité d’entrer dans votre intérieur

Parmi les polluants biologiques présents dans votre maison, les moisissures peuvent déclencher des allergies. Ces dernières sont dues à un taux d'humidité trop élevé dans certaines pièces, et tout particulièrement dans la salle de bains. Il est impératif de déceler la cause de l'humidité afin de pouvoir la stopper. Ne laissez pas traîner ce genre de problème et faites appel à un professionnel pour le résoudre au plus vite.

Changez fréquemment les draps

Afin de limiter les allergènes dans votre lit, il est conseillé de changer ses draps toutes les semaines. Non seulement cela permet d'éviter la prolifération d'acariens mais aussi d'éviter les allergènes. Pensez également à aspirer le matelas et passez votre linge de lit à la machine en optant pour un cycle à 60°C.

Contrôlez la température

Cela ne vous fera pas seulement économiser sur votre facture de chauffage : plus votre maison est chaude, plus elle est susceptible d’être humide, et plus les acariens vont l’aimer. Il faut également avoir une température homogène dans votre résidence et éviter les écarts d'une pièce à l'autre, générant ce que l'on appelle un pont thermique, qui ferait le bonheur des moisissures.

Une douche tous les soirs

Habitués aux douches matinales, il est conseillé lors d'allergie de prendre une douche en fin de journée. Après avoir passé la journée exposée aux allergènes extérieurs, vous ne ferez que les ramener à la maison. Vous éviterez par exemple de retrouver des pollens sur votre canapé ou sur vos draps.

Mettez-vous au vert

Ajouter des plantes d’intérieur à votre maison peut vous sembler contre-productif pour soulager les allergies, mais un nombre croissant de recherches suggèrent que certaines plantes peuvent purifier l’air et améliorer votre santé. Attention, si vous êtes allergique aux moisissures, certaines plantes sont des polluants biologiques et une source d'humidité qui attire ces dernières.

Bannissez les bougies parfumées

Malgré leurs jolies couleurs et leurs senteurs apaisantes, les bougies parfumées sont loin d'être conseillées par les allergologues, bien au contraire. Les aérosols, les diffuseurs et autres parfums d'intérieur sont eux aussi à bannir. Ils ne sont absolument pas indiqués pour les allergiques et les asthmatiques, contrairement aux idées reçues qui disent que ce sont des produits antiallergiques et anti acariens.

Le réflexe : s'informer du risque pollinique dans sa région

Avant de mettre le nez dehors, informez-vous sur les risques polliniques. Plusieurs sites et applications gratuites donnent en temps réel les variétés de pollen dans l’air et leur concentration dans votre région.

Partenaire

Vous aimerez peut-être

Coups de cœur

Chaque semaine, des partages conscients et inspirants dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous gratuitement !

Partenaire