Yoga

La posture du Pranayama pour ouvrir la porte de l'été à la nouvelle lune du 21 juin

Publié le 17 juin 2020
Marion Sebih est enseignante de Kundalini Yoga, conférencière dédiée à la prise de conscience du vivant. Auteure de Kundalini des saisons, yoga du vivant, aux éditions Flammarion.
"Votre cœur a besoin de battre à l’unisson avec le vivant et avec vos familles humaines pour vivre un déconfinement joyeux en résonnance avec l’été naissant"
"Votre cœur a besoin de battre à l’unisson avec le vivant et avec vos familles humaines pour vivre un déconfinement joyeux en résonnance avec l’été naissant"
© Pixabay

La Nouvelle Lune est toujours l’occasion d’ouvrir un nouveau chapitre et de grandir. Ce nouveau chapitre est celui de l’été, saison du cœur : écoutez-le ! Votre cœur a besoin de battre à l’unisson avec le vivant et avec vos familles humaines pour vivre un déconfinement joyeux en résonance avec l’été naissant ! L’été reste la saison la plus chaleureuse de l’année. Retrouvez cette chaleur humaine qui sait faire fondre les peurs et les clivages illusoires avec ce rituel Yogique.

Après un temps imposé de repli vers soi, le ciel du 21 juin vous invite à réinventer votre appartenance au Monde et votre lien à l’Autre. La Nouvelle Lune est en cancer, signe du foyer et de la famille au sens large : famille de sang, de cœur et d’âme. La Nouvelle Lune est également en éclipse solaire ce qui va mettre en lumière de façon forte et durable vos besoins reliés à l’Autre : confiance, communication, stabilité relationnelle et harmonie. Mars en carré viendra peut-être vous chercher là où l’harmonie doit être restaurée, en vous et autour de vous. Patience et écoute du cœur seront vos alliés pour traverser ce portail énergétique du 21 juin 2020. Cette date coïncide avec la dernière phase du déconfinement synonyme d’une reconnexion pleine et entière au monde extérieur et donc à l’Autre.

Inspiration pour se laisser traverser par l’énergie de la nouvelle en éclipse du Solstice d’été

« La solidarité est au-delà de la fraternité ; la fraternité n’est qu’une idée humaine, la solidarité est une idée universelle ; universelle, c’est-à-dire divine (…) le propre de la solidarité, c’est de ne point admettre d’exclusion. Si la solidarité est vraie, elle est nécessairement générale (…) Rien n’est solitaire, tout est solidaire. L’homme est solidaire avec la planète, la planète est solidaire avec le soleil, le soleil est solidaire avec l’étoile, l’étoile est solidaire avec la nébuleuse, la nébuleuse, groupe stellaire, est solidaire avec l’infini. Ôtez un "terme de cette formule, le polynôme se désorganise, l’équation chancelle, la création n’a plus de sens dans le cosmos et la démocratie n’a plus de sens sur la terre. Donc, solidarité de tout avec tout, et de chacun avec chaque chose. La solidarité des hommes est le corollaire invincible de la solidarité des univers », Victor Hugo.

>> A lire sur FemininBio Kundalini Yoga : posture de l'Envol pour se réouvrir au monde après le confinement

Le Rituel yogique qui suit se déroule en deux temps : un pranayama, c’est-à-dire une respiration (« prana » signifie le souffle, « yama »  signifie l’étirement, la maîtrise)  pour vous reconnecter aux battements de votre cœur puis un rituel qui utilise le symbole du collier pour réactiver votre lien à vous, à l’Autre et à l’Univers.

Pranayama du battement de coeur

Le meilleur moyen d’ouvrir la porte de votre cœur est de l’écouter en synchronisant votre souffle à vos pulsations cardiaques. Retrouvez cette rythmique intérieure qui vous relie aux battements du cœur de la Terre et à tous les êtres qui ont un cœur qui bat. Cette respiration est idéale pour reconnecter en douceur au tempo du vivant, dès que vous vous sentez exclue de la danse de la vie.

La posture

  • Assis en tailleur, respirez après avoir vibré le mantra d’ouverture.
  • Vos fesses sont en adhésion avec la Terre.
  • Votre colonne est droite et étirée comme pour permettre à votre inspire de circuler de votre entrejambe jusqu’au sommet du crâne. Rentrez le menton en signe d’humilité. Ouvrez le cœur, gonflez la poitrine en signe de dignité. Fermez vos yeux et concentrez-vous sur votre troisième œil, Ajana, louchez de l’intérieur vers ce point invisible, situé entre vos sourcils.
  • Prenez votre pouls. Avec les doigts de la main droite, prenez le pouls du poignet gauche. Placez la pulpe des doigts de main droite le long de vos veines gauches. Respirez dans ces rivières du vivant qui contiennent la rythmique de votre cœur. Chantez en silence le mantra « SAT NAM » au rythme de votre cœur. Sur un battement de cœur chantez SAT en vous. Sur un battement de cœur chantez Nam en vous.
  • Continuez pendant 3 minutes, vous pouvez augmenter la durée jusqu’à 11 minutes.

Guidance yogique

Selon le Yoga du son, le mantra SAT-NAM, dit mantra semence, détient le secret pour vous ramener à la vie et vous reconnecter à votre véritable identité. La répétition du mantra agit de façon hypnotique. Elle calme le mental, elle défait les tracas et les aléas émotionnels parfois très présents lors de la Nouvelle Lune notamment en cancer. Signe d’eau, le cancer peut vous faire plonger dans les vagues intérieures de vos émotions enfouies. Lors de cette respiration, rien d’autre n’existe que le battement de votre cœur, vous êtes les battements de votre cœur, vous êtes en vie, prête à vous ouvrir au vivant et à l’été.

>> A lire sur FemininBio Pleine lune du 5 juin et éclipse lunaire : le rituel pour retrouver son énergie

Rituel du collier d'Indra : une magie pour réactiver la solidarité organique entre les êtres

Se sentir exclu/séparé, est une expérience très partagée. En réponse, vous excluez et vous tuez toute possibilité de solidarité. Le symbole du collier est un symbole ancestral qui ramène à la vie le lien invisible et permanent entre tous les êtres qui respirent. Un mythe venu d’Inde nous délivre la magie du collier d’Indra, seigneur du Ciel et Roi des Dieux. Le collier d’Indra compte un nombre infini de perles d’eau. Chaque perle est à la fois différente et la même. L’eau des perles est si pure qu’en chacune d’elles toutes les autres se reflètent. Les cellules de notre organisme sont comme les perles vivantes du collier magique. Elles communiquent sans cesse entre elles grâce à la vibration d’harmonie des molécules d’eau. Nous sommes l’eau des perles du collier d’Indra. Tous les êtres vivants sont semblables à nos cellules, ils sont en communication permanente.

Matériel :

  • Une bougie blanche (de préférence symbole de paix)
  • Encens ou sauge.
  • Briquet ou allumettes
  • Un fil à bijoux
  • Des perles bleues, transparentes ou nacrées

Posture

  • Asseyez-vous tranquillement dans un endroit calme. Respirez profondément dans une assise claire, les mains sur votre cœur. Imaginez vos milliards de cellules en communication. Imaginez vos cellules reliées par des courants électriques bleu lumineux. Pensez votre corps comme un système de communications permanentes (système nerveux, capteurs sensoriels, veines, glandes…). Respirez intuitivement dans cette communication intérieure infinie.
  • Allumez la bougie pour ouvrir votre espace de rituel. Faites brûler encens et sauge pour nettoyer votre espace sacré. Prenez en conscience votre fil comme si vous teniez dans les mains le lien invisible qui relie tous les hommes sur Terre. Enfilez les perles une à une en respirant dans ce qui unit les hommes depuis la nuit des temps. À chaque perle, respirez et répétez en silence « je suis relié, je suis l’autre, je suis le Monde ».

Si vous respirez dans un collectif précis (votre famille, votre équipe de travail…) projetez dans chaque perle une identité humaine précise et recréez le lien de ce collectif qui a besoin de retrouver le sens de la solidarité. Respirez profondément, méditez sur le fil, sur les perles, faites-les défiler entre vos doigts pendant 3 à 31 minutes. Chaque respiration consciente restaure les liens qui ont besoin de renaître avec l'été.

Joyeux Solstice au plus proche du rythme de votre cœur.

Marion Sebih  est enseignante de Kundalini Yoga, conférencière dédiée à la prise de conscience du vivant. Auteure de Kundalini des saisons, yoga du vivant, aux éditions Flammarion.

 

 

Abonnez-vous à FemininBio en version papier/pdf ou achetez notre dernier numéro en kiosque ou en magasin bio !

Articles du thème Yoga
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte