Accepter ses émotions

"J'ai besoin d'aimer sans condition", témoignage de Carole, hypersensible

Publié le 18 avril 2019
Stagiaire rédactrice chez FemininBio. Curieuse de tout, experte de rien, j'adore découvrir de nouvelles alternatives à partager avec nos lectrices.
"Ressentir fortement les émotions est un cadeau, cela me permet dans ma vie professionnelle de me sentir en osmose avec mes clients."
"Ressentir fortement les émotions est un cadeau, cela me permet dans ma vie professionnelle de me sentir en osmose avec mes clients."
© Callie Morgan

Être sensible aux odeurs mais aussi à l'énergie des personnes, c'est le quotidien des personnes hypersensibles. Cette particularité qui nécessite une connaissance de soi permet de se découvrir et redécouvrir chaque jour, et de s'ouvrir à un monde riche en vibrations. Découverte du témoignage de Carole.

Je me suis découverte hypersensible en m'ouvrant à la spiritualité, il y a environ 5 ans. Je venais d’arrêter de mon plein gré un projet qui me tenait à cœur car je sentais que je me trompais de voie. S’est présenté à moi un grand vide effrayant que j’ai nourri pendant 2 ans par le bénévolat et l’entraide. Pendant cette période j’ai commencé à regarder autour de moi avec un regard différent, et j’ai compris que je n’étais pas là, sur terre, dans cette vie, seulement pour ma réussite mais également pour vivre en reliance avec tous les règnes : humain, végétal, animal et minéral.

Cette prise de conscience fût à la fois joyeuse et violente ; joyeuse de me sentir connectée à cet ensemble et violente car je ressentais intensément toutes les souffrances du vivant. C’était épuisant de ressentir ces opposés qui s’entremêlent constamment : joie/malheur, abondance/égoïsme, douceur/violence. En tant qu’hypersensible c’était le début de la quête de mon équilibre intérieur en "auto-construction".

>> A lire sur FemininBio Témoignage : je suis hypersensible

A vrai dire, je ne me souviens pas avoir été surprise de me découvrir cette sensibilité particulière. J’ai toujours été réceptive. En me penchant sur mon passé : mon enfance, mes rencontres, mon activité professionnelle, mes relations, toutes mes expériences de vie, tout m’avait préparé à laisser s’exprimer mon hypersensibilité, même si au début j’ai surtout eu l’impression de m’en prendre plein la tête.

Ma perception de l'hypersensibilité 

J’ai découvert ce terme "hypersensible" à travers les médias, assez récemment il me semble. Je me suis reconnue instantanément dans la description. Je me souviens avoir été apaisée par cette reconnaissance.

Ma définition de l’hypersensibilité est une perception et des ressentis plus intenses que la normale. Une vraie antenne. Tous les récepteurs sensoriels sont poussés au maximum. Ce terme "hypersensible" est pour moi un résumé d’une multitude d’émotions "normales" comme la sensibilité, la réceptivité et l’empathie.

Ces émotions, je les ressens depuis que je suis enfant mais, comme dans beaucoup de famille à mon époque, l’expression des émotions n’est pas favorisée. J'ai donc grandi avec tout "un tas" d’émotions et de questionnements sur mes ressentis non-exprimés et non-expliqués.

Comment mon hypersensibilité se manifeste-t-elle

Mon hypersensibilté se manifeste par des ressentis dans mon corps qui peuvent ressembler parfois à des vagues douces qui se diffusent partout en moi. Parfois, face à une personne, je ressens des points à un endroit précis de mon corps ; ce n’est pas forcément douloureux mais je sens un focus. Si c’est douloureux je me tourne un peu de biais pour "couper" la vibration. Si j’ai une douleur alors que je suis entourée d’un groupe de gens, je me focalise sur ma respiration et je pense mentalement "Je suis en sécurité ici et maintenant".

>> A lire sur FemininBio Hypersensible : 4 exercices pour se protéger

Mon hypersensibilité se manifeste aussi par une forte sensibilité aux odeurs naturelles et chimiques. J’ai fait beaucoup de tri dans mes cosmétiques et mes produits ménagers ; je vais au plus simple et ne choisis que produits bruts. Je suis également très réceptive aux sons : la musique me permet d’accompagner mes émotions, elle me calme et me recentre. L’énergie des lieux m’influence aussi, je ressens rapidement, toujours dans mon corps, les vibrations voire l’histoire d’un lieu. Ce sont mes rêves qui me donnent plus de détails sur ce qui s’est passé pour un lieu dans lequel je suis passée.

J’apprends à me connaître chaque jour

Il y a des périodes où je me sens plus angoissée que d’autres, donc apprivoiser mes émotions m’engage à avoir une ouverture sur le monde où de multiples moyens existent pour retrouver ma paix intérieure.

Ce qui est positif en tant qu’hypersensible, c’est d’avoir découvert, et continuer de découvrir ce que j’aime faire et ce qui m’apporte de la joie. Mon activité professionnelle est directement liée au bien-être et à la santé alors que ce n’était pas une vocation au départ ; c’est aujourd’hui ma passion.

