Ecoféminisme

OGM, géo-ingénierie, climat... Vandana Shiva dénonce les mensonges des industriels

Publié le 16 avril 2019 - Mis à jour le 18 avril 2019
"Bill Gates a investi massivement dans la géo-ingénierie, qui fait partie des fausses solutions et induit le fait de pulvériser des polluants ainsi que des métaux lourds dans l’air."
"Bill Gates a investi massivement dans la géo-ingénierie, qui fait partie des fausses solutions et induit le fait de pulvériser des polluants ainsi que des métaux lourds dans l’air."
© © Navdanya

Physicienne, philosophe et activiste indienne de renommée internationale, Vandana Shiva lutte depuis plus de vingt ans contre la mainmise des grands semenciers sur le vivant. OGM, pesticides, lobbies et système capitaliste, elle se dresse aujourd'hui contre les fausses solutions au changement climatique et prône une agriculture écologique.

Cet article a été publié dans le magazine FemininBio #22 avril-mai 2019

>> Pour retrouver la liste des points de vente, c'est ici

Quand écologie et féminisme s’incarnent dans une même personne, c’est l'activiste indienne Vandana Shiva qui s’en fait la porte-parole.

 

Écoféminisme : destruction de la nature et oppression des femmes, même violence

L’écoféminisme lève le voile sur le capitalisme patriarcal, ce système quia déclaré que la nature est morte et que les femmes représentent le "sexe faible". Ce sont ces deux illusions majeures que nous devons faire tomber pour montrer le pouvoir, l’esprit et la productivité des femmes, ainsi que la force créatrice de la nature, qui permet la vie. Au cœur de cette économie qui met l’argent au centre et soumet tout le reste, la nature devient un matériau brut à exploiter, les êtres humains deviennent des travailleurs interchangeables. Le mouvement des "Gilets jaunes" en France en est un exemple criant : auparavant, on travaillait pour avoir une vie digne. Désormais on peut travailler et ne pas avoir de vie.

Cette objectification de la nature et des femmes justifie également la violence. Parce que si la nature est morte, vous ne pouvez pas la tuer, si les femmes sont des objets, vous ne pouvez pas les violer ; l’écocide et le féminicide deviennent ainsi légitimes.

>> A lire sur FemininBio : Egalité Femmes Hommes: "L'équité implique d’être à l’écoute de l’autre"

D'où viendra le changement ? Du refus des femmes de jouer le rôle d'objet, pour enfin devenir sujet, en co-création avec la nature. Ce soulèvement se déroule en ce moment même autour de la jeune génération qui porte ce message : "Nous n'accepterons pas ce système et ces constructions sociales."

Climat : Comprendre le dérèglement au-delà du CO2

Le changement climatique perturbe réellement la capacité de la Terre à se réguler. Chaque système vivant a cette capacité, chaque être humain. Pour faire le parallèle, le féminisme n’est autre que la possibilité pour les femmes de récupérer le pouvoir d’organiser leur vie. Pas dans l'égoïsme, mais dans l'interdépendance.

Quel est le système climatique créé par la Terre ? Un système étonnant de cycles et de mouvements. Les perturbations de ces cycles sont à la base de la destruction du climat.

Mon grand combat a été d’empêcher Monsanto de fabriquer des semences sous le prétexte fallacieux de "créer la vie". "Nous sommes Dieu, nous inventons la vie", c’est ce que l’OGM est. Nous ne nous laisserons pas piéger par cette illusion ! Nous avons empêché des brevets de semences en Inde et notre travail avec mon association Navdanya a montré que l’on peut se débarrasser totalement des engrais fossiles et revenir dans les limites de la planète tout en produisant plus de nourriture. Car en soignant la santé de la planète nous soignons notre propre santé.

>> A lire sur FemininBio : Tribunal Monsanto: "Il faut faire reconnaître le crime d'écocide"

Maintenant, ces sociétés réalisent que les gens prennent conscience du fait qu’une mauvaise alimentation est source de maladie. Ils essaient donc de déjouer le débat sur le régime alimentaire en créant une nouvelle alliance de la "mauvaise industrie alimentaire", qui inclut les fabricants de produits agrochimiques, les fabricants d’OGM et ceux qui tentent de posséder les semences. Cela inclut l'industrie de la transformation des aliments qui prend des aliments sains et de qualité et les transforment en "junk food", menant à nos 70 % de maladies chroniques. 

>> A lire sur FemininBio : Viande de synthèse : pire pour la planète ?

Voici leur solution : "Cessez de manger frais, ne consommez que des aliments industriels transformés, battez-vous contre la viande, mais mangez de la fausse viande génétiquement modifiée de laboratoire, insurgez-vous au sujet du lait et du fromage, mais buvez du faux lait." Car ils veulent que cette crise qu'ils ont créée soit leur prochaine opportunité de marché !

Géo-ingénierie : comment l’industrie se prépare à contrôler le climat ?

Quand je suis venue à Paris pour la COP21, ce langage de la "décarbonisation" a été lancé par Bill Gates. Ce postulat est totalement faux, car la vie est justement basée sur le cycle du carbone. Une plante aspire le dioxyde de carbone et le transforme en oxygène. Cependant, c’est un cycle de carbone "vivant".

Il existe une pollution linéaire au carbone fossile qui, elle, ne peut fonctionner en cycles. L’idée de cette industrie est de transformer le carbone vivant provenant de la nourriture, de notre sol, de la forêt, dont nous avons besoin pour atténuer les effets du changement climatique, en un seul et même matériau : un combustible fossile. C’est un mensonge scientifique et éthique.

>> A lire sur FemininBio : Cash investigation : climat, le grand bluff des multinationales

De nombreuses campagnes “écologiques” deviennent ainsi des mensonges basés sur la réduction du carbone. Car nous avons cédé notre souveraineté à une organisation. Nous pensons à tort que nous ne pouvons pas nous réunir en tant qu’êtres humains et avoir du pouvoir. L’idée qu’on ne peut rien sans argent nous a conduits à une dépendance qui détruit la planète en aggravant le changement climatique. Soyons attentifs aux vraies causes (telles que l’élevage industriel), aux fausses solutions (telles que la géo-ingénierie) et aux réelles alternatives (l’agroécologie).

Le "cartel du poison" : L’alliance délétère de l’industrie agroalimentaire et de l’industrie pharmaceutique

Monsanto, qui appartient désormais à Bayer et au "cartel du poison" (composé de Monsanto-Bayer, Syngenta-ChemChina, Dow-DuPont, ndlr) avance très vite et vise désormais le contrôle du débat sur le climat. Bill Gates a investi massivement dans la géo-ingénierie, qui fait partie des fausses solutions et induit le fait de pulvériser des polluants ainsi que des métaux lourds dans l’air.

Cette idée est basée sur la croyance arrogante que nous pouvons réguler le climat en bloquant le Soleil à travers une couche de pollution. Ce raisonnement est insensé pour deux raisons : 1) si la pollution pose problème, il faut la réduire et non l’augmenter ; 2) le Soleil n’est pas le problème, il est une bénédiction pour le cycle vivant du carbone. Sans le Soleil, pas de photosynthèse. Bloquer le Soleil est un crime contre la vie sur Terre.

>> A lire sur FemininBio : La transition agricole pour sauver le climat : interview de Clotilde Bato

À travers la géo-ingénierie, la pollution est donc répandue délibérément. Et à mesure que le sol engrange cette pollution, ce cartel contrôle un marché monopolistique de semences résistantes aux toxiques (Monsanto a mis au point des semences résistantes à l’aluminium notamment, ndlr). Le raisonnement est le même qu’avec le Roundup et la création de semences résistantes à cet herbicide.

C’est pourquoi il est temps de juger ces firmes pour leurs crimes et les en empêcher. Mais notre décision se joue sur le terrain, notamment à travers la campagne "Poison free", que nous avons lancée. Dans les dix années qui viennent, chaque endroit de notre Terre doit être débarrassé des poisons ainsi que du "cartel du poison", de son esprit toxique, de sa propagande et de la substance toxique réelle que ces compagnies répandent pour détruire la planète et notre santé.

>> A lire sur FemininBio : Pollution : 25% de morts et malades dans le monde, selon l'ONU

Dans nos petites actions où que nous soyons, nous nous sommes engagés, dans la solidarité, sachant que d’autres mènent les mêmes combats, sachant que cette action est une obligation à cet instant. L’engagement à un monde sans poison (The "Poison Free Pledge"), c’est de là que doit partir le soulèvement : la non-coopération avec le système et l’exercice de son propre pouvoir. Récupérer notre capacité à co-créer avec la Terre est la révolution de notre époque.

 

  • Navdanya est une ONG altermondialiste indienne fondée en 1991 par Vandana Shiva. Elle est dédiée à la protection de la biodiversité et au développement.
  • Le site : navdanya.org/fr
  • Oneness vs the 1%, le dernier livre de Vandana Shiva et de son fils, Kartikey Shiva, sera bientôt traduit et publié en français.

 

 

Abonnez-vous à FemininBio en version papier / pdf ou achetez notre dernier numéro en kiosque ou en magasin bio !

Articles du thème Coup de gueule
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte