Partenaire
Inspirer, Faire du bien

Organisation

Rangement, To Be List, mind-mapping... Comment s'organiser pour être créative au quotidien ?

Bien s'organiser pour être créative
Contrairement à l'opinion majoritairement partagée, l'organisation est un excellent outil pour la créativité.
Paige Cody
Être libre Fais ce qu'il te plaît
Rédaction
Par Rédaction
le 08 mai 2021

Vous pensiez que la créativité et l'organisation ne vont pas de paire ? Pourtant, avoir un esprit créatif, c'est aussi vivre dans un espace rangé et dégagé. Découvrez nos astuces pour organiser ses journées et développer votre créativité.


Partenaire

L'énergie et les idées circulent de manière plus fluide dans un environnement sain. Ranger son espace de travail permet aussi d'avoir les idées plus claires.Les 5 conseils suivants vous aideront à réconcilier organisation et créativité dans votre quotidien.

1. Ecrire sa To Be List

Avec une To Be List il est possible de coucher sur papier pour chaque journée la façon dont nous souhaitons être. Par exemple un jour prochain, vous avez une présentation d’un projet professionnel très important pour la suite de votre carrière. Lors de cette présentation, vous voulez être :

  • impactante
  • énergique
  • motivante
  • prête
  • claire

Samedi c’est le début des vacances en famille. Durant cette semaine de vacances vous voulez être :

  • à l’écoute
  • aimante
  • relax
  • présente
  • heureuse

Ecrire sa To Be List au calme

Pour écrire sa To Be List, le mieux est de le faire dans un moment calme de la journée si elle est quotidienne, ou de la semaine si elle est hebdomadaire.

Identifiez les évènements importants de la journée ou de la semaine et visualisez-vous en situation de succès lors de cet évènement.

- Comment serez-vous ?
- Que ressentirez-vous ?
- Que verrez-vous ?
- Qu’entendrez-vous ?

Puis, sur la base de cette visualisation, notez les quatre à cinq qualités que vous souhaitez incarner à ce moment-là. Gardez cette liste accessible et avant chaque jalon important de votre journée ou de votre semaine, prenez le temps de vous relire et imprégnez-vous de ces qualités, incarnez-les

2. Faire un mind-mapping

Et si il existait un "truc" pour traiter, analyser, mémoriser et restituer efficacement la somme des informations qui se présentent à nous, compatible avec la façon dont fonctionne notre cerveau. Plus qu'un truc, une vraie démarche existe : le mind-mapping, un outil "cerveau total", puissant, simple et ludique, utilisé dans le monde entier par des millions de personnes

Une méthode visuelle "global/détail

On prend une feuille en format paysage, des crayons de couleur et des feutres. On note l’objectif ou le sujet de la carte au centre. Puis, les premières idées émergent, donnant les branches principales placées en arborescence, sous forme de mots-clés. Par association d’idées, elles donnent des sous-branches et ainsi de suite.

La carte peut s’agrémenter de pictogrammes, de couleurs, de formes.

Il est aussi possible de faire des "mind-maps" sur l’ordinateur ou sur une tablette avec des logiciels spécifiques.

Le Mind-Mapping est un outil "cerveau total"

Il active toutes les parties du cerveau, mobilise toutes ses ressources et lui retire un maximum de contraintes pour faciliter l’apprentissage .

On a, d’un seul coup d’œil, sur une seule page, une vision globale et de détails du sujet, avec la possibilité de faire des liens entre toutes les données plutôt que toutes les informations noyées sur plusieurs pages, comme en mode linéaire classique.

3. Avoir un environnement rangé, avec la méthode Marie Kondo

Si son best seller La magie du rangement a été traduit en 35 langues, ce n’est pas sans raison : Marie Kondo est la nouvelle voix de la sagesse en matière d’organisation et de rangement d’intérieur. Sa promesse ? Adieu le bazar.

Conseil n°1 : choisir les bons objets

de se centrer uniquement sur les objets qui comptent pour nous, qui représentent quelque chose et de se débarrasser du reste pour se sentir mieux entourée et moins « ensevelie » sous les choses inutiles (à comprendre autant au sens littéral que figuré). Et pour cause, ranger sa maison correctement influencerait positivement toutes les autres composantes de sa vie, en prenant conscience de ce dont on n’a pas ou plus besoin.

Conseil n°2 : Le courage

Cette étape est cruciale : il vous faut prendre votre courage à deux mains. Une fois votre motivation rassemblée, il suffit d’être organisée et de vous y coller pour de bon. Marie Kondo conseille de nous consacrer à notre ménage sur toute une semaine, histoire de faire place nette rapidement. Pas de panique, une fois que l’on commence à ranger, on a souvent du mal à s’arrêter.

Conseil n°3 : ne pas ranger par pièce mais par catégories.

On commence par exemple par trier ses vêtements, puis ses magazines, ses papiers administratifs et les objets secondaires appelés komonos. Terminez par les objets qui ont une symbolique forte pour vous, comme les photos. Vous vous sentez sous l’eau ? C’est normal, on sous-estime toujours ce qu’on a dans nos tiroirs. Ne baissez pas les bras, vous serez heureuse de redécouvrir vos petits effets personnels et vos secrets enfouis sous cette pile de livres.

>> Pour plus de détails : Marie Kondo: astuces pour ranger sa maison

4. Dire "oui" ou "non"

Pour ceux qui travaillent dans un bureau, ou chez leurs clients, la maison reste le lieu de la famille, un lieu de repos, de loisir. Leurs sollicitations et demandes d’aide émanent toutes de cette vision. Celle que vous ne pouvez pas être VRAIMENT en train de travailler.

Premier pilier : savoir dire « non » aux autres.

Savoir dire non à ces demandes-là est souvent difficile, pour les clientes que je reçois : « oui mais quand je réponds « j’ai du travail à faire », les copines me disent que je peux le faire à un autre moment, que j’ai le choix de mon organisation, moi, etc…

Si l’argument « j’ai du travail » ne convainc pas, écoutez-les, celles qui travaillent dans un bureau, parler de leur disponibilité : « ah non ce jour-là je suis en réunion toute la journée, je ne peux pas me libérer ». Et pourquoi pas les imiter en disant systématiquement, que ce soit vrai ou non : « Ah non, ce jour-là je suis en rendez-vous client toute la journée ».

Deuxième pilier : savoir se dire « oui » à soi

C’est bien de cela qu’il s’agit en effet : se dire « oui », c’est le vouloir et y croire. « Je travaille de chez moi et c’est important pour moi. Ce n’est pas un loisir ni une sous-activité, c’est mon travail ».

Se dire « oui », c’est aussi définir ce qui fait que vous vous sentirez efficace. Avez-vous besoin de vous maquiller pour vous sentir « au travail » ? Avez-vous besoin d’un lieu particulier dans votre appartement, aménagé pour votre travail ? Il n’y a pas de règles. Se dire « oui », c’est écouter ses besoins, ses envies, son rythme personnel.

>> Pour aller plus loin : Les 3 meilleures méthodes de rangement pour mieux s'organiser chez soi

Partenaire

Vous aimerez peut-être

Coups de cœur

Chaque semaine, des partages conscients et inspirants dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous gratuitement !

Partenaire