>> A lire sur FemininBio Hypersensible : comment vivre ses émotions en pleine conscience

Ressentir fortement les émotions est un cadeau, cela me permet dans ma vie professionnelle de me sentir en osmose avec mes clients et d’avoir ainsi une qualité de présence qui favorise la confiance mutuelle et la détente. J’aime ressentir intensément, ce trait de mon caractère me fait vivre des états de grâce ; c’est comme ouvrir une porte sur un monde qui n’est que vibrations, ondes, couleurs, textures.

L’aspect négatif dans mon cas se situe dans la sphère relationnelle ; j’ai besoin d’aimer et d’être aimé sans condition dans un monde où je me sens poussée à poser des limites pour me protéger de la dépendance affective et des vampires énergétiques. Il m’est facile de tomber dans les pensées négatives "je n’ai pas de chance", dans la victimisation et la tristesse, d’où l’importance de bien m’entourer et d’avoir une super hygiène de vie avec des routines qui redonnent de l’élan.

Mes conseils pour apprendre à gérer son stress

  • Apprendre à respirer
  • Méditer avec des audios puis sans pour pouvoir méditer à tout moment                   
  • Apprendre à communiquer ses émotions et pratiquer la pensée positive
  • Faire du sport ou simplement bouger et s’étirer pour être faire circuler son énergie vitale (yoga, streching, danse)
  • Ecouter de la musique ou jouer d’un instrument
  • Partir en voyage, même si c’est dans le département d’à côté, être curieux
  • Réveiller sa créativité, super pour lâcher le mental (fabriquer des origamis, faire de la poterie, participer à des ateliers couture ou déco avec un thème qui plaît, créer des objets zéro déchet pour le quotidien,..)
  • Marcher dans la nature (pieds nus ou pas)
  • Prendre soin d’un animal, découvrir sa personnalité et ses besoins
  • Renouer avec son corps et ses sensations en recevant des soins relaxants comme les massages et les soins énergétiques
  • Rencontrer des personnes inspirantes ou lire des ouvrages sur ces personnes, ou même leur envoyer un mail pour leur témoigner notre reconnaissance

Mes conseils pour les hypersensibles

Encore une fois, il est essentiel d'apprendre à respirer consciemment. Quand j’ai commencé la cohérence cardiaque je bâillais constamment pendant la respiration tellement mon corps se relâchait. Immédiatement après ma séance je me sentais calme, mes émotions et mes pensées négatives n’avaient pas disparues mais elles s’étaient comme éloignées. Je pouvais alors prendre mes décisions avec plus de discernement. Cette méthode de respiration a aussi amélioré mes relations avec mon entourage en diminuant ma réactivité, je suis plus tolérante et patiente. 2 ans après ma découverte de la cohérence cardiaque, je pratique tous les jours 3 fois par jour et également avant ou après un évènement stressant.

Ensuite, l’hygiène de vie est primordiale : connaître les aliments qui apportent de l’énergie et ceux qui plombent, trouver son rythme de vie et s’accorder des temps de repos. Le ventre des hypersensibles est souvent réactif aux émotions ; en prendre soin spécifiquement est source d’un grand bien-être et favorise la clarté de l’esprit. Se faire accompagner par un professionnel me semble nécessaire, au moins quelques mois pour se faire une vision précise de ses forces et de ses faiblesses et ainsi repartir sur des bases vraiment saines.

>> A lire sur FemininBio Flexitarien : 8 conseils pour manger moins de viande sans frustration

Un autre conseil important : passer du temps dans la nature. Seul, en famille ou pour faire des activités en groupe. Le but est d’être au contact d’un environnement naturel et reposant.

Il est également essentiel d'avoir des pensées positives. C’est ce qui demande le plus de persévérance (pour moi en tout cas !).

Et enfin, je pense qu'il est nécessaire d’arrêter le temps d’un retour sur soi et d'écrire : Qu’est-ce qui marche bien dans ma vie et qui m’est facile à faire ? Qu’est-ce qui stagne et qui est source de négativité ? Faire un bilan puis développer ce qui marche bien pour en faire une force et creuser ce qui stagne, chercher pourquoi nous sommes dans cette situation et savoir ce que l’on veut à la place. Se faire coacher par un professionnel peut être utile pour avancer plus vite et éviter de se décourager.

Abonnez-vous à FemininBio en version papier / pdf ou achetez notre dernier numéro en kiosque ou en magasin bio !

Articles du thème Développement personnel
Envie de réagir ? Je prends la parole
Réaction à l'article
Par Mag8314 le 20 avril 2019 à 11h01
Je suis également hypersensible

Je me suis vraiment reconnue dans votre article
La difficulté étant effectivement de trouver un équilibre
Pour l’instant je n’ai pas réussi mais je m’y emploie
Merci beaucoup

Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte