Partenaire
Inspirer, Faire du bien

Astrologie

De la pleine lune du 28 janvier à la nouvelle lune du 11 février : les énergies de la transition

La pleine lune du 28 janvier en verseau est particulièrement puissante, ses influences se feront ressentir jusqu'à la nouvelle lune du 11 février 2021.
Mark Tegethoff / Unsplash
L'actualité qui fait du bien Nouvelles fraîches
Christian Maillé
Par Christian Maillé
le 01 février 2021

Ce début d'année 2021 est marqué par un événement astral très puissant. Si l'on s'intéresse toujours aux moments forts comme la pleine lune et la nouvelle lune, l'intervalle qui les sépare est également décisif pour comprendre leurs énergies. C'est le cas pour ces deux semaines de transition entre la pleine lune du 28 janvier et la nouvelle lune du 11 février 2021.


Partenaire

La Pleine Lune de ce début d’année nous a poussé à une sorte de bilan 2020 et à voir objectivement ce qui en découle, portant à des décisions radicales qui prendront toutes leurs directions à la prochaine Nouvelle Lune le 11 février, qui sera dans les mêmes énergies Saturniennes Uraniennes mais avec cette fois une différence de taille: l’entente entre Mars et Pluton pour poser des actes d’intégrité. Plus nous avancerons dans ce mois de février plus nous allons assister à des mouvements qui se mettent en place, le besoin de mouvement et de faire bouger les choses.

L’importance et l’impact de la Pleine Lune Verseau Lion du 28 janvier 2021 dans le cycle actuel

Ce qui s’est capté dans cette Pleine Lune de janvier est important pour ce qui va suivre. Nous avions écrit lors de notre article sur la dernière Nouvelle Lune «quand c’est trop tendu, il y a besoin d’un orage pour libérer». L’éclatement est là dans le Monde, l’atmosphère trop lourde pèse plus que ne peuvent le supporter ceux qu’on laisse en dessous des seuils du possible. Cette première Pleine Lune de l’année a confirmée qu’il est temps de faire face à l’évidence, on ne pourra tenir encore très longtemps.

Nous l’avons ressentie forte cette Pleine Lune et elle continuera quelques jours encore. Une Pleine Lune qui ne pouvait être autrement puisqu’elle nous a donné un Soleil en Verseau face à la Lune en Lion. Un Soleil conjoint à Jupiter et Saturne qui met encore en œuvre la lumière du signe du Verseau pour le Monde et interroge notre façon de vivre l’abondance et le profit. Cette conjonction nous chuchote une image des symboles Sabian, un oracle pour 2021: un drapeau se change en aigle. Ce qui signifie un passage à l’acte de la vision spirituelle. L’aigle dans les cultures symbolise ce qu’il y a de plus haut, transcendant, le grand Esprit, et seul l’aigle peut regarder le soleil en face. L’aigle c’est la vision en pleine lumière. Cette conjonction appelle à vivre des valeurs dans le sens le plus élevé, utiliser le potentiel spirituel en chacun.e pour un monde qui plus que jamais en a besoin. Cela est demandé également à chaque représentant de drapeaux des pays. Si nous ne trouvons pas d’individus ayant ce type de conscience Verseau intègre dans les organisations mondiales, si la révolution ne se vit pas à ce niveau de l’aigle, nous risquons de nous retrouver plongés dans des révolutions violentes. Ce qui m’est venu en écrivant, c’est aussi l’image d’un bateau qui sort de la tempête par des marins qui n’abandonnent pas. Difficile ne pas partir à la dérive, de ne pas s’échouer, se noyer. Les vagues sont là et il faut les traverser, continuer à garder le cap d’espérance du Verseau.

Saturne dans ce cycle des Lunes de Janvier et Février infuse toutes les planètes d’une façon ou d’une autre.

Elle demande à tous des comptes et un bilan. Un exemple : les plus grandes fortunes du Monde regonflent leurs portes monnaies et selon l'ONG Oxfam les grandes fortunes mondiales sont non seulement sorties indemnes des premiers mois de la Pandémie mais ont renforcés leurs profits. En France, les milliardaires - dont Bernard Arnault, 4eme fortune mondiale, derrière les américains Bill Gates, Jeff Bezos et premier, Elon Musk - ont gagné à eux seuls, plus de "670 milliards d'euros" sur la même période, "dépassant leur niveau de richesse d'avant la crise". Ceci à la date du 11/01/2021 selon les chiffres de STATISTA.

>>A lire sur FemininBio : Pleine lune en Lion du 28 janvier 2021 : purifier et recharger ses pierres et cristaux

670 milliards, comment c’est possible, il n’y a pas que cette pleine lune qui est astronomique, d’autant que derrière eux, des dizaines d’autres milliardaires explosent les compteurs de la démesure, les chiffres dépassent l’imagination. L’argent n’est pas le problème en soi, mais l’homme qui l’utilise à mal. Saviez-vous que les cyber attaques en 2020 ont rapporté 1300 milliards, trois fois plus que la drogue. Le virus est à tous les étages de la société. Symbiologiquement, ce qui se passe se joue toujours sur tous les plans de la vie. L’exemple du virus est flagrant. Les variants ne sont pas seulement biologique, mais aussi dans des contagions psychiques, énergétiques, écologiques et technologiques. La crise ne s’arrête à aucune frontière du monde visible et invisible, tout est en jeu dans cette mutation de l’ère du Verseau. Nous avons une crise au plus fort, celle d’un capitalisme libéral qui a dépassé les bornes, qui ne respecte plus les lois naturelles et humaines, et cela déclenche de l’argent sale de maintes façons. J’aimais jouer au jeu des milles bornes petits, mais là, il y a trop de mauvais joueurs, les cartes vertes ont été retirées du jeu.

Saturne et Pluton demandent des comptes quant à l’usage des bourses masculines et que les abus soient révélés.

Saturne restera au moins deux ans en Verseau et Jupiter 1 an et elles ne laisseront rien passer qui ne soit pas juste, remis dans l’ordre du ciel. Pluton prolongera cette mise en lumière plusieurs années. Il faudra du temps pour que s’organise un humanisme appliqué à tous. Les planètes insistent pour que les grandes organisations de droits suivent cette voie. Comment faire face à la barbarie marchande et à l’exploitation sans éthique ? L’escroquerie n’a plus le même visage, comme les abuseurs. Ce n’est pas qu’un petit creux au ventre à combler, le creusé des tombes risque de s’accentuer. Ce qu’il y a à creuser, c’est la vérité. Les astres en transit nous exposent les risques du désastre et aussi nos possibles redressements dans l’honnêteté. Ces Lunes de début d’année vont ressortir tous les abus et le mot est déjà lancé sous tous ses angles. Saturne est le gardien du seuil en astrologie, le miroir de la conscience et Cronos Saturne agit à plein temps. Il y a 1000 fois plus de milliards de dollars que d’humains sur cette planète… «Vous auriez 1 euro s’il vous plaît ?». Ce n’est pas tant les «sous» et de rester en dessous de tout qu’il faut maintenant compter, mais sur quoi et qui compter ?

Le capitalisme ne peut plus garder sa tournure de mauvais augure, symbiologiquement, nous avons tous un capital intérieur de temps de vie, d’intelligence, d’amour, et celui-ci compte plus que tout. Comment utilisons-nous notre capital? Les grandes capitales de ce monde en manifestent l’utilisation. Il est vraiment temps que l’Europe et les nations s’entendent par les ondes du Verseau et prennent leurs envergures d’aigle face aux crimes contre l’humanité. Mais il ne s’agit plus d’un aigle noir abuseur mais de l’aigle qui sait prendre de la hauteur sur son égo. Nous devrons sans doute apprendre à vivre avec les virus, comme le disent maintenant de nombreux spécialistes. Apprendre à vivre avec les nouvelles pandémies, comme nous avons appris à vivre avec les morts de la grippe, du SIDA, du cancer, tout ce qui atteint nos cellules. Mais ne restons pas en cellules, arrêtons de faire le mort, n’arrêtons pas de vivre et faisons au mieux avec les risques, mais il y aurait un risque plus grand à arrêter de vivre avant de mourir.

Il ne s’agit pas de mendicité des plus riches honnêtes ou malhonnêtes, mais de créer de véritables fondations dans la transparence, sans recherche de profit pour juste quelques uns, on l’entend de plus en plus : «pourquoi c’est encore à nous de payer ?» A qui profite la crise ? A qui profite le crime ? Le mobile est t’il toujours celui de l’argent ? De plus de pouvoir ? Plus encore, de puiser plus d’énergie de la vie à la vie ? Symboliquement, c’est la même chose, l’argent, la sexualité abusive, le pouvoir c’est de l’énergie de base. L’argent, l’énergie vitale auraient-ils été inventés pour posséder, faire du monde et des autres des objets ? Non. L’argent n’est sale que par les mains qui le manipulent. Pour ceux qui ont les mains propres, l’argent permet d’échanger, partager. Ironie, on nous demande d’aller nous laver régulièrement les mains !

L'influence de la puissante Saturne

Saturne en astrologie, très présente en cette fin d’hiver, nous parle de karma «des dettes» et «crédits», de ce que l’on fait positivement de ce qui est donné par la vie. Le Verseau a pour planète Uranus, mais aussi Saturne. Tant que Saturne n’est pas stable, Uranus ne peut se vivre aisément. Toutefois, Saturne se range à Uranus, à sa plus haute vibration d’éveil et de libération du potentiel d’un génie en chacun. Uranus est cet aigle capable de supervision du monde, il voit, est visionnaire de l’avenir. Uranus en carré à Saturne très actif en cette fin d’hiver veille donc à ce que l’énergie du Verseau soit correctement utilisée. Uranus va intensifier les conscientisations, et relancer un siècle de lumières du grand Esprit. Cette planète nous appelle à nous reconnaître, et encore 6 ans en Taureau, réveille un néo-chamanisme, soit, une reconnexion aux valeurs de connexions à la nature, aux communications d’intelligences avec le monde végétal, minéral et animal. Sans oublier l’humain, un mammifère qui ne sait pas toujours utiliser son intelligence. Alors, reconnaissons-nous fraternels, car issus d’une même mère, notre origine cosmique, la vie. Reconnaissons-nous solidaires, car dépendants d’une même planète, sur le même sol ! Reconnaissons-nous en liberté, car chacun.e à son droit de suivre le dessein de sa vie. Dès qu’on touche à la liberté de vivre, de choisir, de suivre son ressenti, son intelligence, son amour, posons nous alors la question de ce qu’on cherche à nous prendre, à nous priver. Il est évident que nous ne pourrons continuer à vivre masqués, sans pouvoir se restaurer le corps et l’âme, de vivre comme si on était en guerre. Sans la paix, sans la joie, sans la culture, la guerre, la révolution n’est jamais loin, mais espérons la spirituelle.

Qu’est-ce qui fait, comme le montre le dernier film de Yann Arthus-Bertrand Legacy diffusé la semaine dernière, que l'héritage à nos petits enfants soit empoisonné ? La fin du monde doit-être celle de la fin d’un monde d’immondices pour un monde de justice. Mais si nous continuons d’aller droit dans le mur de la honte, le choc mondial sera retentissant. Si nous voulons répondre à la question, il est nécessaire de se poser ces questions :

- Quel est le bénéfice secondaire que nous entretenons pour fermer les yeux ?

- Où trouvons-nous notre compte de particuliers et d’Etats pour demeurer complices passifs ou actifs à ce système mortifère ?

Saturne et Pluton 2021 demandent des réponses et elles ne cesseront de nous inviter à rendre des comptes transparents. L’argent sale continue de contaminer les âmes, mais il n’est jamais trop tard pour choisir la voie de l’âme plutôt que de la vendre. Les mots secouent le tapis certes, mais on ne peut vivre dissimulé. Nous faisons notre part de Colibri et chacun.e peut voler des ailes de sa présence. Aigle envole-toi !

>>A lire sur FemininBio : Nouvelle lune du 13 janvier 2021 en Capricorne

Précisons encore que Saturne planète du temps, nous demande des comptes dans ce que nous utilisons du temps : utilisons nous le temps pour l’amour ? L’intelligence ? Un juste usage de la puissance pour le bien commun et le plus grand nombre ? Ce sont là des phrases de cette ère que l’on prend désormais : l’ère du Verseau. Mais les hommes osent encore peu à dire leurs blessures, «penser» leurs blessures, dire leurs abus, sans parole de délivrance, le silence est de mort… choisissons de vivre !

En astrologie, le 19 est le cycle complet des nœuds karmiques. Le fameux virus viendrait-il nous mettre en face de nos actions à conséquences dans le monde ? Février nous appelle à de nombreux rendez-vous essentiels pour l’avenir et des fêtes de chandelles, de l’amour à se souhaiter. Le seul mois étrange qui finit parfois en 29, qui ne trouve pas de 3… comme s’il était un mois clef dans la porte de tous les possibles. C’est d’ailleurs le mois qui termine le signe du Verseau.

Alors, donnons-nous rendez-vous pour retrouver toute la beauté du monde, ne laissons pas faire ceux qui l’enlaidissent. Donnons-nous rendez-vous pour rayonner l’espérance et appeler à faire preuve d’humanité au-delà de la pandémie. Ce VIRUS en 5 lettres qui nous retourne, en anagramme et dénonce notre état de SURVI.

Cinq est le nombre de l’Être étoile. Décrochons en 2021 notre étoile pour la vivre sur Terre. 2021 est une année 5. Au-delà, il y a une vie, des milliards de vie qui pourraient vite s’oublier dans les décombres de la gestion de la crise et des milliards de profits parallèles. Cette crise peut-être une opportunité de changer en soi, de s’éveiller spirituellement, c’est-à-dire, de reconnaître nos valeurs d’être humain et les valeurs d’une terre qui nous accueille. La terre comme nous tous est d’origine de la poussière d’étoile et nous y retombons, mais il est encore temps...

Tant qu’il existera des fragments de beauté, on pourra encore comprendre quelque chose du monde dit Guido Ceronetti.

La solution est dans notre cœur d’étoile. Osons notre belle étoile. Osons ce qu’il y a de plus beau en soi.

Notre expert :

(©©DR)

Christian Maillé est astrologue, coach-artiste spirituel et symbiologue énergéticien. Il accompagne sur un chemin de conscience corporelle, énergétique et spirituelle. Son site souffledartmonie.com.

Partenaire

Vous aimerez peut-être

Coups de cœur

Chaque semaine, des partages conscients et inspirants dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous gratuitement !

Partenaire